Comment changer le langage corporel d’une femme ?

Salut les winners, c’est Maxou ! Dans cet article, nous allons découvrir comment changer le langage corporel d’une femme. En effet, il est possible que lorsque vous parlez avec une femme qui vous intéresse, sa posture, son langage corporel manifeste une barrière à votre encontre.

Voyons ensemble les moyens qu’on peut mettre en œuvre pour modifier cette posture défensive et amener votre interlocutrice à s’ouvrir davantage à vous.

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

L’IMPORTANCE DU LANGAGE CORPOREL

Pour commencer, gardez à l’esprit que votre physiologie dicte votre état, notamment votre état émotionnel. C’est un point très important à réaliser lorsque l’on essaie de réussir avec les femmes. Si vous adoptez une posture négative, cela affectera votre état d’esprit et votre énergie sera plus faible.

C’est-à-dire que si vous êtes déprimé, stressé ou angoissé face à votre auditrice, vous dégagerez inconsciemment un sentiment négatif. Et la fille en face de vous le ressentira indéniablement, parce que vous ne pouvez pas contrôler votre langage corporel. Contrairement aux mots que vous prononcez et que vous pouvez contrôler, vos gestes peuvent vous parasiter. Et ces mêmes gestes peuvent alors ruiner vos chances de séduire cette femme avec laquelle vous conversez.

C’est pourquoi, lorsque vous parlez, vous devez utiliser des gestes, non seulement pour souligner votre point de vue et mieux engager l’auditeur. Mais aussi pour améliorer votre état et améliorer votre langage corporel.

Autrement dit, vous devez devenir un expert du langage corporel et remarquer immédiatement quand vous changez dans une position négative, comme une posture affaissée ou les bras croisés. Vous devez apprendre à contrôler du mieux possible votre posture. Le but ultime étant d’avoir constamment (et naturellement) une attitude de winner : le dos droit, la poitrine quelque peu en avant et les épaules légèrement en arrière.

GERER LE LANGAGE CORPOREL D’UNE FEMME

Maintenant qu’on a parlé de vous et de votre langage corporel, il est essentiel que vous sachiez également gérer le langage corporel des femmes avec lesquelles vous discutez. Car si vous permettez à une femme d’adopter une posture négative lorsque vous lui parlez, même si elle vous aime, elle commencera à se sentir négative. Elle n’aura pas le bon état d’esprit pour fluidifier et dynamiser votre échange. Et l’ambiance, l’atmosphère de la conversation ne sera pas idéale pour sympathiser avec elle.

Alors, comment changer cela ? Tout simplement, la réponse est de lui faire prendre conscience de cela. Soyez direct, sans passer par quatre chemins. Dites-lui votre ressenti sur la situation et sur son langage corporel.

EXEMPLE N°1 : MODIFIER LE LANGAGE CORPOREL D’UNE FEMME ABORDEE DANS UN BAR

Voici un exemple : imaginez que vous êtes debout dans un bar et que vous voyez une femme attirante. Vous initiez une conversation avec elle en allant l’aborder, mais après peut-être 5 à 10 minutes, elle croise les bras.

Vous le remarquez et, étant devenu un expert du langage corporel, vous savez que si vous laissez cette fille les bras croisés, son état d’esprit va chuter drastiquement. Après tout, c’est un geste de défense et de fermeture à la discussion. Vous ne pourrez plus interagir de façon efficace avec elle.

Donc, pour débloquer cette situation possiblement problématique, faites un commentaire comme celui-ci : « Je vois que tu as croisé les bras tout de suite quand j’ai dit ça… Détends-toi, no stress, nous sommes dans un bar pour nous amuser ». Vous dites cela tout en jetant un coup d’œil à ses bras croisés.

Dans PRESQUE tous les cas, elle dépliera immédiatement ses bras. En effet, certaines femmes seront plus réservées que d’autres, notamment les plus timides. En cela, il vous sera plus difficile de leur faire décrocher leur posture naturellement défensive, avec les bras croisés.

changer langage corporel femme
A toi de jouer pour la mettre en confiance et défaire sa posture défensive 😉

RESTER POSITIF POUR METTRE LA FILLE EN CONFIANCE

Gardez toujours un mental positif, car le but est de mettre la fille à l’aise avant tout. Si vous créez du confort, la fille changera de posture inconsciemment. Soyez suffisamment positif et énergique, par votre langage corporel de winner. Ainsi, la fille sourira lors de votre commentaire et aura un peu plus confiance en vous.

Puis, quelques minutes plus tard, quand cette fille recommence à les plier, vous pouvez pointer ses bras et dire : « Chaque fois que tu croises les bras, tu commences à te sentir naturellement paresseuse et négative. Alors, je vais changer cette habitude pour toi ». Dites cela avec un sourire et elle saura que vous plaisantez avec elle, mais aussi ce que vous dites.

Là encore, vous devez créer du confort chez la fille pour l’amener à s’ouvrir davantage à vous. Attention cependant : les filles vraiment timides seront moins enclines à décroiser leurs bras. Chaque fille étant différente et réagissant différemment, ce sera à vous d’adapter votre jeu de séduction à la fille en face de vous.

