Comment vivre sereinement une relation platonique ?

Qu’est-ce que l’amour platonique ? Comment ça se passe, une relation platonique ? Est-ce vraiment basé sur une abstinence sexuelle ? D’où cela vient-il ? J’en avais parlé dans un précédent article, mais ici, nous allons analyser plus en profondeur l’amour platonique.

L’amour platonique est une expression utilisée très fréquemment dans l’argot populaire pour faire référence à un amour impossible ou inatteignable. Même si elle est composée de l’adjectif « platonique », qui la relie à la vision philosophique de Platon, nous allons voir que le postulat de ce philosophe en ce qui concerne l’amour allait dans une autre direction.

Nous savons que l’amour a toujours été un lieu commun qui fait beaucoup parler. Il a été et continue à être une source d’inspiration pour de nombreux poètes, écrivains, penseurs et philosophes depuis des temps immémoriaux. Ce célèbre philosophe de la Grèce Antique appelé Platon ne faisant pas exception.

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail, un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

EXPLICATIONS SUR PLATON

Platon était un philosophe grec, disciple de Socrate et maitre d’Aristote. Il vient d’une famille riche et puissante. Son nom veut dire « large d’épaule ». Il était très fort physiquement. Rien à voir avec les philosophes d’aujourd’hui, confortablement installés dans leurs fauteuils, devant la cheminée. On ne sait pas pourquoi, mais il ne tombe pas amoureux. Il tombe en arrêt devant Socrate, qui est lui, beaucoup plus vieux et plus pauvre que lui.

Ainsi, Platon, ce grand jeune homme riche et beau, devient fasciné par ce vieillard petit et laid. Platon a écrit de nombreuses œuvres, parmi lesquelles Le Banquet et Le Mythe de la Caverne. Dans la première oeuvre, Platon développe sa conception de l’amour. C’est à partir de là que l’on peut commencer à définir l’amour platonique.

L’amour, pour Platon, est la motivation qui nous pousse à connaitre et à contempler la beauté en elle-même. C’est quelque chose qui commence par l’amour physique.

Cependant, il s’agit de la beauté contemplée depuis le dualisme. Qui est l’un des fils conducteurs de sa philosophie. Ce courant philosophique, le dualisme, se base sur le postulat selon lequel la réalité est définie par deux substances indépendantes et qui ne se mêlent jamais : l’esprit (la forme) et la matière. Ces deux substances peuvent être rassemblées mais pas mélangées.

Platon considérait que, dans chaque être humain, il y avait une âme et un corps. L’âme appartenait au plan des idées et le corps, au matériel. Par conséquent, l’âme coexiste avec le corps, dans lequel elle est enfermée. Cependant, les deux réalités sont bien indépendantes.

A partir de cette conception philosophique, Platon développe son concept d’amour. Il ne fut pas compris correctement par beaucoup de personnes, qui croyaient que la notion d’amour platonique proposait un amour abstinent ou spirituel, alors que ce n’était pas le cas. Ce sont les philosophes catholiques qui ont inventé cette notion. Le véritable amour se résumait à un amour pur, dans le sens où le corps devait rester vierge avant tout.

Or, l’amour que proposait ce philosophe empruntait le chemin inverse, en évitant la promiscuité mais aussi l’abstinence car pour lui, la morale était synonyme de retenue. Donc, la croyance selon laquelle une relation platonique ne se résume qu’à une absence de rapports sexuels est erronée.

L’AMOUR

La grande quantité d’usages, de sens et de sentiments que renferme ce concept rend difficile la tâche consistant à rédiger une définition de l’amour. Ainsi, l’une des caractéristiques essentielles de l’amour est qu’il s’agit d’un concept universel qui renvoie à l’affinité entre des êtres humains.

En espagnol, le mot « amour » renferme une grande quantité de sentiments différents. Il va du désir passionnel et de l’intimité de l’amour romantique, à la proximité émotionnelle asexuelle de l’amour familial. Il inclut aussi la profonde dévotion ou l’unité de l’amour religieux.

Quel que soit le type d’amour dont on parle, les émotions qui sont présentes sont extrêmement puissantes et irrésistibles, étant donné qu’il est impossible d’y échapper. C’est, en soi, un important facilitateur de relations interpersonnelles et aussi une source d’inspiration pour l’art, ou encore un objet d’étude pour la psychologie.

