Comment augmenter sa confiance en soi ?

Dans cet article, vous allez découvrir 12 méthodes pour augmenter sa confiance en soi, plus précisément votre confiance en vous. Ce qui ne veut pas dire que vous manquez de confiance en vous, mais on peut toujours faire mieux.

Je vais vous dire quelque chose, et je ne plaisante pas, je suis très sérieux. Avant la fin de cet article, votre taux de testostérone aura augmenté de 20 %, c’est scientifiquement prouvé, et je ne rigole pas. Vous serez capable de regarder les gens dans les yeux comme vous ne les avait jamais regardés. Ce ne sera plus du regard, mais de la fascination. Les filles n’oseront plus vous dire « non ». Vous serez plus rapide et plus précis qu’un missile à tête chercheuse !

Juste avant, n’hésitez pas à rejoindre la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail, un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

CONNAISSEZ VOTRE OBJECTIF

Pourquoi faut-il connaitre son but ? Tout simplement parce que la personne qui ne connait pas son objectif, en fin de compte, ne sait pas où elle va.

Pour vous donner un exemple concret, il y a de cela quelques années, je me promenais à New-York, pour la toute première fois de ma vie. En mode « Indien dans la ville », je regardais les alentours et les gens. Et je me suis fait aborder par un vendeur ambulant.

Et j’ai réalisé que lorsque vous vous promenez dans la rue, si vous ne savez pas où vous allez et que vous vous promenez comme un touriste, un voleur de temps (ou d’argent) va vous choisir. Parce qu’on s’attaque toujours à ceux qui ne savent pas où ils vont.

Donc, cette règle va faire augmenter votre confiance en vous. Toujours connaitre sa route et se lever le matin comme si vous aviez une destination. Quand vous êtes concentré sur quelque chose, cette idée de manque de confiance en soi n’a même pas sa place. Il y a juste vous et ce que vous essayez de faire.

FAITES CE QUE VOUS DITES QUE VOUS ALLEZ FAIRE

Lorsque vous dites que vous allez faire quelque chose, faites-le. Pourquoi ? Imaginez qu’il y a deux loups : un gentil et un méchant. Quel loup survit ? Celui que vous nourrissez. Dans ce cas, arrêtez de nourrir le loup qui vous dit que vous n’êtes pas capable de faire ce que vous dites. La plus grosse erreur que vous puissiez commettre, c’est de sous-estimer la puissance de ce conseil-là.

J’ai une question pour vous : quelle est la meilleure méthode pour être de plus en plus libre ? Ce n’est pas d’être libre maintenant, parce que si je ne fais rien pendant deux ou trois ans, on va m’utiliser pour n’importe quoi. Le seul moyen d’être libre sur le long terme, c’est de s’emprisonner maintenant dans sa discipline, tous les jours, tous les soirs.

LIBEREZ-VOUS DES PERSONNES TOXIQUES

Le prochain conseil pour augmenter votre confiance en vous, cela va être de vous libérer des personnes toxiques. Qu’est-ce qu’une personne toxique ? Tout le monde peut être toxique pour quelqu’un. Cela veut dire que moi-même, je peux être toxique pour une personne qui ne correspondrait pas à ma vision et je pourrais donc faire plus de mal que de bien. C’est possible, on peut tous être toxique. Cependant, une personne n’est pas toxique par défaut pour tout le monde.

En tout cas, je juge qu’une personne est toxique pour moi si, en fin de compte, elle me maintient dans une image de moi-même qui ne me correspond pas. Cela signifie que si une personne me maintient dans un « Maxime » que je ne pense pas être, qui est moins bien à mes yeux que celui que je pense être, et que cette personne me maintient dans cette idée de moi-même.

Alors, je pense qu’il est préférable pour moi de me distancer de cette personne, sans forcément la quitter et couper les ponts. Mais plutôt de la voir moins souvent pendant une certaine période, pour renforcer l’identité que je veux avoir et que je veux réaffirmer envers moi-même, et donc d’augmenter ma confiance en moi.

ECOUTEZ PLUS, PARLEZ MOINS

Afin d’illustrer cette méthode, je vais vous raconter une petite histoire très explicite : c’est l’histoire d’Oprah Winfrey. Elle était sur le point de rencontrer Nelson Mandela pour la première fois de sa vie. Mandela, à l’époque – comme toutes les autres d’ailleurs –, était une véritable star. Quelqu’un qu’elle admirait profondément.

De ce fait, Oprah Winfrey parlait avec son manager et était inquiète : « Qu’est-ce que je vais lui dire ? » Et le manager lui répondit : « Mais tu vas rencontrer Nelson Mandela, ça ne te dirait pas d’écouter ? ». Pour elle, cela a été un choc, une révélation. Elle se disait : « Je vais l’écouter et je vais lui poser des questions. » Ainsi, le rendez-vous s’est très bien passé.

Dans la vie, c’est la même chose. Quand vous allez voir des amis ou des gens, souvent vous avez envie de parler de vous. Vous avez envie que ces personnes réalisent à quel point vous êtes génial ou que vous faites des trucs intéressants.

Mais la réalité c’est que, plus vous agirez ainsi, moins ils s’intéresseront à vous. Alors que si vous écoutez plus et si vous posez des questions, pour les aider à parler de leur histoire, plus ils vous adoreront. Même s’ils ne savent rien sur vous. Ce qui va faire augmenter votre confiance en vous.

CONTINUEZ A APPRENDRE DE NOUVELLES CHOSES

Cette méthode n’est pas à sous-estimer. Par exemple, le divertissement c’est super. Personnellement, j’adore cela et c’est une forme de stimulation, mais je ne parle pas de ça actuellement. Vous avez besoin d’énigmes, d’apprendre de nouvelles choses.

Dès que votre cerveau apprend une nouvelle chose, peu importe le livre, il y a de la dopamine qui est sécrétée. Pourquoi ? Parce que vous êtes programmé pour apprendre de nouvelles choses et augmenter votre confiance. Après tout, c’est en apprenant de nouvelles choses qu’on est devenu ce qu’on est.

Je pense qu’il n’y a rien de pire que de ne pas apprendre de nouvelles choses. Pour la simple et bonne raison que ce que vous apprenez devient « vous ». Comme ce que vous mangez, en quelque sorte : « Dis-moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es », comme le soulignait le gastronome Jean Anthelme Brillat-Savarin.

Donc, si vous n’apprenez pas de nouvelles choses, vous restez la même personne fixe. Et comme rien n’est fixe dans ce monde, quand vous n’évoluez pas, vous régressez. Ce qui est inacceptable. Au final, apprendre ce n’est pas juste appendre, c’est devenir.

UTILISEZ VOTRE CORPS

La méthode suivante, c’est tout simplement d’utiliser votre corps. Ce que vous devez comprendre, c’est que suivant la position dans laquelle vous êtes, vous n’êtes plus totalement la même personne. Sachant qu’un humain repose sur un équilibre hormonal : si vos hormones ne sont pas équilibrées, vous aurez des problèmes.

Par exemple, si je marche dans la rue la tête baissée, ce sera dur pour moi d’avoir confiance en moi. Alors que si je me déplace le dos droit, les épaules légèrement en arrière et la tête droite, il y a une énorme différence.

Des études scientifiques montrent que lorsque vous prenez une posture de pouvoir, votre taux de testostérone augmente de 20 %. Et votre niveau de cortisol, une des cinq hormones du stress, diminue d’environ 25 %. Imaginez que vous arrivez en haut de l’Everest et vous prenez une position de victoire : ce genre de position, maintenue pendant deux minutes, avec un petit sourire, impactera grandement vos hormones et votre confiance en vous.

Ce que je dis tout le temps et aux gens qui m’entourent, c’est que pour gérer vos émotions, faites du sport et pour gérer votre pensée, mangez correctement. Rappelez- vous : si vous n’allez pas bien émotionnellement, allez faire du sport, une heure par jour. Défoncez-vous au sport et ça ira mieux après. Si vous n’arrivez pas à réfléchir et vous avez l’esprit embrumé, commencez à manger mieux. Toutes ces astuces permettront d’augmenter votre confiance en vous.

DEVELOPPEZ UN ETAT D’ESPRIT DE CROISSANCE

Plutôt que d’avoir un état d’esprit fixe, ayez un état d’esprit de croissance.

Je vais vous donner un exemple tout simple : je vais vers une personne avec un état d’esprit fixe. Cette personne est occupée à faire quelque chose. Je lui donne une remarque constructive, quelle qu’elle soit. La personne va réagir négativement : « Tu veux dire quoi par-là ? Je ne suis pas assez bien pour toi ? Je ne fais pas les choses assez bien ? »

C’est peut-être légèrement caricatural, mais vous voyez où je veux en venir. En fin de compte, une personne avec un état d’esprit fixe va restée bloquée et focalisée sur les critiques. Tandis qu’une personne avec un état d’esprit de croissance va être motivée par ces mêmes critiques.

C’est comme la tenue du héros Black Panther : quand vous frappez dedans, elle vous renvoie le coup et elle devient plus forte. Et ce n’est pas de la solidité. Beaucoup de gens pensent que l’inverse de la fragilité, c’est la solidité. Or, le contraire de la fragilité, c’est l’anti-fragilité. C’est-à-dire que lorsque vous sautez sur le verre, il devient plus solide et ne se casse pas.