En tout cas, si vous pouvez diriger sa posture avec ce genre de commentaire qui met en confiance, alors vous dirigez vraiment l’interaction. Vous gardez le lead de la conversation. En tant qu’homme, il est essentiel que vous meniez l’échange avec la fille. C’est vous qui avez initié l’interaction, c’est donc vous qui dirigez son déroulement.

EXEMPLE N°2 : MODIFIER LE LANGAGE CORPOREL DE DEUX FEMMES ASSISES DANS UN BAR

Prenons un autre exemple de changement de posture : imaginez que vous approchez deux femmes assises dans un bar, avec leurs chaises pointant vers le bar.

Lorsque vous démarrez la conversation avec elles, elles vont tourner la tête vers vous. Mais le problème, c’est qu’elles devront parler par-dessus leur épaule, situation qui peut s’avérer très inconfortable. Et si vous ne les amenez pas rapidement à change de posture, vous les perdrez très rapidement à cause de cette position dérangeante.

La clé pour changer cette position, c’est de dire quelque comme ceci : « Si vous continuez à me parler comme ça, vous allez vous faire une entorse du cou et ce sera ma faute. Pourquoi ne pas retourner votre chaise ? » Si elles sont un minimum intéressées par vous et votre approche, elles le feront. Il est même possible qu’elles tournent leur chaise vers vous, sans que vous ayez eu le temps de leur dire ce commentaire.

Mais, dans le cas où elles n’ont pas pris l’initiative de se tourner vers vous, en faisant ce commentaire leur proposant de changer de posture pour être plus confortable, vous gardez le lead de la conversation. Vous prenez les devants dans l’interaction et cela augmente votre valeur aux yeux des deux femmes. Pourquoi ? Parce que vous vous comportez comme un homme solide, qui prend des décisions. Un homme masculin décisionnaire, un leader qui sait ce qu’il veut dans la vie.

En revanche, si pour une raison quelconque, elles ne font pas ce que vous leur suggérez, alors que faire ? Pas de panique. Il suffit de continuer la conversation comme si de rien n’était. Ce n’est pas dramatique si elles préfèrent rester dans leur position initiale.

Tout ce que cela signifie, c’est qu’elles ne sont pas encore assez attirées pour se conformer à vos attentes. Mais si vous essayez à nouveau dans quelques minutes, après avoir construit un peu plus de confort et d’attraction, il y a de fortes chances que vous réussissiez.

Les 3 questions que vous poseront toutes les femmes

Salut les winners, c’est Maxou ! Dans cet article, nous allons découvrir les 3 questions que vous poseront toutes les femmes avec lesquelles vous aurez des interactions.

Chez Séducation, nous vous apprenons à vous présenter sous votre meilleur jour, et à rencontrer et à vous connecter avec de belles femmes. Des femmes qui vous plaisent vraiment. Nous encourageons nos clients à être aussi naturels que possible. Car parler aux femmes devrait être quelque chose que vous devriez savoir faire naturellement. Cela doit devenir une simple habitude pour vous.

Cependant, il y a quelques questions, trois en particulier, qui semblent apparaitre dans à peu près toutes les interactions. Et plutôt que de simplement répondre à ces questions en un seul mot, il peut être très utile de réfléchir à la préparation de la réponse pour chacune d’elle.

Il y a tellement de choses sur lesquelles vous devez vous concentrer dans une interaction. Mais vous pouvez incorporer tous les éléments principaux dans chaque réponse.

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

LES 3 QUESTIONS QUE LES FEMMES POSERONT TOUJOURS DANS UNE CONVERSATION

Mettons fin au suspense. Voici donc les 3 principales questions que les femmes vous poseront :

  • Comment tu t’appelles ?
  • D’où viens-tu ?
  • Que fais-tu dans la vie ?

La plupart des gens répondraient simplement à ces trois questions avec un seul mot en guise de réponse. Puis, ils se demanderaient pourquoi la conversation s’évanouit et prend fin soudainement. La clé d’une bonne conversation, c’est de fournir des informations personnelles sur vous-même.

Autrement dit, vous devez offrir un contenu intéressant que l’autre personne pourra utiliser. Cela lui permettra alors de vous poser des questions en retour pour en savoir plus sur vous, et ainsi de construire une image mentale de votre identité. Voyons plus en détails comment enrichir nos réponses pour ces 3 questions.

QUESTION N°1 : « COMMENT TU T’APPELLES ? »

C’est une question basique, qui fait partie de ce que j’appelle le « Pentagone des questions de base dans une conversation ». C’est-à-dire que lorsque vous démarrez une conversation, en abordant une fille dans la rue par exemple, il y a 5 questions de base que vous devez toujours avoir à l’esprit. Ces 5 questions vous serviront pour faire perdurer la conversation et vous éviterez ainsi des « blancs » au cours de l’interaction, si le manque d’inspiration se fait sentir.

L’une de ces 5 questions de base concerne le prénom : en effet, si vous ne connaissez pas le nom de votre cible (ou de votre future potentielle petite amie), ça va être compliqué. Le fait de connaitre son identité crée du rapprochement parce que vous brisez ainsi le cadre de l’inconnu. Si la fille est un minimum intéressée par vous, elle vous posera la même question en retour, pour connaitre votre prénom, et savoir à qui elle parle.

Au lieu de dire simplement votre prénom, réfléchissez à une réponse qui vous permettra de développer. Parce que si vous lui dites juste votre prénom, que pourra-t-elle répondre ensuite ?