Pour ainsi dire, dans un couple qui vit une relation platonique, les deux partenaires s’intéressent à leur intérieur, à leurs qualités internes. On prône les conversations intellectuelles, la beauté de l’intelligence de l’autre, au détriment des besoins instincts et primaires. Les deux partenaires sont bien évidemment consentants, sinon croyez-moi que leur couple aurait déjà explosé depuis longtemps.

QUE PROPOSE L’AMOUR PLATONIQUE ?

L’adjectif « platonique », associé au concept d’amour, fait référence à la doctrine de ce philosophe grec qu’est Platon. Platon, dans le discours de Socrate, affirme que l’amour est la motivation ou l’impulsion qui nous pousse à essayer de connaitre et de contempler la beauté en soi. A aimer les formes ou les idées éternelles, intelligibles, parfaites, qui vont au-delà de la beauté physique pouvant être appréciée. Cependant, il ne l’exclut pas.

En d’autres termes, pour ce philosophe, l’amour surgit du désir de découvrir et d’admirer la beauté.

Le processus s’initie quand quelqu’un apprécie la beauté physique et, après cela, progresse vers la beauté spirituelle. Le stade maximal étant l’admiration pure, passionnelle et désintéressée de l’essence de la beauté.

Ainsi, l’amour platonique n’a en soi rien à voir avec un amour inatteignable ou impossible. Il est lié à un amour qui transcende les frontières de la beauté physique. Cela étant peut-être le plus difficile à atteindre. Il n’y a pas du tout d’éléments sexuels.

Tout simplement parce que l’authentique amour, pour Platon, n’est pas celui qui est dirigé vers une personne. Mais celui qui s’oriente vers l’essence transcendante de la beauté en soi.

vivre relation platonique

LA BEAUTE ET L’AMOUR CHEZ PLATON

Selon Platon, l’amour surgit en nous quand nous faisons face à la beauté. Il est comme l’impulsion ou la détermination qui nous pousse à la connaitre et à la contempler. Il s’agit d’une série de phases qui se déroulent de façon graduelle. Ce qu’on appelle les marches de l’ascension de l’amour. Une beauté particulière peut être appréciée au cours de chacune d’elles :

  • la beauté corporelle : il s’agit de la première phase. Elle commence par un sentiment d’amour envers un beau corps en particulier, qui se développe en un sentiment d’appréciation de la beauté en général. C’est l’amour du beau corps car la beauté commence par un beau corps. Mais ce n’est pas suffisant, un beau corps. Si on reste coincé et fidèle, on ne devient pas platonicien. Il faut passer à plusieurs beaux corps et visiter plein de beaux corps ;
  • la beauté des âmes : après avoir dépassé la barrière consistant à apprécier et à tomber amoureux de l’aspect physique d’une personne, nous commençons à nous concentrer sur son intérieur. Cela est lié au plan moral et culturel de la personne. Au cours de cette phase, on passe du corporel et du physique à l’interne et à l’âme. On s’élève ainsi vers la belle âme, vers l’amour éthique ;
  • la beauté de la sagesse : le chemin consistant à apprécier la beauté de l’esprit et de l’âme conduit inexorablement à l’amour des connaissances et des idées. Cela va bien au-delà de la personne aimée. On tombe en admiration par les gens qui se comportent bien, ceux qui possèdent une science morale infuse ;
  • la beauté en soi : lorsque l’on finit par surmonter les trois phases antérieures, une nouvelle et dernière porte s’ouvre. Il s’agit de la possibilité de ressentir de l’amour par rapport à la beauté en soi, indépendamment de tout objet ou sujet. C’est le plus grand niveau d’amour, l’amour suprême. Et si on reste coincé sur une marche de cette ascension de l’amour, on redescend. C’est ce rapport à la beauté en soi qui est le fondement actuel d’une relation platonique.

Cette dernière étape se caractérise par une connaissance passionnée, désintéressée et pure de la beauté. Le beau se résume au bien, et le bien c’est le vrai. Par exemple, les sculptures grecques de l’époque ont été réalisées dans cet idéal. Le beau incarne le vrai.