Pour ainsi dire, un état d’esprit de croissance représente cette idée d’anti-fragilité. Peu importe ce qu’on vous dit et le contexte extérieur, vous allez les utiliser pour devenir plus fort et augmenter votre confiance en vous.

augmenter confiance en soi

ACCEPTEZ-VOUS

On va commencer cette méthode avec la citation suivante : « Il est mieux d’être détesté pour ce que vous êtes que d’être aimé pour ce que vous n’êtes pas. » Beaucoup trop de gens vivent pour être acceptés dans un petit groupe ou une petite communauté qui ne vaut rien, comparé à l’importance de s’accepter soi-même.

Mais ça veut dire quoi, s’aimer soi-même ? C’est faire passer avant tout sa spontanéité, plutôt que de se réfléchir à ce qu’on devrait faire ou dire pour que quelqu’un nous aime, en s’oubliant totalement dans la démarche. En gros, si dans ma tête, j’ai une petite voix qui me dit : « Maxime, fais un petit sourire quand tu parles aux gens, peut-être qu’ils t’aimeront davantage. » ou « Il y a une fille qui passe, bombe le torse. » Jamais je n’écouterais cette voix. Je vais toujours agir selon ma spontanéité et mon honnêteté pour augmenter ma confiance en moi.

Et si je commets des erreurs de langage ou de comportement, je saurais m’excuser. Néanmoins, j’ai conscience de mes bonnes intentions. Donc, si une personne me dit que j’ai été trop loin, je sais que je partais d’une bonne intention parce que je n’écoute jamais la voix dans ma tête. J’agis toujours spontanément (ou j’essaie).

En cela, rappelez-vous que lorsque vous essayez de plaire à quelqu’un d’autre que vous-même, vous vous abandonnez dans ce moment. Et si cet abandon de vous-même fonctionne, c’est encore pire : dans cet effort de plaire à quelqu’un d’autre, vous vous êtes perdus et cette personne qui plait maintenant à quelqu’un d’autre n’est pas réellement vous.

LISTEZ VOS VALEURS PERSONNELLES

Cette méthode a fait ses preuves scientifiquement. Elle est très simple à mettre en place et prend pas moins de cinq minutes. Elle va diminuer votre stress et augmenter votre confiance en vous.

L’exercice est le suivant : vous allez prendre un stylo et une feuille. Sur cette feuille, vous allez écrire trois valeurs qui sont importantes pour vous aujourd’hui. Demain, si vous refaites l’exercice, vous pourrez choisir des valeurs différentes, ce n’est pas dramatique. Bref, choisissez trois valeurs qui comptent pour vous. Par exemple, pour ma part, ce sont : l’honnêteté, la discipline et la persévérance.

Ensuite, soulignez la valeur la plus importante pour vous aujourd’hui, parmi les trois valeurs que vous avez choisies. Puis, écrivez un petit paragraphe sur cette valeur. Expliquez pourquoi cette valeur est si importante pour vous aujourd’hui.

Dans mon cas, je souligne la persévérance et je justifie mon choix : « Elle est importante pour moi aujourd’hui parce que je sais que ça va créer un élan positif dans les jours à venir. Je sais que lorsque cet élan sera créé, j’aurais moins besoin de persévérance. Alors, je pourrais profiter de ce que la persévérance m’aura apportée en termes d’élan ». Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Il y a une infinité de possibilités. Vous écrivez ce que vous voulez, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse.

Pourquoi c’est important de le faire par écrit ? Parce que lorsque vous écrivez, en fin de compte, vous pensez plus lentement. Et en pensant plus lentement, vous donnez plus d’importance à la pensée en cours. Sachant que vous pensez tout le temps. Donc, prendre du temps pour écrire des choses qui comptent pour vous, ou même juste réfléchir sur des points importants pour vous en le faisant par écrit, cela donnera une meilleure qualité de pensée.

Par ailleurs, des études scientifiques prouvent que cela augmente la confiance en soi et la diminution du stress. Des individus ont été répartis en deux groupes. Le groupe A a réalisé l’exercice que je vous ai proposé, le groupe B ne l’a pas fait. Les deux groupes ont été confrontés à un stress extérieur et le groupe A a mieux réagi à ce stress.

REALISEZ QUE LE MONDE EST PERDU

La méthode suivante, c’est simplement de réaliser à quel point tout le monde est profondément perdu dans cette chose qu’on appelle « la vie ». Je pense que, si vous êtes capable de vous rendre compte de ce fait, y compris vous-même, et que l’on ne sait pas vraiment ce qu’on fait ici, alors vous comprenez que vous ne comprenez rien. Ce qui sera un avantage certain sur ceux qui croyaient comprendre. En résumé : « Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien à rien, et c’est pour cela que je suis plus malin que toi ».

En fin de compte, celui qui le plus confiance en lui, est-ce qu’il a vraiment confiance en lui ? Ou est-ce que c’est celui qui cache le mieux son manque de confiance en lui ?

Vu que l’être humain se compare tout le temps, on crée des comparaisons constructives. Donc, même l’empereur le plus puissant de tous les temps, les présidents, les membres les plus puissants, les plus respectés, les gens qui ont le plus de confiance en eux, en 300 ans, n’auront jamais existé. Dans 4,5 milliards d’années, personne n’aura jamais existé (à moins qu’Elon Musk arrive à nous faire sortir de ce système solaire).

Cela veut dire que tôt ou tard, on n’aura jamais existé. Il n’y aura personne qui sera là pour dire « Il y avait des humains qui existaient ».

Du coup, il n’y aura aucune preuve de notre existence, à un moment donné. Peut-être que l’on n’existe déjà pas. Donc, peut-être qu’on n’a pas besoin d’avoir peur de nos peurs. Et que l’on peut se laisser être infiniment ce qu’on a envie d’être.

AYEZ DES AFFIRMATIONS POSITIVES

Cette méthode est extraordinaire, elle fonctionne si vous la pratiquez quotidiennement. Il s’agit simplement d’avoir des affirmations positives.

Personnellement, j’ai abusé de cette méthode. Ce que je voulais, en fait, c’était de pouvoir entendre des affirmations positives qui allaient dans le même sens que moi. Je voulais pouvoir écouter cela non-stop. J’ai fait en sorte que cela entre dans mon subconscient : « Maxime tu es une personne merveilleuse, la personne la plus courageuse que je connaisse. », entre autres.

Mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’au moment où j’écrivais ces affirmations, je n’étais pas du tout à l’endroit où je voulais être dans la vie. De ce fait, au départ, ça ne m’aidait pas à me glorifier. J’écoutais ces affirmations sans vraiment y croire, mais je les écoutais parce que je savais que ça allait m’aider sur le long terme.

Et aujourd’hui, quand j’écoute ces affirmations, j’ai l’impression que plus ou moins ce que je voulais à cette époque, je l’ai actuellement. Bon, je ne pense pas que ce soit nécessaire que vous écriviez vous-même vos affirmations comme je l’ai fait. Il y a plein d’applications et de ressources sur Internet (notamment Youtube) pour trouver votre bonheur.

MEDITEZ

Le prochain conseil, c’est de méditer, pour être capable de reconnaitre les pensées qui vous font perdre confiance en vous. Il faut savoir que lorsque vous pensez, vous allez parfois penser inconsciemment à des choses qui vont directement diminuer votre confiance en vous.

Par exemple, un matin je me suis levé, je suis allé sur mon balcon pour méditer, en sous-vêtements, et je me suis dit : « Si les voisins me voient en boxer, ils vont se demander ce que j’ai fais là. » Quand j’ai remarqué que je pensais cela, j’ai laissé la pensée là où elle était sans m’en séparer et je me suis concentré sur ma respiration.

Cette pensée était parasite, mais le danger réside dans le fait que vous jugez cette pensée au lieu de l’abandonner à son sort. Quand vous jugez cette pensée, elle vous répond : « Si tu mettais un T-shirt, ce serait quand même mieux non ? »

Donc, laissez cette pensée et n’écoutez pas votre voix intérieure qui vous fera douter de vous. En faisant cet exercice, vous apprenez à votre cerveau à reconnaitre les pensées du doute de soi et à les laisser sur le côté.

Donc, la prochaine fois, quand vous serez dans votre garde-robe en train de choisir vos habits pour la journée, et que vous aurez une pensée du style « Ce T-shirt montre à quel point je suis maigre », vous reconnaitrez cette pensée parasite, dont vous n’avez pas besoin. Et vous la déplacerez sur le côté pour choisir vos habits, non pas pour plaire aux autres, mais par inspiration de vous habiller comme vous le souhaitez.

Pour en savoir plus, consultez ma chaine YouTube : Maxime Séducation™

Pour changer de vie et atteindre le niveau des Winners, voici mes formations : Séducation

Comment draguer une fille quand on est timide ?

Est-ce que vous êtes quelqu’un qui vient de loin avec les filles ? Arrivez-vous à draguer une fille alors que vous êtes timide ? Avez-vous eu un passé troublé ? Peut-être avez-vous eu des années où vous étiez déprimé, des problèmes avec les gens en général. Pas seulement des difficultés avec les filles, mais des difficultés sociales. Donc, cela a été difficile d’avoir des discussions normales avec une caissière ou une boulangère, peu importe.

Si c’est votre cas, vous avez l’impression de venir plus loin que les autres. Alors, cet article est pour vous car je vais vous enseigner comment gagner confiance en vous pour être plus à l’aise avec les gens. Et bien sûr, comment être séduisant naturellement auprès des filles alors que vous êtes timide.

Juste avant, n’hésitez pas à rejoindre la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail, un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

ASSUMER SA TIMIDITE

Le premier conseil, c’est d’assumer le fait que vous soyez timide. Vous ne pouvez pas vous mentir à vous-mêmes. Réalisez que vous venez de loin. Il ne faut pas forcément avoir la tchatche pour apprendre à draguer. La drague, ce n’est pas un sport réservé aux mecs qui ont confiance en eux. Vous avez aussi votre chance avec les filles.