Pour se faire, effectuez des recherches sur Internet pour connaitre l’étymologie de votre prénom, autrement dit, sa signification. Par exemple, pour ma part, Maxime signifie « le plus grand » (issu du latin Maximus). Informez-vous également sur des personnages historiques qui auraient porté votre prénom par le passé. Cela enrichira votre réponse et montrera à la femme en face de vous que vous avez de la culture générale.

QUESTION N°2 : « D’OU VIENS-TU ? »

Là encore, c’est une question qui fait partie du Pentagone des questions clés dans une conversation avec une femme. Quand vous posez cette question, c’est parce que votre interlocutrice a une origine ethnique particulière. Cela se voit notamment si elle a la peau mate ou si elle est eurasienne (d’origine asiatique par exemple).

Cette question est légitime si la fille est étrangère, avec sa prononciation. Sa couleur de peau, sa façon de parler peuvent vous donner des indices sur son origine. Dans ce cas, vous pouvez lui poser la question, à savoir « d’où viens-tu ? ». Ainsi, vous créez du confort pour apprendre à la connaitre davantage.

Néanmoins, même si la fille que vous abordez est d’origine européenne, voire française, n’a aucun accent ou ne vous inspire aucun autre pays que la France, posez la question. En effet, cela peut vous permettre de savoir de quelle région de France elle vient.

Et si vous êtes un vrai winner, si vous voulez vous mettre au défi, ce que j’aime bien faire, c’est de ne pas poser de questions mais d’aller dans la supposition. Essayez de deviner des informations sur elles, rien qu’en la regardant. Adoptez une vision laser qui va scanner la fille, pour partir d’un détail sur elle que vous avez repéré (style vestimentaire, coupe de cheveux) et ainsi en déduire son origine ethnique.

Dès lors, vous avez deux options :

  • vous restez logique et rationnel du style : « Tu as de beaux cheveux noirs avec quelques mèches un peu plus claires, t’es un peu bronzée, tu as un sac en cuir blanc qui fait assez italien, je dirais que tu es Italienne » ;
  • vous entrez dans l’absurde en lançant une affirmation complètement fausse, ce qui va déclencher inconsciemment une réponse immédiate chez la fille pour rétablir la vérité. Par exemple, si vous abordez une Chinoise, vous lui demandez si elle n’est pas Norvégienne (en rebondissant notamment sur son style vestimentaire). C’est un moyen très puissant de rendre la fille attirée et de lui montrer que vous avez à la fois de l’humour et du sens de la répartie.

De son côté, si la fille vous pose cette même question sur votre origine, c’est par le principe de réciprocité : si vous lui posez la question en premier, elle se sentira obligée inconsciemment de vous poser cette question en retour. Surtout si votre couleur de peau est particulière ou si vous avez un accent notable.

Dans ce cas, que répondre à cette question sur votre origine ? Plutôt que de lui dire en un seul mot d’où vous venez, vous pouvez la mettre au défi. Concrètement, vous l’amenez à deviner votre origine, par exemple en lui donnant 3 chances, 3 essais pour qu’elle puisse trouver votre pays d’origine (ou votre région ou ville, peu importe). Une fois qu’elle l’a trouvée, ou que vous le lui avez révélée, vous développez votre réponse.

questions femmes conversation
Défi winner : essaie de faire des suppositions sur elle à partir de ses boucles d’oreille 😉

QUESTION N°3 : « QUE FAIS-TU DANS LA VIE ? »

Attardons-nous maintenant sur la troisième question : « Tu fais quoi dans la vie ? ». La question sur votre travail professionnel. La plupart de mes abonnés m’expliquent qu’ils n’ont pas d’emploi intéressant, ou alors qu’ils sont tout simplement au chômage. Ils me demandent s’ils doivent mentir pour enjoliver la réalité, afin de les rendre plus attirants aux yeux des femmes. Ils s’interrogent sur la meilleure façon de transformer un travail ennuyeux en travail palpitant et intéressant. La bonne réponse à cette question, c’est ce que j’appelle la « redirection conversationnelle ».

Concrètement, en quoi consiste cette « redirection conversationnelle » ? Vous pouvez simplement vous concentrer sur votre passion, sur ce que vous voulez vraiment faire, au lieu de ce que vous faites actuellement et qui ne vous intéresse pas.

Par exemple, si vous êtes électricien : « Je travaille dans l’électronique… Oui, c’est sympa, ça me permet de payer mes factures. Mais je vais te dire quelle est ma passion. Je m’intéresse vraiment à la psychologie et à la communication. Tu sais, tout ce qui concerne le langage corporel et les gens qui le lisent. »

Remarquez que je reste vague dans la dénomination du métier : je ne dis pas « électricien » car, dans l’imaginaire collectif, cela peut donner une image peu valorisante. Au contraire, je remplace le mot « électricien » par « je travaille dans l’électronique ». Cela reste général, flou, et permet à la fille de s’imaginer ce que vous faites réellement dans votre vie professionnelle. Par exemple, réparer des ordinateurs, geeker, tester des jeux vidéo, réparer des appareils électroménagers, etc. Vous ne mentez pas à la fille sur votre métier, mais vous restez vague et mystérieux.

