Les 4 plus grandes erreurs que les hommes font quand ils approchent une femme

Salut les winners, c’est Maxou ! Dans cet article, nous allons découvrir les 4 plus grandes erreurs que commettent les hommes quand ils approchent une femme. Quand ils veulent briser la glace avec une femme qui leur plait, la plupart des hommes sont soit trop timides, soit pas assez compétents pour séduire.

En effet, s’ils sont trop timides, ils n’osent pas passer à l’action. De ce fait, ils ne vont pas aborder la fille et tombent dans la frustration et le regret de l’inaction. Et s’ils ne savent pas s’y prendre correctement, ils vont briser la glace mais de la mauvaise manière. Ils ruinent ainsi leurs chances de séduire cette fille et de la revoir en rendez-vous. Voyons ensemble quelles sont les 4 plus grandes erreurs que les hommes font quand ils approchent une femme.

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

1) NE PAS ETRE AUTHENTIQUE

LE SYNDROME DU « MOI AUSSI »

C’est la première grande erreur – si ce n’est pas la plus grande – que font les hommes quand ils abordent une femme : ne pas être authentique lors de l’approche. Cette erreur compte quand il s’agit de briser la glace avec une fille lors de l’abordage, mais elle s’applique également lors des rendez-vous.

Le problème, c’est que la plupart des hommes ont tendance à mettre les femmes sur un piédestal et à leur donner trop d’importance parce qu’ils veulent leur plaire. Ce qui fait que le mec agit nerveusement. Il renvoie alors l’image d’un homme désespéré, dans le besoin, car il agit comme s’il ne voulait pas perdre la fille. Il devient acquis à cette fille et craint qu’elle aille voir ailleurs.

Par exemple, ce que j’appelle le syndrome du « moi aussi » est représentatif de ce comportement de looser fragile. En effet, par ce syndrome, l’homme finit par être toujours d’accord avec presque tout ce que dit la fille. Parce qu’il veut désespérément gagner son approbation. Il recherche en permanence sa validation, il veut lui plaire absolument.

Certes, il peut penser qu’il agit de la bonne manière car il répond à ses attentes. Il pense qu’il fait les choses bien, mais de son propre point de vue. Alors qu’au final, il ne semble pas naturel en agissant ainsi. Il manque d’authenticité. Il n’est pas naturel car il cache sa personnalité et ne montre pas son caractère à la fille.

JOUER UN ROLE CONDUIT A LA MEFIANCE

De ce fait, non seulement la femme va le considérer comme étant un homme faible, mais en plus elle va avoir du mal à lui faire confiance. Tout simplement parce qu’en n’étant pas authentique et sincère, la fille ne sait pas ce que pense vraiment ce mec. Vous n’êtes pas vous-mêmes, au contraire vous vous mettez à jouer un rôle uniquement pour plaire à la fille.

Gardez à l’esprit que les femmes sont très intuitives et savent rapidement si vous êtes sincères ou non avec elles. Si, dès le départ, vous n’êtes pas sincère et honnête avec la fille, vous allez instaurer de la méfiance chez elle. Ce qui est un très bon mauvais point de départ si vous souhaitez démarrer une relation saine et durable avec elle. Car la confiance est un des fondements du couple sain et épanoui.

Comme je l’ai déjà mentionné, cette erreur s’applique non seulement lors de l’abordage, mais aussi lors du premier rendez-vous avec la fille. Le manque d’authenticité est un tue-l’amour pour les femmes. Ce genre de comportement n’est pas ce que recherchent les femmes. C’est l’une des raisons pour lesquelles beaucoup d’hommes se demandent où ils se sont trompés, ce qu’ils ont fait de mal, pour ne pas avoir de deuxième rendez-vous avec cette femme qui leur plaisait.

2) NE PAS AGIR

ARRETEZ DE NEGOCIER AVEC VOTRE MENTAL

La seconde erreur majeure que commettent les hommes quand ils approchent une femme, c’est de ne rien faire, ne pas agir. Ils ne passent pas à l’action et n’abordent pas. Pour quelle raison restent-ils dans l’inaction ?

Tout simplement parce qu’ils sont trop occupés à négocier avec leur mental. Ils négocient avec eux-mêmes en permanence, à savoir s’ils devraient aborder cette fille ou non. Ils pèsent le pour et le contre. De plus, ils se trouvent des fausses excuses pour ne rien faire et préfèrent rester ainsi dans leur petite zone de confort.