Il s’agit d’un sentiment qui ne se pervertit pas ou ne s’altère pas avec le passage du temps. Par conséquent, ce n’est pas un amour impossible en soi, mais un amour qui se base sur l’appréciation des idées et des formes parfaites, intelligibles et éternelles.

POURQUOI ASSOCIE-T-ON UNE RELATION PLATONIQUE A UN AMOUR INATTEIGNABLE ?

L’expression « amour platonique » est utilisée pour la première fois par Marsile Ficin, au XVe siècle. Cet amour se focalise sur la beauté du caractère et sur l’intelligence d’une personne et non pas sur son apparence physique.

Cependant, il s’agit d’un amour qui n’est présent que dans le monde des idées. On le considère comme parfait et incorruptible. Selon Platon, dans la réalité, il n’est pas possible d’atteindre la pureté de ce sentiment car l’amour ne se base pas sur des intérêts, mais sur la vertu.

En d’autres termes, ce serait un amour parfait. Or, la perfection n’est qu’une illusion dans le monde réel. Rien n’est jamais parfait. Cet amour n’est possible que dans le monde des idées aux formes parfaites.

Pour simplifier le sujet, on peut dire que l’on comprend par « amour platonique » ce qui est idéalisé et ne sous-entend pas de désir sexuel. Et la relation platonique représente ce lien par lequel cet amour circule.

Par extension, dans le langage familier, on mentionne l’amour platonique en tant que sentiment romantique que l’on a pour une personne. Celle-ci étant, pour diverses raisons, inatteignable. Cet amour ne peut donc pas inclure de lien sexuel. Donc, vivre une relation platonique se révèle compliquée sur le long terme car les besoins et désirs sexuels font inévitablement surface, à un moment donné, chez l’un comme chez l’autre.

Ainsi, l’expression est congruente avec ce que soutient le philosophe par rapport à l’amour. Cependant, elle ne renferme qu’un sens infime de ce que la conception d’amour platonique sous-entend. C’est pour cela que l’expression est utilisée, familièrement et fréquemment de façon erronée.

MAIS POURQUOI CHERCHE-T-ON PLUSIEURS CORPS ?

Pourquoi ne pas se limiter à un seul partenaire, à un seul beau corps ? C’est Aristophane, philosophe du Banquet également, qui parle de ce problème-là. A la base, on était une boule unie. Mais les dieux, trouvant que cette boule était une défiance à leur égard, ont décidé de la sectionner en deux parties. Dorénavant, on a juste notre visage et notre sexe. Ce qui est ridicule.

Le sexe devient en quelque sorte une clé. Et comme on a mélangé toutes les moitiés, on essaie toutes les serrures pour trouver sa « moitié ». Il n’y a pas que deux moitiés « homme » et « femme », mais aussi deux moitiés « homme » et deux moitiés « femme ».

Quant à Eros, pour lui, l’amour c’est la beauté et l’amour c’est beau. Mais Socrate n’est pas d’accord avec lui. S’il veut ce qui est beau, alors il est laid. Donc il lui explique que pour aimer la beauté, il ne faut pas la voir. Eros est donc laid et hirsute. Pourquoi court-on après la beauté ? Parce qu’on sait qu’on ne l’a pas.

Eros est né d’un banquet des dieux. Chez les dieux, il y avait à l’époque des pauvres. Dans le banquet des dieux riches, il y avait Poros, dieu de la richesse. Pénia (qui donnera le mot « pauvreté »), une non-invitée au banquet, vient s’allonger près de lui, et lui fait un enfant alors que Poros est endormi, saoul. De leur union nait alors Eros, fils de la richesse et de la pauvreté.

Eros est donc à la fois pauvre car il aime ce qu’il n’a pas, mais riche parce qu’il est riche de désir. Le désir nous met en mouvement, nous donne envie de savoir qui est notre moitié. Ainsi, on se comporte comme Eros, à la recherche du beau et de notre moitié disparue.

Pour en savoir plus, consultez ma chaine YouTube : Maxime Séducation™

Pour changer de vie et atteindre le niveau des Winners, voici mes formations : Séducation

Comment sortir d’un amour platonique ?

Est-ce que l’amour platonique est considéré comme une amitié ou comme le plus puissant de tous les amours ? Faire l’amour sans s’aimer, ça passe. Mais s’aimer sans faire l’amour, ça intrigue énormément.