Pourquoi est-ce si important ? Parce que si vous n’assumez pas votre situation, vous ne comprendrez pas pourquoi d’autres personnes progressent mieux que vous. Des gens vont avancer plus vite que vous en séduction et vous allez vous sentir mal et culpabiliser. Vous allez devenir jaloux, ce qui sera problématique. J’étais comme ça, en réalité. Le mec bizarre qui ne comprenait pas les signaux sociaux et qui déprimait un jour sur deux. Donc, je comprends votre cas.

Avant même de commencer la séduction, j’étais dans un stade dans lequel j’étais déprimé, la tête dans mon oreiller, ne comprenant pas pourquoi je n’arrivais à rien. Pas seulement avec les filles, mais aussi avec les gens. J’avais du mal à entrer dans leurs délires et à interagir avec eux. Quand j’ai commencé la séduction, je ne me suis pas dit : « Je veux devenir un dieu en un mois ». Je me suis laissé du temps.

Par ailleurs, oubliez cette idée selon laquelle la drague est réservée aux alphas et aux mâles dominants. Statistiquement, c’est impossible. Sortez-vous cela de la tête. Les alphas ne peuvent pas avoir toutes les filles. Il y a des filles qui cherchent autre chose, un autre type d’homme : des filles timides, des filles qui s’ennuient en couple et qui ont envie de changer d’air. A vous de les repérer, il y en a à foison.

N’oubliez pas non plus que certaines filles font le choix d’un mec plus posé, qui a moins de choix que le mâle alpha, car cela les rassure. Donc, tout n’est pas perdu pour draguer une fille, même si vous êtes timide !

SE DONNER DU TEMPS

Ce qui m’amène à mon deuxième point. Pour s’améliorer avec les filles, il faut régulièrement sortir pour les aborder dans la rue. Trois fois par semaine, voire plus si vous voulez progresser encore plus vite. Mais si vous galérez avec les filles, ce n’est pas trois fois par semaine. Ce nombre, c’est pour le type qui s’en sort normalement. Celui qui a eu des copines quand il était plus jeune et qui a eu des conquêtes. Mais pour celui qui est timide, pas seulement avec les filles mais aussi avec les gens, ce n’est pas suffisant.

Ce que j’ai réalisé quand j’ai commencé la séduction, c’est que j’avais un vrai travail à faire : pas seulement sur la séduction mais surtout de me créer toutes les expériences que je n’ai pas eues quand j’étais plus jeune. Le travail que vous devez faire, ce n’est pas seulement devenir séduisant avec les filles. C’est que toute l’expérience que vous n’avez pas eue quand vous étiez jeune, le moment où les gens sortaient quand ils étaient au collège ou au lycée et où vous restiez enfermé, vous avez besoin de recréer cette expérience.

Le fait de sortir aborder des filles va vous aider justement à récréer cette expérience. Pour devenir plus drôle, comprendre comment flirter, avoir une intelligence sociale, repérer les signaux sociaux et les signes d’intérêt. Bref, ce sont des signes sociaux basiques que vous ne comprenez peut-être pas à l’heure actuelle. Mais vous allez les comprendre.

Vous devez sortir plus que les autres pour progresser et rattraper les expériences du passé. Quand je commençais, je sortais tous les jours de la semaine et les résultats sont arrivés rapidement. Je n’ai pas envie de vous faire croire que vous n’allez pas galérer. Dans les premières semaines, j’ai eu mon premier résultat. Dans les premiers mois, j’ai réussi à conclure avec une dizaine de filles, alors que j’étais encore timide. Vous voyez, il y a de l’espoir !

Après, vous pouvez choisir la meilleure stratégie pour vous : draguer, ça ne se résume pas forcément à la rue, les bars et les boites. Mais aussi l’école, les amis, le lieu de travail, les lieux publics et Internet. Donc, même si vous êtes timide, vous pouvez vous mettre en valeur. Vous n’êtes pas nécessairement doué en drague de rue, alors vous pouvez vous intéresser à la drague sur Internet. Choisissez la stratégie qui vous correspond le plus.

Il faut toujours que vous gardiez en tête le fait suivant : vous êtes intéressant. Si vous avez peur de draguer une fille parce que vous êtes timide, c’est souvent par peur d’être jugé. Nous sommes tous uniques, avec notre histoire, nos envies. Ne mettez pas la fille en face de vous sur un piédestal. Elle est comme vous. Vous avez un passé, vous avez des projets. A vous de trouver les bonnes histoires pour parler de vous.

Et surtout, ne vous rabaissez jamais. Apprenez d’abord à vous mettre en valeur avec les histoires que vous avez vécues, puis décidez véritablement de vivre des histoires folles. Essayez de vous bouger pour avoir de nouvelles choses à raconter.

ARRETER LES MEDIAS

Le troisième conseil, c’est que si vous êtes un mec qui a tendance à être déprimé, qui ne s’aime pas beaucoup, qui se plait souvent. Vous devriez arrêter les médias et la télévision, ainsi que les jeux vidéo. Arrêtez ces conneries qui vous donnent de l’énergie négative. Vous en avez suffisamment comme ça.

Ce que j’ai réalisé quand j’ai commencé à séduire, je me suis dit : « Ce qui sort de ta tête, c’est négatif. » Je réalisais que toutes les pensées tournaient naturellement en boucle dans ma tête. En fait, cela ne m’aidait absolument pas. J’avais des pensées de colère, des pensées déprimantes, et les mêmes sujets revenaient tous les jours. Je ne pouvais pas continuer ainsi (et je n’étais pas bourré).

Ce sont les médias qui véhiculent ce genre de pensées toxiques. Parfois, ce sont des choses intéressantes mais on n’arrive souvent pas à filtrer. Les jeux vidéo peuvent être géniaux, mais ils n’aident pas pour se développer. Ils ne reflètent pas la réalité, ce n’est pas la réalité. Même chose pour la radio. Stoppez cette énergie négative en arrêtant ces médias.

draguer fille timide

RAJOUTER DU POSITIF

Les relations négatives ont également une influence sur votre vie : si vous trainez avec des gens négatifs, vous allez devenir négatif car vous allez adopter un état d’esprit négatif. Par conséquent, coupez les ponts ou alors limitez la fréquentation.

Fréquentez au contraire des personnes qui pensent positif et qui vont vous pousser vers le haut. En faisant cela, vous arrêterez de vous plaindre, ce qui peut vous desservir quand vous parlez avec des gens.

Entamez une sorte de « lavage de cerveau », en lisant des livres pour le conditionner, en écoutant des séminaires, des conférences audio, des vidéo motivantes sur Youtube. Ce sont des moyens qui vont ajuster vos pensées. Evidemment, ce sont des vidéos de développement personnel, sur la nutrition, l’entrepreneuriat, pas des vidéos de chats tout mignons. Des vidéos qui vont vous aider à vous focaliser sur vos objectifs et changer votre vie.

C’est ce que j’ai fais et ce que je fais encore actuellement. Je le fais quotidiennement. Cela fait une énorme différence.

Allez également à de vraies conférences, sur le développement personnel par exemple, où vous allez voir d’autres personnes qui réussissent et qui vont vous donner de l’espoir. Cela va vous permettre d’être focalisé sur votre objectif. Pourquoi est-ce important ? Ce conditionnement positif va vous aider à vous améliorer plus vite avec les filles.

Parce que la raison pour laquelle vous galérez, c’est que vous avez dans la tête toute cette négativité accumulée au fil des années. Une sorte de boule d’énergie négative regroupant vos pensées négatives, comme lorsque vous vous trouvez des excuses pour ne pas aborder une fille : « Elle est occupée », « Je n’ai pas assez de filles », « Je suis un cas désespéré », « Elle est trop belle pour moi ».

Ce mental négatif vous plombe littéralement. Et les gens avec lesquels vous parlez le sentent. C’est comme une aura autour de vous qui vous suit en permanence. Et cette aura de négativité repousse les autres, alors que la positivité va les attirer. Quand vous êtes dans un état d’esprit positif, même si vous êtes timide, vous avez plus de chances pour draguer une fille. Quand vous vous sentez mal, peu importe si vous abordez 300 filles, il n’y aura aucun résultat.

Pour vous aider à aborder, adoptez l’attitude du sportif de haut niveau. C’est-à-dire que vous devez vous comporter comme un gagnant, un winner. On y croit. Mentalement, un compétiteur ne se rend pas à sa compétition en se disant qu’il finira dernier. Il y va en se projetant être le champion. Même des cris de motivation peuvent aider à avoir un meilleur mental (évidemment, faites-le discrètement).

DIMINUER SES ATTENTES

Pour finir, si vous venez de loin, que vous êtes un grand timide et que vous voulez draguer une fille, diminuez vos attentes. Vous ne pouvez pas vous attendre à aller aussi vite que les autres personnes qui n’ont pas de problème de confiance en eux et de problème de timidité. Vous pourrez progresser, vous améliorer, mais vous avancerez plus lentement que les autres. Comprenez bien cela. Comme un sportif, préparez-vous à l’échec pour relativiser. Vous relevez un défi : s’il ne fonctionne pas, vous en refaites un autre.