« Si t’en apprends un peu plus sur le sujet, tu pourras limite lire dans les pensées des gens qui t’entourent. Je m’y suis mis il y a quelques années et j’ai trouvé cela fascinant. Mais là encore, je suis un mec, je dois apprendre ces choses. Toi, t’es une femme, donc tu es déjà une experte en la matière (sourire). Bref, supposons qu’une femme discute avec un homme et qu’elle soit attirée par lui : quels seraient les 3 signes d’intérêt ? »

Ceci est un exemple vous montrant la façon d’orienter la conversation vers des domaines qui vous passionnent et que vous maitrisez. Des sujets de conversation qui vous mettent à l’aise. Dans l’exemple ci-dessus, vous taquinez la fille dans le bon sens et vous la qualifiez même à la fin. Vous dirigez l’interaction, vous gardez le lead (je rappelle que c’est très important) et cela créera de l’attraction chez votre interlocutrice.

TOUJOURS GARDER LE LEAD DE LA CONVERSATION POUR ATTIRER LA FILLE

Nous vous encourageons à développer une réponse à chacune des trois questions. Ensuite, vous verrez vos conversations s’enrichir et vous pourrez littéralement remplir vos réponses avec davantage de contenu intéressant. Du contenu captivant qui vous permettra d’attirer la fille avec laquelle vous interagissez. Pour ainsi dire, faites du storytelling pour transporter votre interlocutrice et la faire rêver : apprenez à maitriser l’art de raconter des histoires pour captiver votre auditoire.

Gardez à l’esprit que la clé pour diriger une conversation, c’est de garder le contrôle de l’interaction. Et cela nécessitera une certaine préparation de votre part. En effet, il faudra pratiquer, s’entrainer. C’est avec l’entrainement et l’expérience que vous réussirez à donner des réponses enrichissantes et intéressantes pour attirer votre interlocutrice.

Comment avoir du charisme ?

Salut les winners, c’est Maxou ! Dans cet article, nous allons découvrir les 9 clés du charisme. Il est vrai qu’il est assez difficile de définir et de cerner ce qu’est exactement le charisme.

En fait, le charisme c’est tout ce qui peut faire la différence entre ceux qui captivent et qu’on a envie d’entourer, et ceux qui passent inaperçus. En effet, il existe toute une confusion autour du concept de « charisme ». Chacun en fait sa propre définition selon son expérience, sa sensibilité ou sa culture.

Cependant, si l’on fait référence aux définitions de sociologues, le charisme est une influence exercée sur les autres. Comment devenir charismatique et projeter une image charmante aux autres ? Pour répondre à cette question, voici 9 conseils essentiels pour devenir charismatique.

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

1) LE DEVELOPPEMENT DE SA FORCE INTERIEURE

Toutes les personnes charismatiques présentent une certaine particularité : la forte personnalité. La forte personnalité ne signifie pas être colérique, têtu ou râler après tout le monde. Avoir une forte personnalité, c’est bien définir ses limites, savoir exactement ce que l’on veut et savoir également par où aller. Il faut donc avoir des opinions fermes et savoir bien les défendre.

Le développement de votre force intérieure ne se limite pas seulement au charisme. Au contraire, il le renforce. Vous avez des principes que vous suivez continuellement. Vous savez ce qui est bien et ce qui est mal, et vous connaissez très bien vos limites. Vos actions sont en lien avec vos pensées.

Ainsi, il faut agir ouvertement. Soyez intègre, en agissant de façon cohérente avec vos principes et vos valeurs. Il ne faut pas craindre de changer d’avis, si vous remarquez que vous êtes dans l’erreur, ou d’admettre vos imperfections mais sans vous auto-évaluer.

2) L’AMELIORATION DE SA VISIBILITE

Il est important d’améliorer votre visibilité afin que vos interlocuteurs, ou encore des personnes que vous avez croisées à un moment, se souviennent de vous ou vous ai remarqué. Vous devez marquer leur esprit. Pour pouvoir améliorer votre visibilité, il vous faut une certaine aisance relationnelle, et surtout de la présence. Il faut donc vous montrer et qu’on vous remarque pour créer du contact. Il faut être visible pour travailler vos compétences sociales.

Dans des situations ponctuelles, il y a toujours celui qui observe et celui qui est observé. Soyez celui-là. En étant plus visible, vous manifesterez les esprits à différents niveaux. Ainsi, il sera facile pour vous de lier de nouvelles relations. Les gens sont à la recherche de ceux qui présentent une grande présence sociale.

Pour se faire remarquer et assurer une bonne visibilité, restez dynamique et déplacez-vous. Donnez l’air d’être sûr de vous et optez pour un style vestimentaire propre à vous, qui colle à votre personnalité et à votre personnalité. En effet, le charisme passe aussi par le look. Participez à toutes les activités, comme la danse, les petites discussions et les échanges pour être vu tout simplement.

3) L’INTERESSEMENT AUX AUTRES

Porter son intérêt sur les autres est sûrement le point le plus important de tous. Pourtant, c’est le plus négligé également. Il faut porter des intérêts sincères aux autres.

Il s’agit donc ici d’être à l’écoute des autres, d’être attentionné sur ce qu’ils disent, ce qu’ils racontent, participer à des conseils. Ou mieux encore, leur poser des questions sur leurs intérêts personnels.