Peut-on aimer sans désirer ? S’aimer sans faire l’amour, sans se tripoter, ça peut relever du cauchemar. Pour les personnes qui aiment les choses de la vie, ça peut paraitre hallucinant. Il suffit d’un mec ou d’une meuf un peu sexy pour même faire l’amour sans aimer. Que celles qui n’ont jamais pensé au sexe en regardant un Ryan Gosling torse nu ou un Brad Pitt pour les plus âgés, me jettent la première pierre.

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail, un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

QU’EST-CE QUE L’AMOUR PLATONIQUE ?

L’amour platonique est une relation non physique, privée de toute envie et de tout désir charnel. Une relation plate, dans laquelle l’amour n’est pas à son paroxysme. Là où le désir n’est plus assez intense.

Le terme « platonique » vient du philosophe grec Platon, mais n’a pas grand-chose à voir avec la pensée. Dans son livre Le Banquet, il décrit l’ascension d’une échelle de l’amour : en bas, l’amour pour les beaux corps ; et tout en haut, l’amour des connaissances.

A la Renaissance, on s’empare du concept et on le christianise : on distingue alors l’amour vulgaire de l’amour platonique. C’est-à-dire un amour intellectuel et chaste. Le plus poétique et le plus puissant des amours. On le surnomme « l’amour courtois ». On s’écrit des poèmes, on se chante des chansons, mais on ne se touche pas. Ce qui convient parfaitement avec la morale religieuse de l’époque.

Aujourd’hui, on a évolué : c’est un amour idéal, comme tous les idéaux. Mais par définition, c’est souvent assez inaccessible.

Toutefois, cet amour existe réellement : Karl Lagerfeld a révélé que sa plus grande histoire d’amour n’aura été que platonique. En 18 ans de relation avec le dandy Jacques de Bascher, il ne serait jamais passé à l’acte : « J’ai infiniment aimé ce garçon, mais je n’avais aucun contact physique avec lui. »

Aucun contact physique, mais de la tendresse et moins de pression. Pour les amoureux platoniques, finies les angoisses de la performance. Finis les complexes.

Ce n’est pas de l’amitié puisqu’on parle de couple. Les amoureux partagent le même lit, s’aiment profondément, mais chastement. Selon eux, leurs sentiments seraient encore plus forts et intenses.

Sans sexualité, l’amour devient cérébral, inconditionnel, voire passionnel. On se fait part de son amour l’un à l’autre. On aime l’esprit de l’autre. En dehors de tout rapport sexuel, on partage ses intérêts communs. La sexualité n’est pas au centre, au profit de la contemplation, de la frustration et de l’attente.

Mais attention : la relation platonique ne peut marcher que si elle est choisie et partagée par les deux amoureux. Il est nécessaire que les deux partenaires soient sur la même longueur d’onde. Sinon le risque, c’est l’adultère.

De plus, il est compliqué de faire durer un amour platonique pour la vie : on est des êtres faits de chair et de sang. De « chair » quand on s’aime et de « sang » quand on se déchire. Il est très difficile de renoncer à l’amour charnel. Cela ne peut être que par phases. Le désir peut s’assoupir dans un couple, il peut y avoir des moments où il n’y a pas de relation sexuelle du tout.

Mais après tout, nous sommes des mammifères et un jour, nos instincts primaires se réveillent inexorablement.

LES CAUSES DE L’AMOUR PLATONIQUE

Sachez qu’on ne vit jamais notre relation à 100 %. On a vraiment tendance à tout considérer comme acquis. Par exemple, quelle est la dernière fois où vous avez dit « merci » à votre partenaire pour une action qu’il ou elle fait pour vous ? C’est très rare.

Et il s’avère que, de plus en plus, l’être humain fonctionne par l’acquis. Notre partenaire nous appartient. Ce qu’il faisait comme un effort au départ et qu’on appréciait, finalement c’est devenu une normalité. Voilà comment on arrive à entrer dans un amour platonique.

Lorsqu’on ne se rend plus compte de la chance que l’on a, au quotidien, lorsqu’on est capable de se plaindre pour un oui ou pour un non. En oubliant de renforcer les sentiments.

Donc, vous avez votre environnement, votre routine et vous ne savez plus comment en sortir. Vous savez, cette routine qui finalement vous embête, dans laquelle vous avez-vous n’arrivez plus à vous épanouir. Vous entrez dans une relation platonique, guidée par vos habitudes.