Et tout le monde est différent : un mec qui n’a pas d’expérience avec les filles peut prendre quinze numéros en un week-end, en étant cool naturellement. Il était posé et sociable. A l’inverse, un mec qui tire la tronche, en colère, qui se sent comme une merde, n’arrive à rien. Tout simplement parce qu’il est trop sévère envers lui-même. A chaque échec, il s’auto-critique, et il n’accepte pas le fait qu’il n’arrive à rien quand il débute la séduction.

Ce que je veux dire par là, c’est que si vous venez de loin et que vous débutez la séduction, vous devez vous satisfaire de tous les petits progrès. Par exemple, si vous n’avez jamais abordé de votre vie, abordez juste une personne, même si vous vous prenez un « vent ». Et félicitez-vous pour cet acte de bravoure, parce que vous venez de sortir de votre zone de confort. Forcez-vous à vous féliciter.

Autre exemple : sur dix approches, vous vous prenez dix « râteaux ». Mais vous n’avez jamais abordé de votre vie. C’est magnifique ! La prochaine étape, ce serait : avoir une conversation de 5 secondes, puis après de 10 secondes. N’importe quel micro-progrès doit vous satisfaire.

Même si, sur vingt filles, vous avez pris un seul numéro, c’est déjà une énorme victoire. Car les semaines d’avant, vous n’arriviez pas à prendre un numéro. Et vous progresserez la semaine d’après, et ainsi de suite. Vous réussissez vos micro-progrès de plus en plus et vous finissez par entrer dans une spirale positive de succès. Vous vous félicitez sans arrêt, et c’est comme cela que vous réussissez.

En revanche, si vous vous plaignez à chacune de vos approches et à chacun de vos « râteaux », vous allez rapidement vous décourager et abandonner. Donc, arrêtez de vous critiquer. Soyez gentil envers vous-mêmes et félicitez vous pour chaque petite étape franchie.

PROGRESSEZ A SON RYTHME

Visualisez votre progression : avant d’être un champion, le compétiteur s’est d’abord entrainé tout seul, puis il a participé à quelques compétitions, avant d’aller aux Jeux Olympiques. Vous, c’est pareil. Mettez-vous à l’épreuve régulièrement et faites des avances aux personnes qui ne vont pas vous intimider, que l’on ne compte pas séduire (votre boulangère par exemple).

Posez des questions ouvertes toutes bêtes pour commencer, en demandant l’heure ou les toilettes, son chemin, et pourquoi pas dans les queues de supermarchés. De cette manière, vous vous habituez et progressivement, vous visez plus haut. Entrainez-vous massivement.

Au fond, le déclic pour draguer une fille, quand on est timide, c’est de se dire que si vous voulez vraiment faire des progrès, il va falloir arrêter de penser « drague » mais plutôt « communication ».

Vous allez vous rendre compte, si vous êtes honnête avec vous-mêmes, que vous avez un problème non seulement en drague, mais aussi en communication avec tout le monde. Votre boulangère, votre chauffeur de taxi, vos collègues, vos parents, vos amis.

Pour chaque conversation, vous devez partir en laissant le sourire sur le visage de la personne en face de vous. Je ne vous demande pas de draguer des enfants, des mamans ou des licornes. Simplement, forcez-vous à avoir de bonnes interactions sociales avec les autres. Partez toujours en laissant le sourire sur la personne en face de vous.

Pour en savoir plus, consultez ma chaine YouTube : Maxime Séducation™

Pour changer de vie et atteindre le niveau des Winners, voici mes formations : Séducation

Comment on vit dans une relation amoureuse ?

Que vous soyez célibataire ou en couple, cet article va grandement vous intéresser. Si vous êtes célibataire, vous allez pouvoir anticiper les possibles erreurs pour vivre correctement votre prochaine relation amoureuse. Si vous êtes en couple, vous allez pouvoir faire une introspection sur votre actuelle relation amoureuse.

Je vais d’abord vous expliquer pourquoi les gens échouent dans leur relation amoureuse. En fait, vous allez voir que c’est un bug humain, très simple, qu’on peut retrouver un peu partout dans nos vies. Ensuite, je vous donnerai trois clés pour justement aller contre ce bug humain.

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail, un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

LE PROBLEME DU « TOUT VA BIEN »

Quel est ce bug humain ? On va l’appeler pour le moment « Tout va bien ». Vous savez, c’est cette personne qui va tomber dans le vide et qui se répète, tout au long de sa chute, « jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien » en boucle. Jusqu’à ce qu’elle tombe au sol et s’éclate. Et là, tout ne va pas bien du tout.

En réalité, c’est quelque chose que l’on retrouve très souvent dans nos vies. On ne va pas se préoccuper de ce qui pourrait advenir et on va donc considérer que les choses vont continuer à fonctionner telles qu’elles sont. Que, de manière magique et de manière naturelle, ça va continuer à rouler tout seul.

D’ailleurs, si je parle de « rouler tout seul », je pourrais prendre l’exemple d’une voiture : par exemple, on vous offre une voiture flambant neuve. Vous partez alors pour faire un énorme road-trip à travers les routes de France, ensuite vous allez en Espagne et vous traversez la mer. Vous allez sur l’autre continent et c’est génial.

Mais, si vous ne vous préoccupez pas de la maintenance de votre voiture, à un moment donné, cette voiture va se rappeler à vous et va tomber en panne. Tout simplement. Parce que la voiture a besoin qu’on la maintienne : elle a besoin qu’on vérifie les plaquettes de frein, elle a besoin qu’on y remette de l’huile, etc. Il y a tout un tas de choses à effectuer. Et si vous ne faites pas ces vérifications, à un moment donné, la voiture va cesser de fonctionner.

Je parle de voiture, mais c’est la même chose pour un jardin, et donc la même chose pour une relation amoureuse.

LE BUG HUMAIN DES RELATIONS AMOUREUSES

C’est cela, le bug humain des relations : les gens se mettent en couple. Forcément, au début, ça marche plutôt bien. Parce qu’il y a l’attirance qui va être présente. Il y a éventuellement de la passion amoureuse qui va nous porter. Mais si on ne maintient pas notre relation amoureuse, si on ne se pose pas les questions suivantes : « Que dois-je mettre dans ce programme de maintenance ? Qu’est-ce qu’il est important de faire sur des bases régulières ? ». Alors il est évident que cette relation amoureuse va échouer.

Une relation, c’est un questionnement permanent : chaque jour, la relation est remise en jeu. Chaque jour, il faut la maintenir et la faire avancer. Et de fait, elle continue à investir du temps, du temps de réflexion. On doit se poser des questions et on doit y apporter des réponses. Vous devez être dans un véritable processus de maintenance de la relation. Ce qui fait que vous aurez beaucoup plus de chances de voir votre relation amoureuse continuer à fleurir et à porter ses fruits.

D’une certaine manière, la réussite de la relation amoureuse, c’est le fait d’être dans cette réflexion permanente. Beaucoup de personnes, notamment les hommes, à partir du moment où elles sont en relation, ne réfléchissent plus. Elles sont dans le mode « je veux trouver quelqu’un » puis « ça y est, j’ai trouvé, maintenant je ne fais plus rien. » Mais pas du tout ! Il faut continuer à maintenir.

Maintenant qu’on a compris cela, je pense qu’il y a beaucoup de gens qui vont commencer à se remettre en question. Ils vont se dire : « est-ce que j’ai vraiment prêté attention à ma relation ces derniers temps ? Qu’est-ce que j’ai fait pour mon partenaire ? Qu’a-t-il fait pour moi ? De quoi a-t-on discuté ? » Vous voyez, ça soulève plein de questions : « Qu’est-ce que je fais ? Qu’est-ce que je mets dans ce programme de maintenance ? »

A présent, je vais vous donner trois astuces que vous pouvez mettre en place sur des bases régulières, qui vont venir nourrir et entretenir votre relation amoureuse.

CONTINUER LES RENDEZ-VOUS

La première chose que les gens vont spontanément arrêter de faire au bout de quelques mois de relation, parfois même quelques semaines, c’est qu’ils vont arrêter de s’inviter en rendez-vous et de se fréquenter en rendez-vous. Mais c’est désastreux.

Pourquoi ? Parce qu’ils connaissent leurs partenaires. Ils sont ensemble, c’est acté. Pour eux, ils se disent que maintenant, ils n’ont plus vraiment besoin de sortir, d’aller découvrir quelque chose à deux. Ils n’ont plus besoin de s’émerveiller.

Le problème, c’est que les rendez-vous sont très utiles pour une relation amoureuse. Une relation, ce n’est pas simplement une fréquentation et ça s’arrête là. Une relation, c’est le fait de donner à l’autre et inversement. Donner son attention à l’autre, s’écouter, se rapprocher, se connecter, avoir de l’intimité.

Souvenez-vous, quand vous avez rencontré quelqu’un, ou si vous êtes en train de faire des rencontres : au début, tout est simple. Car à chaque fois qu’on se revoit, on donne notre attention à l’autre. C’est un moment particulier, que ce soit pour aller diner dans un restaurant, diner chez vous, cuisiner à deux, aller voir une pièce de théâtre, aller voir un film au cinéma, aller faire une promenade. Tout ceci, ce sont des rendez-vous.

Les rendez-vous sont portés par une activité. En effet, il n’y a aucune limite à votre créativité, à votre originalité. Mais au fond, quand on est en rendez-vous, on est présent à l’autre. De ce fait, on communique sur l’entité « relation », conforme à deux. On réfléchit à la portée de cette relation, on la nourrit ensemble. On se crée des souvenirs.