En s’intéressant aux autres, le courant passe beaucoup plus facilement et vous gagnerez leur confiance. S’intéresser aux autres, c’est donc s’impliquer activement sur leur personne, reconnaitre leurs qualités et leurs défauts, et les accepter tels qu’ils sont.

Faites également une écoute active : soyez vraiment curieux et poser tout un tas de questions sur leur vie, leurs passions, leurs rêves, leurs projets, et encore d’autres choses. Soyez ainsi compatissant et attentif. Vous devez agir de la sorte pour que les gens se sentent bien avec nous. Ils doivent se sentir importants à votre contact. Tout cela pour être plus charismatique.

4) ETRE PASSIONNANT

Impressionner, charmer et écouter un groupe c’est bien, mais ça ne fait pas tout. Pour être réellement charismatique, il vous faudra captiver votre public, toujours avoir quelque chose à dire et les gens viendront autour de vous, de façon naturelle. Ils seront attirés magnétiquement par vous, comme le miel avec les abeilles.

Soyez ouvert d’esprit, intéressez-vous à tout. Développez votre curiosité. Vous devriez pouvoir parler de tout avec n’importe qui. Soyez instruit, lisez tous les jours le journal. Par ailleurs, ayez divers centres d’intérêt, comme les langues étrangères, la politique, l’histoire, la littérature etc. Cela vous permettra de renforcer vos conversations et de les rendre plus captivantes et intéressantes.

Exprimez vos sentiments : beaucoup de gens cachent leurs pensées et leurs sentiments sans mauvaise intention. Mais la vérité, c’est que tout le monde est intéressé quand une personne est vraiment honnête. Si vous pouvez communiquer de façon honnête et aider une personne à s’ouvrir, vous deviendrez naturellement une personne plus charismatique.

5) ETRE VISIONNAIRE

Parler en public d’un sujet non maitrisé présente sûrement des résultats décevants. Pourtant, parler de sa passion, d’une chose importante vous concernant, ou d’un sujet que vous maitrisez parfaitement, susciterait des réactions plus positives à votre égard. Ainsi, aussitôt que votre sujet vous embrase, il est toujours facile pour vous d’attirer l’attention de votre auditoire.

Un bon orateur dégage toujours une puissante énergie qui irradie autour de lui. La passion est un très bon moyen d’avoir plus de charisme car elle accorde une puissance et peut transformer une personne timide en un orateur exaltant. Le passionné prend l’apparence de quelqu’un d’un intérêt exceptionnel.

Cependant, la vision donne plus de charisme que la passion. C’est le cas des hommes politiques, qui promettent aux foules un monde préférable. Ce sont leur vision passionnée et leur aptitude à les partager qui ont conféré un certain pouvoir à Bill Gates et à Gandhi. C’étaient des hommes comme les autres, à la base.

avoir du charisme
Sois charismatique pour attirer magnétiquement cette femme à toi 😉

6) LE RESPECT

C’est un point essentiel pour une personne qui a du charisme. Une personne charismatique est celle qui sait imposer le respect par son attitude, plutôt que par la violence physique et/ou verbale. La personne faible fait appel à cette violence afin d’essayer de garder le contrôle de la situation. Mais justement, en s’abaissant à cette méthode, il montre sa faiblesse et son incapacité à maitriser une situation.

Le plus important est le respect pour vous-même. Toute personne qui ne se respecte pas, ou se diminue en permanence devant les autres, occasionnera le manque de respect. Il est essentiel de respecter les autres pour qu’à leur tour ils vous respectent. C’est tout à fait réciproque.

7) APPRENDRE A COMMUNIQUER CLAIREMENT

Le sens de la communication est très important pour être perçu comme une personne charismatique. Idéalement, il faut que vous sachiez vous exprimer clairement pour que les gens comprennent à l’instant, en une seule fois, ce que vous voulez vraiment dire.

Pour que les gens vous admirent et vous suivent, vous devez être en mesure de faire valoir vos points, en détaillant les raisons qui appuient vos affirmations. Sachez que plus vos raisons sont crédibles et plus les gens vont croire en vous.

Parfois, le niveau de compréhension des gens est différent. Donc, c’est à vous de faire le maximum pour qu’ils comprennent en tout temps le message que vous envoyez lorsque vous vous exprimez.

8) AMELIORER SA VOIX, SA POSTURE ET SON LANGAGE NON-VERBAL

La voix est un facteur essentiel du charisme car elle est l’élément qui vous aidera à avoir plus de prestance. Votre voix ne communique pas seulement vos mots et vos idées, elle communique également vos émotions et votre dynamisme. Et surtout, elle donne un aperçu de votre niveau de confiance en soi et de stress. Il existe plusieurs professionnels en la matière qui pourront vous conseiller, si vous êtes complexé de votre voix.

Concernant la posture, sachez que passer d’une position de crainte à une position dominante influe spontanément sur notre humeur et la perception qu’ont les autres de nous. Bombez le torse, respirez pleinement et n’ayez pas peur de vous gonfler d’air. Alignez votre cou avec le reste de votre tête et tenez-vous en permanence, la tête haute.

Entrainez-vous devant un miroir : prétendez tenir une conversation, observez votre gestuelle, votre posture et vos yeux. Ressemblez-vous davantage à une personne intimidée ou à une personne charismatique ? Arrivez-vous à transmettre l’émotion que vous voulez transmettre ? Entrainez-vous régulièrement et notez ce qui a besoin d’être amélioré.