Par exemple, ils ont peur de déranger la fille, appréhendent sa réaction. Ils dramatisent le rejet de leur approche, ils ne savent pas ce qu’il faut dire pour briser la glace. Ils redoutent aussi le jugement des autres. En effet, ils s’inquiètent de ce que les gens pourraient penser d’eux s’ils les voient s’approcher de la fille, etc.

La solution est simple : il s’agit de laisser vos pieds parler à votre place. Cela signifie que vous devez approcher la fille. Posez votre cerveau et agissez avant de trop réfléchir. Soyez dans l’action avant d’être dans la réflexion. Cessez de tergiverser, agissez !

VOUS NE POUVEZ PAS TOUT CONTROLER

La raison pour laquelle la plupart des hommes n’osent pas aborder, c’est qu’ils pensent pouvoir contrôler le résultat de l’approche s’ils y réfléchissent assez longtemps et assez fort. Ils veulent parfaire leur abordage, ne rien laisser au hasard. Ils veulent aborder parfaitement la fille, tout faire pour que celle-ci soit conquise.

Mais la réalité est tout autre : vous ne pouvez pas avoir le contrôle sur le résultat de votre approche. Vous n’avez aucun contrôle car vous ne pouvez pas anticiper la suite de l’abordage et la réaction de la fille.

Ne vous méprenez pas. Certes, vous pouvez bien vous habiller pour avoir un style vestimentaire correct. Vous pouvez avoir une approche solide et une routine de conversation qui fonctionne, sur lesquelles vous pouvez vous appuyer.

Cependant, même si vous faites la meilleure approche du monde, la plus parfaite qui soit, cela ne vous servira à rien si la femme que vous abordez est mariée ou en couple, dans une relation sérieuse. Ou même si la fille est impolie et qu’elle a passé une mauvaise journée, avant de vous rencontrer.

En effet, elle s’est peut-être disputée avec ses parents ou une de ses amies. Et là, vous l’abordez alors qu’elle n’est pas dans un bon état d’esprit. Vous ne pouvez pas prévoir cela, vous ne pouvez pas le deviner. Dans ce cas précis, vous ne pouvez rien faire, sauf accepter le rejet.

Et ce n’est qu’en passant à l’action et en abordant que vous verrez que même si la fille peut être impolie, ce scénario n’aura rien à voir avec ce que vous vous êtes imaginé dans votre tête. La réaction de cette fille ne ressemblera pas au pire scénario auquel vous aviez pensé. Et c’est en vous améliorant, en expérimentant, que vous finirez par améliorer vos approches et récolter vos premiers résultats.

Si vous souhaitez avoir un coup de boost pour réussir à aborder les femmes alors que vous êtes timide, rejoignez le programme Drague Anti-Timides™. Nous vous montrerons la bonne façon de vaincre votre timidité avec les femmes et comment dissoudre vos croyances limitantes négatives.

erreurs approche femme
Passe à l’action pour obtenir ton date avec elle 😉

3) VISUALISER NEGATIVEMENT SON APPROCHE

La troisième grosse erreur que font les hommes quand ils approchent une femme, c’est de visualiser négativement leur approche. En effet, ils se font des scénarii dans leur tête qui finissent toujours mal. Ils s’imaginent des approches qui finiront systématiquement sur un rejet de la part de la fille. Ils partent du principe que leur abordage sera impoli et que la fille leur mettra un vent.

Non seulement visualiser négativement son approche n’est pas bénéfique, mais comme je l’ai mentionné précédemment, les femmes sont très intuitives. La fille abordée captera vos émotions négatives par votre approche molle de looser. Et évidemment, elle le ressentira et sera mal à l’aise. Par conséquent, elle rejettera votre approche.

Donc, d’une certaine manière, si vous partez du principe que votre approche est naze et que vous allez vous prendre un « stop », vous obtiendrez ce rejet. C’est une prophétie auto-réalisatrice.

A l’inverse, vous devez avoir une vision positive de l’approche. Pour se faire, transmettez une énergie positive lors de votre abordage. Visualisez positivement votre approche afin que votre esprit soit conditionné et préparé mentalement à être bien accueilli par la fille.

Tous les athlètes de haut niveau utilisent la visualisation positive pour se préparer aux compétitions et obtenir leurs résultats. C’est une technique de PNL (programmation neuro-linguistique) ultra puissante que vous pouvez mettre en place.