Donc, n’arrêtez jamais de vous fréquenter en rendez-vous, même si cela fait dix ans que vous êtes en couple. Même si vous avez des enfants, même si votre emploi du temps est chargé. Trouvez une journée par semaine où vous fréquentez votre partenaire et où vous vous consacrez l’un à l’autre.

vivre relation amoureuse

VERBALISER CE QUI POSE PROBLEME

La deuxième astuce, que la plupart des gens vont oublier de le faire, c’est de verbaliser le problème. Ou quand ils vont commencer à le faire. Il sera trop tard. Quand vous fréquentez quelqu’un, il est évident et même obligatoire, qu’il y ait des conflits, des nœuds, des tensions et des zones de friction. L’inverse devrait vous inquiéter.

Ce n’est pas possible qu’un autre être humain que vous, avec toute la complexité qui nous caractérise, soit 100 % d’accord et aille toujours dans votre sens. A un moment donné, ça va frotter, ça va frictionner et l’un ou l’autre, voire les deux, va ressentir de la douleur. Cette douleur ne doit pas être passée sous silence. Elle doit être verbalisée.

Par ailleurs,, je vais faire le lien avec le premier conseil : des partenaires qui se continuent à se fréquenter sur des bases régulières vont pouvoir se créer cet espace dans lequel ils vont pouvoir parler de la relation. Dire ce qu’il va et ce qu’il ne va pas. C’est quelque chose qui doit arriver régulièrement.

Pour quelle raison la plupart des gens omettent de le faire ? Vous fréquentez un homme, ça se passe bien, puis à un moment donné, il y a un petit truc qui vous saoule. Vous allez attendre, endurer de la douleur et un jour, vous allez exploser. C’est cela qu’on ne veut pas voir. Ces explosions sont dangereuses pour la relation amoureuse.

Or, le problème aurait pu être quasiment étouffé dans l’œuf. Si, dès le départ, vous aviez dit : « Tu es l’homme de ma vie, je t’adore, mais ça, ce n’est pas possible pour moi. Ça me fait souffrir quand tu fais ça. » Vous faites un compromis, on s’arrange, on écoute l’autre. Et on avance.

Souvent, les gens vont commencer à verbaliser les problèmes quand ils vont arriver véritablement en fin de relation. Avec le fait d’être avec la personne qui devient presque insupportable. Là, on a de la verbalisation dans tous les sens, qui vient d’ailleurs servir comme matériel pour préparer la rupture amoureuse.

Si vous ne voulez pas en arriver là, je vous conseille régulièrement de vous poser la question suivante : « Qu’est-ce que je ne dis pas mais qui me fait souffrir ou qui me dérange, qui me pose problème, et que mon partenaire devrait connaitre ? » Pas forcément toutes les semaines ou tous les rendez-vous, mais de façon régulière.

C’est vraiment cette opération de faire connaitre à l’autre les choses qui sont intérieures mais qui sont importantes parce que vous êtes en binôme. Vous êtes en couple, en relation. Vous devez savoir ce que votre partenaire ressent et votre partenaire doit savoir ce que vous, vous ressentez. Parce que si vous ne dites rien, les choses vont s’aggraver. Retenez-bien que votre partenaire n’est pas mentaliste, il ne va pas forcément savoir ce qui ne va pas et deviner la cause de vos soucis.

CONTINUER A ECRIRE VOTRE « LEGENDE »

La troisième astuce, beaucoup plus fun, c’est le storytelling de votre relation amoureuse. Continuez à écrire la légende de votre relation.

Voyez votre relation comme un film. Ce film, ça ne peut pas être deux personnes à qui il n’arrive que des merdes. Ça ne peut pas être deux personnes qui ne font rien du tout, qui se saoulent toutes les deux. Dans ce film, il va y avoir des obstacles, des problèmes qu’on va devoir surmonter ensemble. C’est une bonne chose, c’est important dans un film. Mais il doit aussi y avoir des événements marquants.

Par exemple, dans Titanic, quels sont les éléments marquants ? Tout d’abord, il va y avoir la rencontre entre Jack et Rose, le moment où ils vont s’embrasser sur la proue du bateau, la scène où ils sont poursuivis. C’est un problème, ils sont en train de chercher à éviter un obstacle. Ensuite, il va y avoir une résolution avec la scène où ils vont coucher ensemble dans la voiture. Vous voyez que ce film est rythmé par des événements.

Posez-vous donc la question : « Dans ma relation, quels sont les événements qui la rythment ? » Il faut sans cesse, l’un comme l’autre, que vous ayez à cœur de faire avancer le film de votre relation amoureuse. Sans pour autant le faire en permanence, mais sur des bases régulières.

Cela veut dire que l’on va emmener sa relation à tel endroit, lui faire faire telle ou telle chose. On va faire rencontrer des gens à cette relation amoureuse.

D’ailleurs, je remarque à chaque fois, quand je suis en vacances, à quel point les couples sont libérés et soulagés. A quel point ils sont heureux de rencontrer des gens en vacances. Ces couples sont facilement repérables.

Vous allez au restaurant et vous repérez deux personnes qui ne se parlent pas trop. Elles sont en train de passer un bon moment parce qu’elles sont en vacances. Dans un endroit qu’elles ne connaissent pas. Elles sont en pleine découverte. Mais vous voyez globalement que, si ça fait un moment qu’elles sont ensemble, il manque un « je-ne-sais-quoi ». Les deux partenaires s’ennuient légèrement.

Attention, je ne dis pas que c’est le cas de tous les couples. Mais souvent, on repère ces couples ainsi. Il suffit juste de lever le nez de son assiette et vous verrez ce genre de couple autour de vous. Les deux personnes ne sont pas véritablement en connexion.

Et ces couples, quand je leur adresse la parole en vacances, que ce soient mes voisins de table ou d’avion, je vois immédiatement une montée d’énergie en eux. Quand je commence à leur parler, ils se mettent à vibrer, avec une espèce de vivacité. On sent que tous les deux sont motivés par cet événement. Juste avant, il ne se passait rien. Puis d’un coup, cet événement qui leur arrive injecte de l’énergie et rend leur relation beaucoup plus intéressante, et donc plus vibrante.

Cette vibration-là, c’est moi qui l’ai provoqué de l’extérieur. Mais vous, quand vous êtes dans votre relation amoureuse, cherchez à provoquer cette situation de l’intérieur. Parce qu’en fait, votre relation va se nourrir de cela. Elle va s’alimenter des personnes que vous rencontrez, des lieux où vous êtes allés, des activités que vous faites.

Je le sais, parfois, c’est plus confortable de s’asseoir et de se laisser aller dans son siège, de commander quelque chose au restaurant. De ne pas forcément regarder ce que font les gens à côté et de parler à ses voisins de table. Mais en réalité, votre relation a besoin de nourriture et d’événements.

Pensez à cela la prochaine fois que vous allez quelque part, en week-end ou en vacances, ou même quand vous êtes chez vous avec votre partenaire. Pensez à cette image d’un film où il ne se passe rien. Certes, il va y avoir des moments où il ne va rien se passer. Je ne dis pas que tout le temps, il doit y avoir des rebondissements dans la relation amoureuse.

Bien sûr, il y a des après-midis entières où vous n’aurez envie de ne rien faire. Où votre partenaire voudra lire tranquillement son livre, se faire les ongles, etc. Ces moments où vous n’êtes pas en connexion. Mais en fait, ces moments-là sont d’autant plus appréciables qu’il va y avoir des événements qui vont venir rythmer votre relation.

Même si vous êtes célibataire, cela vous aidera à appréhender ce projet. Projeter cette image pour ne pas être victime de ce bug humain et de se poser la question : « Comment maintenir ma relation ? » Demandez-vous si vos relations passées ont été bien maintenues. Il y a votre partie et celle de l’autre, faites en sorte qu’une réciprocité s’installe. Evidemment, ne tolérez pas un partenaire qui n’est pas réciproque avec vous.

Pour en savoir plus, consultez ma chaine YouTube : Maxime Séducation™

Pour changer de vie et atteindre le niveau des Winners, voici mes formations : Séducation

Comment reconnaitre une relation amoureuse toxique ?

Quels sont les signes qui montrent qu’on est dans une relation amoureuse toxique ? Comment la reconnaître et comment s’en sortir ? Parce que ce n’est pas rien, d’être avec une personne toxique. On parle aujourd’hui d’un terme qui est assez commun, avec celui des « pervers et manipulateurs narcissiques ». Et vivre avec une personne qui vous détruit, ce n’est pas quelque chose de négligeable.

Vous devez comprendre qu’une telle relation ne doit pas exister, ce n’est pas normal. Vous devez vraiment prendre votre vie en main. Absolument tout donner pour sortir de cette situation cauchemardesque. Voyons ensemble comment procéder. Mais avant cela, mettons des mots sur ce qu’est une relation toxique.

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail, un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

QU’EST-CE QU’UNE RELATION TOXIQUE ?

Une relation toxique est comme l’intérieur d’une maison qui s’affaisse lentement sous le poids d’importantes quantités d’eau. A force, l’eau finira par briser la vitre. Et peut-être bien que vous serez noyé.

En effet, les relations humaines n’ont jamais été simples. Parce que chaque individu est unique et est soumis à des forces très complexes. Il n’est pas rare que le fait de fréquenter une personne crée des tensions qui finissent par être destructrices.

Il est donc indispensable de savoir reconnaitre ce type de relation pour mettre en œuvre des actions efficaces afin d’en sortir au plus vite. Qu’elle soit de nature familiale, amoureuse, amicale ou même professionnelle.