Observez la façon dont les autres personnes bougent, observez leur gestuelle. Remarquez combien la gestuelle de certains orateurs semble fausse, en désaccord avec le message qu’ils essaient de transmettre. Cela leur donne une attitude incertaine.

Au contraire, d’autres utilisent très bien le langage corporel. Les personnes charismatiques sont naturellement douées en communication. Ces personnes ont du succès comme acteurs, conférenciers, avocats, et même parfois les gourous. Observez attentivement ce qui se présente à vous, les bons et les mauvais exemples, et apprenez.

Souriez quand vous saluez : votre sourire montrera combien vous êtes ravi de rencontrer votre interlocuteur.

9) DEVENIR UN LEADER CONFIANT

Les personnes charismatiques sont à la fois des leaders et doivent avoir une confiance infaillible en eux. Car c’est la clé du succès dans la vie en général. Donc, il faut apprendre à ne pas douter de vos capacités, que ce soit intellectuelles ou émotionnelles. Pour y parvenir, vous devrez travailler certaines formes de votre personnalité, comme nous l’avons vu précédemment.

Pour avoir davantage confiance en soi, il faut déjà avoir une estime de soi et une image positive de soi. Chaque personne peut améliorer sa confiance en soi. Il suffit d’y travailler et de s’exercer.

Par exemple, lors d’un discours en public ou en groupe, il faut essayer de toujours regarder les gens dans les yeux et de toujours garder le sourire : ce sont des signes de confiance.

Travailler sur la respiration, en faisant du yoga, de la méditation ou de la gymnastique, est également recommandé. Cela vous permettra de gérer du mieux possible les situations du quotidien et de maitriser vos émotions pour ne pas vous laisser submerger par les imprévus. De ce fait, vous montrez aux autres que vous n’êtes pas esclave de vos émotions, mais que vous en prenez le contrôle.

Pour être un véritable leader, développer sa confiance en soi ne suffit pas. Il faut aussi la démontrer aux autres. Par conséquent, il faut que vous exposiez, par votre comportement et vos actions, que vous ayez confiance en vous et en ce que vous faites. Après avoir fait cela, vous verrez que ce sera plus facile pour les gens d’avoir confiance en vous et donc, de vous apprécier.

Quoique le charisme ne soit pas inné, devenir charismatique afin de séduire son entourage naturellement est tout à fait possible. Vous l’aurez compris, le charisme se développe. Suivez ces 9 conseils et faites-en autant pour le devenir. Cela vous demandera un certain temps, de la détermination et un mental d’acier, mais en suivant ces conseils, vous pourrez gagner des points de charisme rapidement.

Comment savoir si vous êtes un mâle alpha ou un bêta ?

Salut les winners, c’est Maxou ! Dans ce nouvel article, nous allons découvrir comment savoir si vous êtes un mâle alpha ou bêta.

Suis-je un mâle alpha ? Voilà la question que la plupart des hommes se sont posés au moins une fois dans leur vie. Si ce concept donne lieu à beaucoup de fantasmes et d’erreurs d’interprétation, sa réalité est bien loin des clichés.

L’homme qui réussit dans la vie et qui a du succès auprès des femmes n’est pas forcément celui que l’on croit. Vous voulez savoir dans quel camp vous vous trouvez ? Voici comment savoir si vous êtes un mâle alpha ou un mâle bêta.

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

QU’EST-CE QU’UN MALE ALPHA ?

Avant de savoir si vous êtes un mâle alpha ou un mâle bêta, il faut commencer par éclaircir un peu le concept et en finir avec certaines idées reçues. Dans l’esprit de beaucoup d’hommes, le mâle alpha est un homme dominant. Tel le chef d’une meute de loups, il défie ses adversaires du regard et n’hésite pas à les rosser s’ils remettent son autorité en cause. Il est fort, fier et dur.

Avec les femmes, il a une main de fer qu’il prend soin de cacher dans un gant de velours. S’il peut se montrer gentleman, elles n’ont pas intérêt à oublier qu’il est le maitre à bord et qu’elles doivent se plier à sa volonté. Une position qu’il affirme en faisant preuve à l’occasion d’une brutalité virile censée exciter ses conquêtes au plus haut point.

Stop ! Arrêtons-là les clichés. Un mec qui agit comme cela n’a rien d’un mâle alpha. C’est simplement un type qui a un problème de comportement ou un looser qui joue les guerriers pour cacher son manque de confiance en lui. L’être humain n’a rien d’un animal sauvage. Si nous avons quitté nos cavernes et cessé de revêtir des peaux de bêtes, ce n’est pas pour adopter des comportements primitifs aujourd’hui.

Le véritable mâle alpha, c’est tout simplement un homme bien dans ses baskets. Un homme qui a confiance en lui, qui déborde de charisme et d’assurance. Courageux, poli et attentif aux autres, il fait preuve de bienveillance envers son entourage.

C’est pour cela que les autres ont envie de le suivre et que les femmes tombent dans ses bras. Il n’a jamais besoin de manquer de respect aux autres pour s’imposer, puisqu’il les met naturellement dans de bonnes dispositions. C’est ce que vous allez découvrir au cours de cet article.