DEFI DU WINNER

Pour vous mettre au défi, vous pouvez aborder une femme en vous fixant comme objectif de vous faire rejeter. Vous devez obtenir le rejet, tout en gardant votre énergie positive. C’est un excellent moyen de dédramatiser le rejet.

Si vous voulez accorder moins d’importance au rejet de l’approche et ainsi garder votre énergie positive, je vous encourage à relever ce défi. Et si la femme que vous abordez réagit positivement à votre approche, vous serez surpris dans le bon sens du terme.

Si vous désirez devenir un homme attirant et séduisant avec les femmes, et les amener à s’intéresser à vous, découvrez la formation gratuite ALPHA 6.0™ : Les 6 paliers de la séduction. Vous y découvrirez six domaines sur lesquels travailler pour devenir un vrai winner avec les femmes.

4) CHOISIR LE BON MOMENT ET LE BON ENDROIT

La quatrième et dernière grosse erreur que commettent les hommes quand ils vont aborder une femme, c’est d’attendre le moment « parfait ». Ils veulent aborder la fille dans un lieu « parfait ». C’est quelque chose que beaucoup d’hommes reproduisent. J’ai enseigné à beaucoup de clients, et chacun d’entre eux avait ses propres forces et faiblesses. Beaucoup de mes clients et amis viennent me voir à la recherche de choses différentes.

Certains d’entre eux n’aiment pas aborder dans les bars ou dans les boites de nuit. Ils préfèrent rencontrer des femmes en journée, dans la rue. Et évidemment, d’autres hommes sont d’un naturel nocturne et privilégient les abordages en soirée. Ils aiment aborder en boites de nuit et dans les bars, plutôt que de rencontrer des femmes pendant la journée.

Ce que je veux dire par là, c’est que vous devriez savoir quel type de femme vous voulez. Quel est le type de femme que vous recherchez ? Est-ce une fêtarde que vous rencontrerez dans un club, dans un bar ou une boite de nuit ? Ou alors une femme terre-à-terre que vous pourriez rencontrer dans un simple café ?

C’est à vous de savoir votre préférence en matière de femmes. Testez sur le terrain pour voir ce qui vous correspond le mieux. Tous les goûts sont dans la nature et vous découvrirez forcément des femmes qui vous plaisent.

Mais ne vous focalisez pas uniquement sur l’endroit idéal ou parfait pour rencontrer des femmes, ou sur un moment parfait pour aller aborder une fille. Il n’y en a tout simplement pas. Il n’existe pas de lieu parfait pour rencontrer des filles, tout comme il n’existe pas de moment parfait pour aborder et briser la glace avec une femme. Agissez simplement.

Comment avoir la motivation au travail ?

Comment être motivé chaque jour ? Comment avoir la motivation chaque jour, au travail, pour transformer mes rêves, mes objectifs en réalité ? Evidemment c’est la clé parce que, pour réaliser vos objectifs, mettre votre vie à un autre niveau, transformer vos rêves en réalités, il est nécessaire d’avoir de la motivation. Vous avez besoin d’être motivé, tous les jours. Pas de temps en temps, en fonction de votre humeur.

C’est le meilleur moyen de tomber dans une spirale de démotivation parce que la motivation ne sera pas régulière mais ponctuelle, occasionnelle. Donc forcément, la journée se passe et rien de productif n’aura été réalisé pour vos projets. Dès lors, vous perdrez confiance en vous.

L’importance pour transformer vos rêves en réalités, c’est bien sûr de rester constant, comme un sportif qui réussit ou encore une entreprise qui fonctionne. C’est rester constant dans l’effort, et non pas quand vous vous sentez bien. Voilà pourquoi je vais vous donner cinq clés pour apprendre à avoir la motivation chaque jour au travail. Donc, être motivé au quotidien.

C’est le dénominateur commun des personnes motivées dans leur travail, que ce soient des sportifs ou des chefs d’entreprise. Ces gens ont ces cinq clés, parfois de manière naturelle mais généralement, ils en ont pris conscience et ils les ont travaillées.

Juste avant, n’hésitez pas à rejoindre la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail, un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

AVOIR UNE VISION

Le premier point, c’est d’avoir une vision. Une vision, c’est primordial pour garder la motivation. J’insiste sur ce point parce qu’il y a une phrase très célèbre des textes sacrés, qui est : « Un peuple sans vision est un peuple qui périt. »

Des pays qui n’ont pas une vision à long terme de leur futur ne peuvent que stagner. Ils ne peuvent pas avancer. Une entreprise qui ne possède pas de vision à long terme, qui est juste dans l’action immédiate pour l’effet immédiat (parfois sur une semaine ou un mois, voire un trimestre), ne peut pas durer dans le temps.