Une relation toxique aura toujours tendance à vous rendre complètement dépendant de l’autre. Cette dépendance peut agir autant au niveau de votre capacité à accomplir une tâche spécifique, qu’au niveau même de votre volonté à passer à l’action. Ou encore de faire des choix dans votre intérêt.

C’est une relation qui vous contraint à toujours vous servir en dernier, après l’autre. C’est une relation qui vous détruit en silence. Dit ainsi, on comprend aisément qu’il est urgent d’apprendre à connaitre le profil des personnes avec qui il est possible de se retrouver dans des relations toxiques.

Toutefois, il est difficile d’identifier un profil type propre à de tels individus. Une personne en apparence inoffensive peut s’avérer être la plus grande des manipulatrices. Une chose est certaine : une telle personne se servira toujours de la manipulation. Un individu qui apparait dans votre vie et qui se montre trop vite aimable, un peu trop disponible, disposé à vous écouter, à tout instant. Qui vous dit quoi faire, comment vous comporter et qui tombe facilement dans les excès, présente de fortes chances d’être un manipulateur. Mais bien entendu, il existe des exceptions. Ouvrez donc grand les yeux et les oreilles.

LES TROIS CRITERES

Il existe trois critères pour repérer si vous êtes en compagnie d’une personne toxique :

  • le premier critère, c’est l’épanouissement dans votre couple. Quand vous êtes dans une relation avec une personne, l’objectif c’est d’être épanoui.

Donc, si là maintenant, vous n’êtes pas heureux ou heureuse, cela signifie qu’il y a un problème et un risque que cette personne soit toxique. Parce le but de la relation de couple, c’est de pouvoir se soutenir, s’apporter mutuellement. C’est également le pouvoir d’être bien ensemble. Si la notion de « bonheur » n’est plus présente dans votre histoire, si elle a été mise de côté. Alors vous êtes sans doute en face d’une personne qui est toxique.

  • le second critère, c’est si votre partenaire n’est jamais satisfait de vos actions. Une personne toxique, c’est une personne toujours insatisfaite. Quoi que vous fassiez, quoi que vous arriviez à mettre en place dans la relation, quoi que vous soyez, ce n’est jamais suffisamment bien.

Donc, si vous êtes en face d’une personne qui vous critique constamment, si vous êtes en face d’une personne qui ne vous accepte pas tel que vous êtes, qui vous fait vous sentir nul et bête, qui vous fait des reproches. Cette personne vous considère comme un moins que rien. Ces critères-là sont liés à une personne toxique.

Pourquoi ? Tout simplement parce que vous allez avoir une attitude qui n’est pas positive. C’est-à-dire que, quand on est avec une personne toxique, cette dernière ne va pas nous aider à nous sentir mieux. Elle ne va pas nous aider à avoir confiance en nous. De ce fait, vous êtes de plus en plus malheureux. Car une fois que vous avez perdu confiance en vous, alors vous allez avoir du mal à quitter cette personne toxique.

  • le dernier critère, c’est si votre partenaire prend l’ascendant sur vous. Une personne toxique est quelqu’un qui va « profiter » de vous. Peut-être que ce soit votre argent, de votre temps, de votre énergie.

C’est une personne qui ne va rien faire pour la relation, pour le couple, ou pour vous. Mais qui va toujours vous demander de faire cette démarche administrative, de bien tenir la maison, de lui transmettre de l’argent, etc. Parce qu’une personne toxique, c’est une personne qui est là pour profiter de la situation et à qui vous n’avez réussi à mettre des barrières.

CEUX QUI EXPLOITENT LA DEPENDANCE EMOTIONNELLE

Pour ces personnes-là, leur objectif premier est de vous endormir afin de mieux vous tenir enfermé. De ce fait, la personne qui vous maintient dans la relation toxique mettra tout en œuvre pour occuper le plus grand espace dans votre vie. Plus vous lui ouvrirez les bras, plus vous vous confierez à elle, plus il vous tiendra et plus il vous sera difficile de vous en éloigner. Créer la dépendance émotionnelle est l’objectif final.

Donc, la façon la plus simple de voir les choses venir, c’est d’analyser l’attitude des personnes qui vous entourent. De façon générale, bien qu’il existe des personnes qui posent des actions désintéressées, l’homme agit le plus souvent sur la base de ses intérêts. Alors, si la bienveillance d’autrui est trop belle pour être sincère, vous feriez mieux de vous en méfier.

La dépendance émotionnelle est beaucoup plus utilisée dans les relations amoureuses. Parce qu’une personne qui aime réellement est prête à faire de nombreuses concessions. L’étau se resserre très rapidement sur la victime.

CEUX QUI RABAISSENT LES AUTRES

Par ailleurs, il est aussi important de savoir que les personnes qui maintiennent les autres dans les relations toxiques, les pervers narcissiques par exemple, souffrent le plus souvent de véritables troubles émotionnels.

Car une personne qui a longtemps été rabaissée aura tendance à reproduire le même schéma dans ses relations avec les autres. Si tant est qu’elles se trouvent un peu faibles car tout devient un conflit d’ego.

Ainsi, cette personne pense redorer son ego en rabaissant les autres. En poussant les autres à se retrouver plus bas qu’elle. C’est dans ce cas une sorte d’obsession et donc des actions inconscientes, presque instinctives, qui s’en suivront.

Le cadre professionnel est l’environnement dans lequel ce type de relation toxique prospère le plus. Le fait qu’un rapport hiérarchique soit établi à l’avance ne fait que plonger la victime dans un labyrinthe plus profond. La peur des représailles et du qu’en-dira-t-on ou même des contraintes financières ne font que complexifier la situation.

CEUX QUI FONT DU CHANTAGE

Menacer de se suicider, crier partout de ne plus trouver un sens à sa vie, de ne plus savoir quoi faire. Autant d’arguments utilisés par une personne qui peut maintenir une autre dans une relation toxique. La victime est battue sur le champ de l’émotion. A cause de ce chantage.

De plus, c’est après avoir soigneusement étudié sa victime qu’un manipulateur avance ses pions. Il sait alors comment s’y prendre, quels argumenter avancer pour faire plier sa victime et l’empêcher de partir. Ou même la contraindre à poser certaines actions qui ne sont pas toujours dans son propre intérêt.

Dans un autre sens, un manipulateur peut utiliser un secret qu’il détiendrait pour inciter une personne à rester sous son emprise. Ainsi, le chantage prend alors une tournure plus offensive et plus brutale.

reconnaitre relation toxique

CEUX QUI PROCEDENT PAR LA VICTIMISATION

Il est possible de se retrouver au cœur d’une relation toxique et d’en être la victime sans le savoir. En effet, le manipulateur trouvera les moyens de se faire passer pour la victime, alors qu’elle est celle qui actionne chaque composante de la machine. C’est ce qu’on appelle la victimisation. Les mots utilisés, l’attitude adoptée après chaque coup. Tout est fait de manière à vous maintenir sous le poids de la relation.

Votre conscience sera donc constamment éprouvée. Et pour y arriver, il existe un outil extrêmement efficace : la persuasion. La persuasion a un pouvoir extraordinaire. A condition d’être bien utilisée.

Ainsi, chacune de vos actions tiendra chaque fois vous conforter dans votre mauvaise position. Vous en arriverez vous-même à vous en vouloir, alors que vous êtes la personne qui encaisse les coups.

LES EGOISTES

Par ailleurs, une personne qui utilise tous les moyens pour que vous soyez disponible pour elle et qui ne se tourne pas le pouce quand il s’agit de vous renvoyer l’ascenseur. Une personne qui fait toujours passer ses intérêts en premier, et vous range constamment au second plan. Une telle personne ne pense qu’à elle est égoïste.

Quand une personne compte pour vous, vous trouvez les moyens de lui faire savoir, par les actes que vous posez, alors pourquoi pas elle ?

S’il vous revient à chaque fois de demander de l’attention pour en recevoir, alors que vous en donnez sans relâche, ne cherchez pas plus loin. De ce fait, vous êtes au cœur d’une relation toxique.

La seule voie de sortie, c’est de partir de cette relation. Sortir d’une relation toxique n’est pas chose aisée. L’opération est d’autant plus complexe que le bourreau ne lâchera pas facilement prise. Une fois que sa victime aura manifesté le besoin de se tirer d’affaires. Ne l’oubliez pas, le bourreau est parfois aussi dépendant que la victime.

Mais avant d’en arriver là, il faut tout d’abord admettre ce fait. Et prendre conscience que l’on est pris dans le piège d’une relation toxique.

ADMETTRE QUE VOUS ETES LA VICTIME

Une relation toxique a pour procédé de vous anesthésier tout doucement. Ne vous attendez pas à ce qu’un pervers narcissique vous jette clairement au visage qu’il vous mène par le bout du nez.

L’un des obstacles les plus difficiles à franchir, c’est d’arriver à se dire que l’on n’est en rien le coupable. Lorsqu’une relation se termine, chacun des acteurs tente, par tous les moyens, de montrer à l’autre quel est le fautif. C’est le premier combat que vous devez remporter.

Une fois que vous aurez écarté le sentiment de culpabilité, vous verrez beaucoup plus claire pour envisager la suite des choses. La dissimulation, la persuasion et l’intimidation sont les armes qui rendent de telles relations dangereuses, dévastatrices et destructrices en silence. C’est bien pour cela que le déclic peut venir d’une personne tierce. Il est difficile de s’ouvrir les yeux soi-même.

Et le plus difficile après l’acceptation, c’est de prendre la décision de sortir de cette relation. Il s’agit, à ce niveau, de prendre toute la mesure de ce qu’une telle décision implique : pression, regret, perte de certains avantages, solitude, etc.