Alors il faut savoir qu’il y a des personnes qui sont dans ce genre de relation. Et ils ont besoin de relancer la flamme, de relancer l’attraction. Et très souvent, vous avez envie de faire en sorte de sauver votre couple. Parce que vous savez que vous êtes au bord de l’implosion.

Comment réagir quand on est dans un couple platonique ? C’est vraiment une question qui vous tracasse parce que vous pensez de manière extraordinaire.

La société nous a conditionné à imaginer notre couple, notre relation comme dans Hollywood. Vous savez, ces scènes de films américains, où vous sortez du taxi bleu et vous vous embrassez fougueusement. Et puis, de ce fait, l’amour repart.

Malheureusement, dans la vie de tous les jours, ce n’est pas toujours aussi simple. Ce que vous devez comprendre, c’est qu’en général, on ne vit notre relation qu’à 20 ou 30 %. C’est très rare qu’on se lève le matin en se disant : « Tiens, qu’est-ce que je peux faire pour mon partenaire ? Je l’aime vraiment et j’aimerais le ou la surprendre. » C’est vraiment extrêmement rare et je dirais même que c’est trop rare. On a tendance à se laisser porter par la vie, par le quotidien.

Et du coup, on est très souvent dans un amour platonique.

Alors, ce que vous allez devoir faire, c’est de ne plus penser qu’à l’exceptionnel. Ne pensez plus à vos prochaines vacances, au week-end à l’étranger. Restez vraiment concentré sur le quotidien.

Sortir d’un amour platonique, c’est prendre les choses en main. Vous avez le droit à une vie sentimentale exceptionnelle et unique. Vous avez le droit de vivre pleinement cette histoire. Mais pour cela, vous allez devoir vous impliquer. Pour retrouver de la joie de vivre et surtout, pour partager des bons moments, y compris dans votre quotidien.

Donc, pour sauver sa relation, pour sortir de l’amour platonique, ce ne sont pas les prochaines vacances. C’est de vous demander : « Aujourd’hui, comment pourriez-vous faire pour avoir une relation à 150 % ? Quelles sont toutes les actions que vous devez mettre en place, dès demain matin, pour apporter du bonheur et de la joie de vivre à votre partenaire ? Que faire pour vous apporter du bonheur et éviter de tomber dans la routine ? Mais ce doit être tous les jours, par des micro-actions, des objectifs et par tous les moyens d’action. »

sortir amour platonique

QUATRE TECHNIQUES POUR SE DEBARRASSER D’UNE RELATION PLATONIQUE

Pour contrer cette solution, ce que je vous conseille, c’est très simple. Il s’agit d’agir à plusieurs niveaux :

  • au niveau du toucher : le fait de prendre son partenaire dans les bras et la façon dont vous allez lui faire un câlin. La façon dont vous allez pouvoir le ou la masser. Utilisez également votre regard, extrêmement important.
  • au niveau de son investissement au sein de la maison, du foyer : on va quitter la routine, le quotidien un peu trop morose. Il faut que vous arriviez à retrouver des projets à deux, comme la décoration de votre appartement ou maison. On va arrêter de rentrer du travail et de tirer la tronche. On va arrêter de se dire, tous les dimanches matin : « Je suis fatigué, je reste au lit ». Profitez-de la vie. Dites-vous bien, qu’à partir d’aujourd’hui, vous pouvez la croquer à pleines dents.
  • au niveau de son investissement au sein des sorties en couple : c’est le moment de sortir de vos habitudes. Aujourd’hui, l’amour platonique est synonyme de routine. Donc, prenez le temps de sortir de votre appartement ou maison. Allez faire des marches en forêt pour communiquer. N’hésitez pas à faire du sport ensemble pour vous rapprocher davantage. Faites des petites actions, comme cuisiner ensemble. Allez sur des sites de recettes de cuisine. Tout cela va vous aider à modifier votre environnement.
  • au niveau de vous-même : c’est le moment de faire attention à son look, le moment de faire attention à son image. C’est le moment aussi de faire attention à comment vous regardez votre partenaire. Vous devez retrouver une complicité avec lui : cela passe par le fait de se sourire, de se poser des questions sur sa journée.