Regardez l’exemple de l’entreprise Apple : son fondateur, Steve Jobs, nous a quittés. Mais c’était quelqu’un qui avait une immense vision. Ce que vous utilisez quotidiennement, c’est un smartphone, produit d’Apple. Tout comme les ordinateurs Mac. Cela faisait des années que Steve Jobs avait cette vision dans sa tête, avant qu’il ne nous quitte. De ce fait, il a éduqué son équipe, son entreprise dans ce sens. Et cela continue même après sa mort. Toutes les grandes entreprises ont une vision.

Je vais même aller plus loin : une famille – c’est en quelque sorte une forme d’entreprise – qui n’a pas une vision de son futur pour elle, notamment pour les enfants, ne peut pas tenir dans la durée. En fonctionnant au jour le jour, on n’avance pas dans la vie. C’est pour cette raison que je vous recommande tous de prendre le temps et de vous poser, pour écrire.

Personnellement, je le fais régulièrement dans un cahier : j’y écris ma vision de mon « futur moi ». Qui serais-je dans cinq ans ? J’aime bien la durée de cinq ans, parce que l’on se rend compte que cinq années, ça passe très vite. Si vous réfléchissez un instant, prenez la date d’aujourd’hui et demandez-vous où étiez-vous il y a cinq ans ?

Et prenez conscience à quel point ce temps a passé. Ayez conscience de la vitesse à laquelle le temps des cinq dernières années de votre vie, avec des moments forts et des moments moins intéressants, est passé rapidement. Mais pour que les cinq années suivantes soient d’un autre niveau, vous devrez suivre les cinq conseils clés et les mettre en application. Donc, prenez le temps de fabriquer votre vision.

Astuce pour renforcer cette vision, c’est de prendre un carton de 50 x 70 cm, de votre couleur préférée, et de chercher les images du film de votre vie que vous voulez mettre en place dans cinq ans. Prenez ces images et collez-les afin de vous créer un « vision board ». Ce peut être des images de ce que vous voulez faire sur le plan professionnel, sur le plan personnel, bref dans tous les domaines de votre vie. Collez les images pour justement vous focaliser dessus et avoir de la motivation dans votre travail.

En agissant de cette manière, vous vous démarquerez de la majorité silencieuse, du troupeau de moutons. Créez-vous votre propre vision.

AVOIR LE MOTIF DE PASSER A L’ACTION

Si vous prenez le mot « motivation », et que vous prenez le temps de l’écouter phonétiquement, en parlant doucement, et que vous le décortiquez, vous obtenez le mot « motif à l’action ».

Pour faire la différence, vous devez connaitre la raison pour laquelle vous voulez changer votre vie. Quel est le motif qui va vous faire passer à l’action ? Contrairement à ce que l’on pourrait croire, sur cette Terre, il n’y a pas de gens fainéants. Il y a juste des personnes qui n’ont pas un bon motif pour passer à l’action. Comme elles n’ont pas de motif, elles ne font rien, et n’ont pas de motivation dans leur travail.

La clé, c’est de savoir ce qui vous motive. Qu’est-ce qui vous donne l’envie de vous lever le matin pour passer à l’action ? En cela, il est important de comprendre la différence entre deux mots : « comment » et « pourquoi ». La majorité des gens pensent en termes de « comment », ce qui explique que ces personnes-là vont avancer par petits pas.

Par exemple, cette année, je veux créer mon entreprise, je veux arrêter de fumer, me mettre au sport, etc. Mais comment vais-je faire pour y arriver ? Et les gens vont faire appel au côté rationnel de leur cerveau : ils vont lister les différentes étapes et vite se rendre compte de l’énormité de travail que cela implique. Ils se concentrent essentiellement sur la partie rationnelle qui les dirige.

Reprenons l’exemple de Steve Jobs : croyez-vous vraiment que lorsqu’il a eu la vision de ce téléphone intelligent, il y a vingt ans, il se demandait comment faire ? Ce n’était pas un souci, il a engagé les bonnes personnes. En revanche, s’il s’était demandé comment faire, il n’aurait jamais eu le succès escompté.