IL FAUT TOUT COUPER

Pour se défaire d’une emprise d’une relation toxique, il va falloir « prendre le taureau par les cornes ». Comme je vous l’expliquais précédemment, le bourreau est tout aussi dépendant de cette relation. Elle lui apporte quelque chose. Il va sans dire qu’il ne laissera pas les choses lui échapper si facilement.

Pour limiter l’emprise de celui qui maintient la relation toxique, il faut lui couper l’oxygène. Il faut donc trouver le moyen de limiter les rencontres physiques et même les appels. L’objectif est de vous mettre à l’abri des actions qui vous causeront du tort. Qu’il s’agisse d’une relation amicale ou amoureuse, vous devez partir.

Trouvez le moyen de couper tous les liens qui vous retiennent. Bien sûr, ce ne sera pas forcément facile. Surtout si vous avez été longtemps attaché à cette personne. Mais pensez surtout à ce que cette relation vous vole, à ce qu’elle vous empêche d’avoir et aussi aux séquelles qu’elle vous a laissées.

S’il s’agit d’une relation professionnelle, la relation est un petit peu plus délicate. Dans la mesure où vous avez la possibilité d’être muté dans un autre service, n’hésitez pas à en formuler la demande. Mais si cela est impossible, et que vous avez déjà tout essayé pour quitter l’emprise de cette personne qui vous mène la vie dure au bureau. Tout ce qu’il vous restera à faire, ce sera de rendre votre démission.

C’est finalement un exercice qui consiste à comparer ce que l’on perd à ce qu’on pourrait y gagner. C’est un choix difficile. Mais c’est un choix qui doit être fait et assumé.

SE RECONSTRUIRE

Une relation toxique laisse des traces. Votre amour-propre en prendra forcément un coup, sans parler de votre confiance en vous-même. Certaines relations laissent leurs victimes en lambeaux, une fois que les chaines sont tombées. Démarre alors un long processus, qui consistera à se refaire.

Dans un premier temps, vous devez vous recentrer sur vous-même. Faites le point de votre vie : où en êtes-vous avec vos projets personnels ? Depuis combien de temps avez-vous laissé vos intérêts passer en seconde position ? Qu’en est-il de vos amis, de votre famille ? N’oubliez pas qu’une relation toxique aura tendance à vous éloigner des autres et de vous isoler.

Maintenant que vous êtes libres, vous devez vous rapprocher des autres. Mais attention, vous devez vous y prendre avec patience et indulgence. Les séquelles d’une relation toxique peuvent aller d’une tendance à vouloir rendre son coup à une facilité à tomber dans la paranoïa.

Tout le monde n’est pas comme cette personne que vous avez enfin réussi à sortir de votre vie. Ne laissez pas son ombre vous poursuivre et gâcher le bonheur, qui vous tend à nouveau la main.

C’est en cela qu’il est peut-être important de prendre un petit temps d’observation pour se rééquilibrer, avant de laisser d’autres personnes prendre de l’importance dans votre quotidien.

TENIR FERME

Une personne que vous avez réussi à sortir de votre vie ne restera sûrement pas les bras croisés. Par plusieurs moyens, elle tentera de reprendre le contrôle. Soyez apprêté à cela. Tenez ferme.

Ne soyez pas surpris de la voir essayer de ternir votre image. Pour de telles personnes, tous les coups sont permis. Elle tentera par tous les moyens de vous atteindre. Parce qu’elle ne peut plus vous avoir sous son emprise constamment, comme par le passé, ses coups se feront plus violents.

Dans certains cas, attendez-vous aussi à ce que la tentation de retourner avec elle vous frôle l’esprit. Ne dit-on pas que les habitudes ont la peau dure ?

PARLER POUR SE LIBERER

Le plus grand allié d’un pervers narcissique, c’est le silence. Il n’hésitera pas à utiliser les moyens à sa disposition pour vous réduire au silence. N’hésitez pas, une fois qu’une relation commence à vous paraitre pesante, à en parler autour de vous. Démocratisez cela et n’ayez pas honte. Consulter un psychologue ou un médecin pourrait vous être aussi très bénéfique. Il existe même des numéros de service d’urgence.

N’oubliez pas : l’écoute est la première porte à franchir pour trouver la liberté. Les relations toxiques sont bien plus présentes autour de nous que nous ne le pensons. Nombreuses sont les personnes qui vivent dans une prison, sans même s’en rendre compte. C’est important d’en sortir et la prise de conscience vient parfois un peu trop tard. Dès lors, prendre le chemin de la liberté demande beaucoup de courage et de détermination.

Pour en savoir plus, consultez ma chaine YouTube : Maxime Séducation™

Pour changer de vie et atteindre le niveau des Winners, voici mes formations : Séducation

Comment transformer une amitié en un amour ?

Comment transformer une relation amicale en relation amoureuse ? Si vous êtes sur cet article, il est fort probable que vous soyez ce fameux ami ou cette fameuse amie d’une personne que vous aimez. D’une personne, en tout cas, que vous voyez très régulièrement. Et vous aimeriez avoir quelque chose en plus avec elle. Vous voudriez aller plus loin avec elle. Je vais vous aider à sortir de la « friendzone » et à séduire une amie.

Alors, on va voir ensemble deux choses : quelle est la raison pour laquelle vous faites partie de cette fameuse « friendzone » ? Et comment faire exactement pour ne plus faire partie de cette « friendzone » ? Vous savez, il y a beaucoup trop de personnes à qui cela arrive.

Par exemple, vous sortez de chez vous, vous êtes content quand vous voyez cette personne. Votre cœur bat la chamade, vous êtes très heureux ou heureuse, et vous rentrez tout penaud chez vous. Il est l’heure de changer de situation. Vous allez devenir le maitre de la situation.

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail, un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

LA DIFFERENCE ENTRE L’AMITIE ET L’AMOUR

Comment les différencier ? Qu’est-ce qui distingue l’amitié de l’amour ? Ce sont des sentiments puissants tous les deux. Mais, ce qui distingue l’amitié de l’amour, c’est la tension sexuelle. Il y a des points sur lesquels l’amitié et l’amour se ressemblent énormément.

Il y a trois facteurs principaux qui aident pour une relation :

  • la fréquence : on arrive à développer une amitié avec des personnes qu’on voit assez. Plus on les voit, plus on s’attache à elles. Et c’est normal, c’est pareil pour les relations amoureuses ;
  • la proximité physique : c’est plus facile d’être pote avec votre voisin qu’avec un mec qui habite à l’autre bout de la ville ;
  • les points communs : les intérêts communs que vous avez avec la personne. Si on réussit à développer ses sentiments, en amitié comme en amour, c’est parce que l’on partage des trucs en commun. Mais ce qui les différencie, c’est la tension sexuelle ;

L’AMITIE VOULUE ET LA « FRIENDZONE »

Avant de continuer de vous expliquer comment rendre votre amie amoureuse de vous, il faut qu’on fasse une petite distinction entre une amitié voulue et la « friendzone ».

Vous vous entendez bien avec elle, vous aimez bien ce qui se passe dans sa tête. Il y a des points communs, vous avez de quoi discuter, vous vous amusez bien ensemble. Mais il n’y a pas cette attirance physique : c’est une amitié voulue, des deux côtés.

La « friendzone », c’est quoi ? Vous aimez bien une fille, vous allez lui dire : « Salut, j’aimerais bien sortir avec toi ». Et elle vous répond : « Bah non, t’es mignon mais on va rester copains. » Ca, aujourd’hui, on a tendance à dire que cela s’appelle de la « friendzone », mais ce n’est pas le cas. C’est juste un bon vieux gros « râteau ». Et donc, rester amis après un râteau de cette ampleur, c’est dur.

Donc là, visiblement, la fille que vous convoitez ne vous voit pas comme un objet de désir potentiel. Il n’y a pas de tension sexuelle. Quand vous me demandez de vous aider à séduire une amie, c’est un peu comme si vous me demandiez de vous aider à perdre 50 kg. Autrement dit : ça va être long, ça va être dur. Il y a des risques de rechute et des risques que cela ne marche pas.

Le but de ces articles, c’est de vous aider à prendre de bonnes habitudes et à adopter un bon état d’esprit pour que ça n’arrive jamais. Mais si vous me demandez de corriger une maladie, de la soigner, de vous donner des médicaments. L’idée c’est de vous aider, dès le début, à arrêter la cause. Pas de vous fournir des médicaments, mais de revenir à la cause.

LA RAISON POUR LAQUELLE ON RESTE BLOQUE DANS LA « FRIENDZONE »

Voyons ensemble pour quelle raison vous faites partie de cette « friendzone ». Parce que, si vous ne savez pas pourquoi vous êtes dedans, vous risquez de renouveler cette chose avec d’autres amis ou amies. Et ça, c’est chiant, énervant. Donc, trouver le pourquoi, c’est la première des choses à savoir.

J’ai deux questions pour vous :

  • la première c’est : « D’après vous, dans votre attitude à vous, qu’est-ce qui fait que vous restez l’ami et que cela ne va pas plus loin ? »
  • la deuxième question, c’est : « Quelle est la différence entre un ami et un séducteur ? »

Réfléchissez bien. Je suis persuadé que cela vous donne déjà des clés. C’est une évidence. Lorsque vous êtes amis, il y a des choses que vous n’osez pas faire. Et quelqu’un qui va séduire, qui va rencontrer une personne, va tout faire pour aller plus loin avec cette personne. Elle va mettre en route la machine de la séduction.