7 SIGNES QUE VOUS ETES UN MALE ALPHA

Si vous vous reconnaissez dans ces 7 signes, c’est que vous êtes un mâle alpha.

1) VOUS AVEZ PLEINEMENT CONFIANCE EN VOUS

La première façon de savoir si vous êtes un mâle alpha ou un mâle bêta, c’est d’analyser votre niveau de confiance en vous. Un mâle alpha est avant tout un homme sûr de lui. Il connait ses forces, aussi bien que ses faiblesses et il accepte la situation. Comme il connait son potentiel, il n’éprouve jamais le besoin de se vanter, ni de fanfaronner.

Au contraire, il est capable de faire preuve d’humilité, puisqu’il n’a rien à prouver. Cette assurance se transmet aux autres, qui voient immédiatement qu’il s’agit d’un homme solide. Cela lui vaut le respect des autres hommes et procure aux femmes un sentiment de sécurité.

2) VOUS SAVEZ PRENDRE DES INITIATIVES

Un vrai mâle alpha n’est pas un suiveur. Il sait prendre des initiatives pour guider le groupe ou être force de propositions. Si vous êtes toujours celui qui pousse les autres à aller de l’avant et qui sait quoi faire dans les situations critiques, c’est que vous faites partie de cette sorte d’hommes.

Grâce à son don pour agir, au lieu de se contenter de réagir, le mâle alpha garde le contrôle de son environnement. Prévoyant et réactif, il est à l’abri des mauvaises surprises. Son entourage apprécie tout particulièrement cette aptitude et vient naturellement chercher son aide.

3) VOUS RESOLVEZ LES CONFLITS SANS AGRESSIVITE

La façon dont vous gérez les conflits est aussi un bon moyen de savoir si vous êtes un mâle alpha ou un mâle bêta. Un homme solide n’a pas besoin de se montrer agressif quand la situation devient tendue.

Au contraire, il sait que basculer dans la violence représente la pire des faiblesses. Calme, maitre de lui-même et psychologue, il est capable de cerner son adversaire pour désamorcer la situation avant qu’elle ne dégénère.

Cette posture est rassurante pour les femmes, car il n’y a rien de plus inquiétant qu’un homme capable de se mettre dans des situations dangereuses lors d’une soirée, car il ne contrôle pas ses nerfs.

4) VOUS IGNOREZ LES PROVOCATIONS

Comme le mâle alpha sait ce qu’il vaut, il ne se laisse pas déstabiliser par les faibles qui tentent de le provoquer. Même s’il a les moyens de se défendre et de donner une bonne correction à celui qui l’insulte, il préfère s’élever au-dessus de cela et continuer son chemin.

Les hommes solides sont des mecs intelligents qui ne vont pas risquer des ennuis avec la justice, pour une histoire de mots. Ils savent que les lâches qui provoquent n’hésitent pas à porter plainte en cas de confrontation qui tourne mal.

5) VOUS SAVEZ ETRE UN LEADER QUI RASSEMBLE

Pour savoir si vous êtes un mâle alpha, il est aussi important de savoir si vous savez être le leader capable de rassembler un groupe. Les mâles alphas sont des meneurs qui parviennent à motiver les autres, qu’il s’agisse de l’équipe dont ils ont la charge, des bénévoles d’une association, ou d’une foule d’inconnus.

Ils exercent souvent des postes à responsabilité, ou s’engagent dans une activité politique. On peut aussi les retrouver dans les rangs des enseignants, car ce sont des professeurs très appréciés pour leur charisme naturel.

6) VOUS ETES RESPECTUEUX DES FEMMES

Un homme ne peut pas être un mâle alpha s’il ne respecte pas les femmes. Tous ceux qui pensent qu’être un homme solide, c’est d’agir de la même façon que dans les premières scènes du film La guerre du feu, font une grave erreur.

Le vrai homme est un gentleman par essence : il n’a pas de pulsions dominatrices à assouvir. Au contraire, il a envie de construire une relation saine et équilibrée avec une femme qui lui ressemble. Ceux qui ont besoin de se sentir supérieurs à leur copine souffrent d’un complexe d’infériorité.

7) VOUS N’INSISTEZ PAS QUAND UNE FILLE VOUS DIT « NON »

Ce dernier signe est celui qui est le plus facile à repérer pour différencier les mâles alpha et les mâles bêta. Si un mâle alpha n’insiste jamais quand une fille lui dit « non », c’est justement parce qu’il est solide et sûr de lui. Il n’a pas besoin de harceler les femmes pour en trouver une. Pleinement conscient de son pouvoir de séduction, il sait qu’il en trouvera d’autres qui seront sensibles à son charme.

Ceux qui disent qu’un mâle alpha doit être un collectionneur de filles passent à côté de l’essentiel. Un besoin de plaire compulsif n’est pas une preuve de sex-appeal viril. C’est un trouble du comportement qui prend sa source dans une faible estime de soi. Si vous êtes un vrai mâle alpha, vous ne pouvez pas vous baisser à ce genre de preuve de faiblesse.

mâle alpha bêta
Sois dans le camp de l’alpha pour te la mettre dans la poche 😉

7 SIGNES QUE VOUS ETES UN MALE BETA

Les 7 signes que vous allez découvrir maintenant vous permettront de savoir si vous êtes un mâle bêta, c’est-à-dire un suiveur qui a moins de charisme et de force mentale que le mâle alpha.