Il a juste pensé en termes de « pourquoi » : pourquoi je veux faire ça ? Pourquoi je veux créer cet appareil ? Il voulait que les gens se procurent ce produit pour qu’ils se sentent importants, mais aussi pour une raison pratique : gagner un temps fou en termes d’organisation pour gérer ses rendez-vous, régler des urgences alors qu’on est au bar avec ses amis, ou réaliser de superbes photos avec sa famille.

De nos jours, pratiquement tout le monde se sert de cet appareil, alors que dix ans auparavant, ce n’était même pas imaginable. On avait juste un téléphone pour téléphoner, pas pour pouvoir envoyer des mails et naviguer sur Internet. Aujourd’hui, tout est devenu plus simple.

Le « pourquoi » est le plus important parce que le « pourquoi » développe l’émotion : pourquoi créer une entreprise ? En répondant à cette question, on surpasse les contraintes administratives. Si vous avez ce sens du pourquoi, si vous êtes motivé, le sens de la mission et l’émotion puissante, quelles que soient les contraintes, vous passerez à travers. A l’inverse, si on n’a pas de réponse à cela, on va abandonner à la première contrainte et au revoir la motivation au travail.

Prenez en exemple les personnes extraordinaires, qui avaient le sens de la mission. Regardez leur vie et trouvez la raison pour laquelle ils sont connus mondialement. Nelson Mandela voulait libérer son peuple de l’esclavage et de l’apartheid. Ganghi voulait libérer son peuple de l’esclavage anglais. Sans compter Martin Luther King, l’abbé Pierre, Coluche, etc. Ces gens-là ne se demandaient pas comment faire mais ils savaient quoi faire et pourquoi ils devaient le faire.

auto-motiver travail

CREER UN RITUEL DU SUCCES

Le troisième point, c’est de créer un rituel du succès. Les gens qui ont du succès ont un certain type d’habitude, qu’ils répètent tous les jours, voire toutes les semaines. Régulièrement, ils répètent ces mêmes schémas gagnants.

Les loosers, ceux qui n’arrivent pas à s’en sortir, répètent également de manière systématique et régulière tous les jours les mêmes schémas d’échec. Puis, ils sont étonnés de stagner dans la vie, car ils répètent les mêmes habitudes et les mêmes rituels.

Répéter une même habitude, un même rituel donnera toujours un même résultat. Albert Einstein le disait : « Quelqu’un qui croit tout simplement qu’en gardant la même habitude, il y aura un autre résultat, c’est le comble de l’idiotie ».

Aujourd’hui, vous êtes le fruit de vos habitudes d’hier. Les habitudes que vous pratiquez et que vous répétez en permanence, qu’elles datent de la semaine dernière ou de plusieurs années, donnent les résultats que vous avez aujourd’hui. Si vous gardez les mêmes habitudes aujourd’hui, vous serez dans la même situation cinq ans plus tard. Si vous voulez que votre situation change, alors modifiez vos habitudes pour avoir de la motivation dans votre travail.

Il est prouvé que les 90 premières minutes de votre journée vont donner le ton de la journée. Si vous démarrez du bon pied, vous allez réussir votre journée. A contrario, si vous ne savez même pas si vous allez prendre un petit déjeuner ou sortir, si vous procrastinez, ce sera une journée gâchée et vous n’aurez aucune motivation pour vous mettre au travail.

C’est pourquoi je vous lance un petit défi pour les dix prochains jours, celui de réaliser ce plan d’action en trois points :

  • prendre un jus de citron au réveil : si vous estimez que c’est trop acide, mélangez-le avec de l’eau tiède ou de l’eau à température ambiante ;
  • méditer pendant 10 minutes : vous vous posez sur une chaise et vous vous focalisez sur votre journée, sur un aspect de votre vie ;
  • sauter sur un mini-trampoline (1 m de diamètre) pendant 10 minutes : vous le faites face à votre vision board, affiché sur un mur pour visualiser vos objectifs. Vous pouvez utiliser une musique motivante.

ETRE CONSCIENT

Soyez conscient parce qu’on vit dans un monde dans lequel les gens vivent en mode « zombie » : ils font les mêmes habitudes tous les jours sans vraiment savoir pourquoi. Chaque année, ils vont en vacances au même endroit, à la même place. Leur vie semble programmée, comme un autorépondeur que vous auriez réglé et qui ferait les choses automatiquement.

Apprenez à être conscient de vos actes, car souvent les gens suivent le mouvement, tel un troupeau, sans être conscients de leurs actions.