Vous allez devoir actionner tous les leviers et le faire petit à petit, les uns après les autres. Mais jour après jour, avoir des missions, des challenges, des objectifs que vous allez vous-même vous fixer. C’est le meilleur moyen pour vivre une relation à 110 %.

DEUX EXERCICES BONUS

Pour finir, je vais vous livrer deux petits exercices à réaliser.

Pour le premier exercice, prenez une feuille, un stylo, et vous allez ajouter ce qu’on appelle une « bucket list ». Cette « bucket list », c’est tout ce que vous aimeriez vivre sur cette Terre. Par exemple, les voyages que vous aimeriez réaliser, les activités que vous aimeriez faire, vos rêves les plus fous, vos envies du quotidien.

Bref, vous allez noter tout ce qui vous vient par la tête, pour vous, mais également pour votre couple. Et après, ce que vous allez devoir faire, c’est prendre ces actions, ces envies, pour les insérer dans un agenda. De sorte à bloquer une date, une heure et une mission précise pour vous apporter du bien-être. Vous verrez que cet amour ne sera plus jamais platonique parce que vous allez être investi à créer des choses uniques.

Le deuxième exercice à faire, c’est de repérer tout ce que votre partenaire vous apporte, mais que vous ne voyez plus aujourd’hui. Alors, vous allez devoir lui dire au moins trois fois « merci » dans votre journée.

Dites-le-lui vraiment avec envie et conviction : « Oh je te remercie vivement pour les chocolats que tu m’as apportés. C’était vraiment une belle attention. », « Merci d’avoir fait le repas, j’étais complètement fatigué. » Donc, mettez de l’énergie, de l’envie. Il faut que ça se sente. Aujourd’hui, on a besoin de voir que vous êtes totalement impliqué dans votre relation.

Je compte sur vous pour réaliser ces deux exercices : premièrement, la liste de toutes vos envies et de tous vos rêves, et deuxièmement, le fait de dire au moins trois fois « merci » à votre partenaire. En fonction des micros petites actions qu’il ou elle va réaliser, et que vous ne voyez même plus jusqu’à maintenant.

CONCLUSION

Comme je vous le précisais en haut de l’article, aujourd’hui, on vit notre relation à 10 voire 30 %. Mais qu’en est-il de vos envies, de votre passion amoureuse ? Vous pouvez relancer aujourd’hui n’importe quelle histoire, quelles que soient les casseroles que vous avez eues, les difficultés et les crises de couple. Vous pouvez relancer votre histoire.

Mais pour cela, il faudra vous demander de quoi avez-vous envie. Quand on tombe dans un amour platonique, c’est parce qu’on s’est laissé transporter par la vie, par son partenaire, par les mœurs. De quoi avez-vous envie ? C’est une question primordiale.

Et c’est en cela que le conseil sentimental me semble une discipline indispensable, pour vous aider à vous rendre maitre de votre destin. Un amour platonique ne doit pas vous arrêter. Cela veut dire que vous avez le droit, quoi qu’il arrive, au bonheur. Bien évidemment, ce bonheur n’est pas le même pour tout le monde, et peut-être même pour votre partenaire.

De ce fait, il vous faudra faire preuve d’empathie, vous poser les bonnes questions et surtout, prêter l’oreille. Ecoutez quels sont les besoins de votre partenaire.

Ce qui compte le plus finalement, pour sortir d’une relation platonique, c’est que vous arriviez à modifier toutes vos habitudes. Ne restez plus jamais concentré uniquement sur votre quotidien, sur vous.

Pensez à recréer de l’attraction et de la séduction. Vous devez relancer l’alchimie du début. Remettre de l’attraction entre vous deux. Parce que c’est ainsi que vous allez pouvoir mettre à la fois du piment et de la complicité dans votre couple. Engagez-vous à donner du plaisir à votre partenaire.

Investissez-vous et innovez, je suis sûr que vous en êtes capables. Vous avez Google qui est votre meilleur ami pour faire des recherches. Mettez-vous dans un processus dans lequel vous allez tenter de la nouveauté pour sortir de la routine.

Pour en savoir plus, consultez ma chaine YouTube : Maxime Séducation™

Pour changer de vie et atteindre le niveau des Winners, voici mes formations : Séducation