1) VOUS ETES PLUTOT DU GENRE SUIVEUR

Le premier signe que vous êtes un mâle bêta plutôt qu’un mâle alpha, c’est votre tendance à suivre les autres plutôt qu’à prendre la tête du groupe. Ce genre de mec préfère exécuter que commander. Même lorsqu’il est très bon dans son domaine, il n’aime pas exercer des responsabilités.

Le mâle bêta préfère se laisser porter par les événements et attendre que la chance passe, plutôt que de la provoquer. Il n’aime pas non plus être au sens de l’attention. Le rôle de l’homme de l’ombre lui convient parfaitement. Il laisse le premier rôle au mâle alpha, même s’il aimerait par moments pouvoir être comme lui.

2) VOUS AVEZ DES DIFFICULTES A VOUS FAIRE RESPECTER

Savoir si vous êtes un mâle alpha ou un mâle bêta dépend aussi de votre capacité à vous faire respecter par les autres. Le mâle bêta rencontre des difficultés à poser ses limites. Il est fréquent qu’il cède sous la pression du groupe et finisse par faire des choses qui ne lui correspondent pas. Il a parfois l’impression d’être invisible et a tendance à douter de lui.

3) VOUS NE SUPPORTEZ PAS LES INSULTES

Le manque d’assurance du mâle bêta induit une mauvaise tolérance aux insultes et aux provocations. Il ne supporte aucune remarque désagréable et réagit au quart de tout lorsqu’il se fait insulter. Il n’hésite pas à en venir aux mains, pensant ainsi prouver sa force.

Ce déchainement inutile lui permet de masquer sa fragilité. Il ne pense aux éventuelles conséquences de son acte une fois celui-ci commis. Ce qui peut l’amener à se retrouver dans des situations problématiques. Loin d’inspirer le respect, ce comportement le fait passer pour une personne instable.

4) VOUS UTILISEZ LA VIOLENCE POUR VOUS IMPOSER

Comme il pense ne pas pouvoir s’imposer par ses qualités naturelles, le mâle bêta a tendance à utiliser la violence à la moindre occasion, surtout lorsqu’il sent qu’une situation lui échappe. Il ne s’agit pas nécessairement de brutalité physique. Mais surtout de violence verbale et psychologique. Il fréquente de préférence des gens au caractère encore moins fort que le sien.

Ainsi, il peut facilement les dominer et avoir l’impression d’être un homme. C’est souvent lui qui est adepte des théories de la virilité guerrière et du mâle dominant.

5) VOUS DRAGUEZ LES FEMMES EN GROUPE

Si vous préférez draguer les femmes lorsque vous êtes en groupe, c’est un signe que vous êtes un mâle bêta plutôt qu’un mâle alpha. La présence d’autres hommes permet au mâle bêta de se sentir plus fort et de surmonter sa peur du rejet.

Malheureusement, ces sorties groupées donnent prétexte à des débordements plutôt lourds, notamment lorsqu’il est éconduit par sa cible et qu’il évacue sa frustration, se rependant aux propos sexistes.

6) VOUS AVEZ TENDANCE A INSISTER AVEC LES FILLES

Le mâle bêta a la manie d’insister avec les filles qui lui disent « non ». Il a du mal à faire face au refus car il sait que les prétendantes ne se bousculent pas à sa porte. Il revient donc à la charge jusqu’à ce que la demoiselle s’en aille, ou qu’elle lui fasse comprendre de manière brusque qu’elle n’est vraiment pas intéressée.

Contrairement au mâle alpha qui se contente de passer à autre chose, le bêta ressasse chaque échec amoureux et le fait payer à la suivante. Il n’a même pas conscience que les femmes le trouvent lourd et que son comportement est parfois à la limite du harcèlement.

7) VOUS PENSEZ QU’UN VRAI HOMME DOIT ETRE DOMINANT

Le dernier signe qui est caractéristique d’un mâle bêta et que nous avons déjà commencé à aborder, c’est sa conviction qu’un vrai mâle doit absolument être dominant pour être viril. Comme il n’a pas l’impression d’avoir le contrôle de sa vie et de ses relations amoureuses, il a tendance à surjouer les machos pour évacuer sa frustration.

Adepte de l’armée, des sports de combat, des muscles saillants et des femmes soumises, il s’identifie aux héros du cinéma, qui ne sont le plus souvent qu’un entassement de clichés et de caricatures. Lorsqu’il voit les mâles alphas faire succomber les femmes, alors qu’ils ne ressemblent pas à son idéal masculin, il est fréquent qu’il éprouve un profond sentiment d’injustice.

Pour savoir si vous êtes un mâle alpha ou un mâle bêta, il vous suffit de voir dans quel profil vous vous reconnaissez le mieux. Il va de soit que vous devez vous poser la question de la façon la plus honnête possible.

Bien entendu, il est possible qu’aucun des deux ne vous correspondent à 100 %. L’idée est simplement de voir celui dont vous vous rapprochez le plus. Si vous vous retrouvez dans le mâle bêta, rien n’est perdu.

Vous connaissez maintenant les axes d’amélioration sur lesquels vous devez travailler pour devenir un homme plus solide. A vous de prendre votre vie en main !