En me formant sur le développement personnel, cela m’a permis d’apprendre à réfléchir. On a des milliards de neurones dans notre tête, on nous a donné cette possibilité de penser. Dédicace à Florent Pagny dans sa chanson : « Personne ne m’enlèvera ma liberté de penser. » Mais vous avez cette liberté de penser ! Seulement, la majorité ne l’utilise pas.

Vous êtes libre, vous avez votre cerveau qui sert à penser. Certes, penser est insuffisant : il y a des moments où il faut être dans la pensée et des moments où il faut agir. C’est le but justement d’avoir la motivation au quotidien, dans son travail.

Le développement personnel m’a en quelque sorte permis de travailler sur ma « carte du monde ». Nous avons tous une manière de voir notre monde. On a tous une « carte du monde » différente. Quand on est au Brésil ou aux Etats-Unis, par exemple, le monde est totalement différent. Au fond de nous-mêmes, c’est important d’être conscient de ce qu’il y a à l’intérieur de cette carte.

Et à travers le développement personnel, c’est important de focaliser ses croyances par rapport à la vie, par rapport aux autres. Qui êtes-vous au plus profond de vous-même ? Quelles sont vos valeurs ? Celles qui vous boostent et celles que vous rejetez ?

Ce qui est important également dans ce fait d’être conscient, c’est d’être dans la recherche de l’équilibre, dans tous les aspects de votre vie. Parce qu’il y a des personnes qui sont tellement motivées dans un domaine de leur vie qu’elles en oublient les autres. Par conséquent, elles se retrouvent dans une situation complètement déséquilibrée.

Par exemple, elles mettent toute leur énergie dans leur business, leur profession, les finances, au détriment de leur santé physique, de leur couple, de leurs enfants. Donc, elles atteignent un objectif mais le reste est totalement vide. Prenez donc en compte tous les domaines de votre vie afin d’y trouver un équilibre : votre couple, vos enfants, votre santé, votre profession, etc.

AVOIR UN ENVIRONNEMENT QUI VOUS ELEVE

Le cinquième et dernier point, ce que j’appelle le « septième pouvoir », c’est le pouvoir de l’environnement. C’est aussi le dénominateur commun des personnes qui réussissent, que ce soit dans les affaires ou dans le sport. Tous les champions se sont créé un environnement qui les porte. Tous les chefs d’entreprise qui ont du succès, même s’ils ont galéré au départ, ont évolué dans un environnement motivant.

Je vais prendre l’exemple du football : vous prenez un super joueur, comme Lionel Messi, et autour de lui vous choisissez dix incapables. Croyez-vous que Messi arrivera à faire quelque chose ? Bien sûr que non, parce que l’environnement ne lui permettra pas d’avoir le ballon dans les meilleures conditions. Et comme ce n’est pas un joueur défensif, il ne pourra jamais récupérer le ballon. Donc, il sera présent sur le terrain mais personne ne sera capable de lui donner une balle correcte.

Mais si on choisit un joueur moyen, qui se débrouille en football, et qu’on l’entoure des dix meilleurs joueurs du FC Barcelone, la balle va directement lui arriver dans les pieds. Au final, qu’est-ce qui va se passer ? Dans le premier cas de figure, Messi va diminuer son niveau de jeu au plus bas car il ne pourra rien faire. Dans le second cas, le niveau de jeu du joueur moyen va s’élever de manière spectaculaire car il aura été dans un environnement qui le porte.

Changez votre terrain de jeu, c’est-à-dire l’environnement qui vous entoure. Donnez-vous les meilleurs atouts pour réussir. Tous les matins, soyez avec vous dans votre rituel, pendant une dizaine de minutes.

Fermez vos yeux et imaginez votre vie dans cinq ans. Vous avez appliqué ces cinq conseils. Votre vision, comme par magie, est devenue réalité. Vous avez été motivé et vous avez compris l’importance de mettre en place de bons rituels. Vous êtes devenu conscient et vous avez construit un environnement qui vous porte. Votre vie personnelle et professionnelle se sont réalisées.

Et quand on est dans l’endroit que l’on souhaite, avec les personnes qu’on aime autour de soi. Quand on est porté par l’environnement, les finances suivent. Les résultats sont là, sur le plan professionnel et personnel. Niveau santé, vous débordez d’énergie. Regardez cette vie, vous la voulez ? Alors, chaque jour, je vous invite à visualiser ces résultats.

Pour en savoir plus, consultez ma chaine YouTube : Maxime Séducation™

Pour changer de vie et atteindre le niveau des Winners, voici mes formations : Séducation