Donc, clairement, c’est à vous de voir quelle attitude vous avez. Imaginez-vous à la place de cette personne que vous aimez, avec qui vous avez envie d’être. Imaginez-vous à sa place. Dans votre attitude, est-ce que vous auriez envie d’aller avec vous ? Je sais que cette question est bizarre, mais mettez-vous à la place de cette personne.

CHANGER SON ETAT D’ESPRIT POUR TRANSFORMER UNE RELATION AMICALE EN UNE RELATION AMOUREUSE

Pour séduire votre amie, changez votre état d’esprit. Malheureusement, aujourd’hui, votre état d’esprit c’est beaucoup trop souvent : « Je veux lui plaire, je veux qu’elle me trouve cool ».

C’est l’inverse qu’il faut faire : « Je veux me plaire à moi-même, je veux être fier de moi ». Vous devez penser : « Tous les soirs, je vais me coucher en me disant que j’ai pris les meilleures décisions possibles, en me disant que j’ai été honnête envers moi-même et envers les autres ».

C’est seulement de cette façon que vous allez être fier de vous. Que vous allez prendre confiance en vous. Et surtout, en étant honnête, cela vous évitera de passer des années et des années en « friendzone ».

ACCEPTER DE TOUT PERDRE POUR CHANGER UNE RELATION AMICALE EN UNE RELATION AMOUREUSE

Ce point va vous servir tout le temps : c’est accepter de tout perdre. Pas seulement pour transformer une relation amicale en relation amoureuse, c’est du poker. C’est un état d’esprit. Il faut accepter de tout perdre, le « all-in ».

Pourquoi est-ce que j’ai accepté l’amitié de ma « meilleure amie » alors que je rêvais d’elle toutes les nuits ? C’est assez simple. En fait, je me suis dit : « Je suis à zéro. Cette fille, je ne la connais pas trop. Si j’accepte son amitié, j’aurais déjà fait 50% du trajet vers son cœur. » Oui, c’est très romantique, je sais.

Bref, je continue : « Si je rentre dans sa vie, je la connaitrais un peu mieux et, au moment opportun, je lui déclarerai mes sentiments. Elle ne pourra rien faire contre ça et elle sera amoureuse ». Mauvaise stratégie !

Pour provoquer la tension sexuelle, dès le début, on passe de 0 à 100 %. Un peu comme une voiture qui va très vite de 0 à 100 km/h.

Et c’est pour cette raison que les mecs en « friendzone » sont souvent frustrés : « Merde, ce mec vient d’arriver en soirée, et elle est déjà amoureuse de lui ». Ce mec est passé de 0 (inconnu) à 100 % directement. Pourquoi ? Parce qu’il n’a pas menti. Il a été honnête. Il a juste déclaré dès le début son intérêt pour la fille.

Quand vous jouez, est-ce que vous jouez pour gagner ou pour ne pas perdre ? Si vous voulez gagner, il faut être prêt à tout perdre. La sensation de la peur de tout perdre, c’est le seul moyen pour tout pouvoir gagner. Ne vous mentez-pas à vous-même. N’acceptez pas une amitié si ce n’est pas cela que vous voulez réellement.

FAIRE NAITRE LA TENSION SEXUELLE POUR PASSER D’UNE RELATION AMICALE A UNE RELATION AMOUREUSE

Le troisième conseil, c’est de faire naitre de la tension sexuelle. Si vous vous retrouvez dans une situation d’amitié mais « normale » avec une fille. C’est-à-dire que vous étiez ami avec cette femme, qui est maintenant divorcée ou veuve. Elle sort d’une relation, il y a une tension sexuelle. Il n’y en avait pas avant, maintenant il y a du désir sexuel dans votre tête.

L’objectif, c’est qu’elle aussi vous voit maintenant comme un nouvel homme. Comment faire pour faire naitre cette tension sexuelle ?

On ne va pas y aller par quatre chemins : vous devez être honnête. C’est le conseil que je vous recommande. C’est de vous ouvrir vraiment. Le fait d’être honnête sur vos sentiments, sur vos intentions.

Vous l’invitez pour un café ou boire un verre, et vous allez pouvoir ensuite l’inviter à quelque chose d’un peu plus gros. Soit une exposition ensemble, un diner, un film romantique… Des activités qui vont vous procurer des sensations fortes : un film d’horreur oui, les montagnes russes oui. Ca fonctionne toujours parce qu’elle va associer des émotions fortes à votre présence. Et c’est cela qu’il faut réussir à changer dans sa tête : la manière dont elle vous voit.

Mais ça ne marchera pas toujours. Parfois, certaines femmes voudront garder cette amitié et ne voudront pas y toucher. Dans ce cas-là, vous aurez perdu. Toutefois, au moins, vous aurez essayé. Vous aurez été honnête avec vous-même et vous aurez réalisé ce travail de transformation sur vous. Et c’est ça le plus important.

Vous l’aurez compris, à part vous dire de vous enfuir en mode Batman Begins pendant six mois, à part vous dire d’ouvrir les yeux, il y a des dizaines de filles. Le vrai conseil, c’est l’honnêteté. Qui sait, peut-être partage-t-elle aussi ces sentiments. Mais qu’elle ne vous l’a jamais dit.

Le mieux c’est, dès le début, d’éviter la « friendzone » et de déclarer vos sentiments et vos intentions le plus vite possible. N’y allez pas en mode timoré : ne faites pas les 50 % du trajet. C’est 0 ou c’est 100.

FRANCHIR LE PAS POUR PASSER D’UNE RELATION AMICALE A UNE RELATION AMOUREUSE

Je vais vous dire une chose très simple : si vous n’osez pas franchir le pas, il ne se passera rien. Vous serez toujours un ami, un confident ou confidente. Et vous rentrerez chez vous, comme d’habitude, seul.

Pendant que cette personne se confie à vous, pendant qu’elle pense passer de bons moments avec vous, vous savez tout d’elle. Si cela se trouve, elle a déjà une personne dans sa vie. Elle voit peut-être d’autres personnes, ou elle vous dit qu’elle a vu quelqu’un qui lui plait. Sauf que ce « quelqu’un », ce n’est pas vous. Sérieusement, ça fait de la peine. Je le sais. Ce n’est pas évident de vivre cette situation. Mais on peut tout à fait s’en sortir.

Je vais vous demander de faire quelque chose : imaginez juste deux secondes. Comment vous vous sentiriez si vous étiez plus léger, avec plus d’assurance ? Si vous osiez dire ce que vous pensez ? Si vous osez vous exprimer ? Imaginez-vous dans cette situation. Parce que c’est vraiment pesant d’être le gentil copain, le « pote », et il n’y a rien pour vous.

Ce que vous devez faire, c’est de prendre la ferme décision d’oser franchir le pas. Je sais que beaucoup n’osent pas le faire. Ou refusent de le faire.

VOS RELATIONS EVOLUENT AVEC LE TEMPS

Mais je vous pose une autre question : autour de vous, que vous ayez des amis hommes ou femmes peu importe, combien de vos amis sont encore dans votre vie, aujourd’hui ? C’est normal. C’est-à-dire qu’il y a des amis que vous allez voir pendant des années, et après, vous ne les verrez plus. Vous les verrez beaucoup moins parce qu’on évolue.

L’idée, c’est qu’on n’évolue pas tous de la même façon. On ne veut pas la même chose.

Donc, je vais juste vous dire une chose, brutale certes mais vraie : cette personne-là que vous aimez. Cette personne avec qui vous avez envie qu’il se passe quelque chose, et avec qui vous n’avez pas envie de franchir le pas. Un jour, quoi que vous fassiez, il est fort probable que cette personne disparaisse de votre vie.

Alors, je sais que vous ne voulez pas franchir le pas parce que vous avez peur de voir cette personne disparaitre de votre vie, et de « ruiner votre amitié » avec elle. Mais malheureusement, c’est fort probable que cela arrive. Donc, comment rester dans cette situation de patience, d’attendre ? Pourquoi ? A quoi ça sert finalement ?

MON EXPERIENCE PERSONNELLE

Je vais vous faire une confidence : je suis un homme et j’ai souvent eu un entourage de filles autour de moi. Surtout quand je travaillais dans l’animation en centre de loisirs, il y a maintenant dix ans. C’est très souvent une sphère très féminine. Et ces filles-là, je m’en suis fait des amies. Alors que pour certaines, je voulais aller plus loin avec elles.

Mais je n’ai jamais réussi à franchir le pas. Parce que j’avais peur. Peur de leur réaction. La crainte que tout ne soit plus jamais comme avant, de « briser notre amitié ». Et aujourd’hui, je n’ai plus aucune nouvelle de ces filles-là. Certes, on est restés en contact via les réseaux sociaux, mais on ne se voit plus. Chacun de notre côté, on vit notre vie.

Et puis, il y a deux ans, j’ai revu via Facebook une ancienne collègue animatrice. Avec laquelle le courant passait bien, mais je n’avais jamais pris les choses en main. J’ai sauté le pas. Je lui ai dit clairement qu’elle me plaisait. Jamais une seconde elle n’avait pensé me voir en potentiel petit copain. Mais mon courage et mon attitude séductrice ont eu raison de sa méfiance au départ.

C’est tout à fait possible d’avoir une relation amicale puis amoureuse avec votre amie, mais pour cela, il faut tenter le coup. C’est juste que, mentalement, vous vous mettez des barrières et des filtres. Et en réalité, vous pouvez les enlever, c’est tout à fait possible. Ces barrières étaient présentes quand j’étais animateur, à l’époque où j’étais timide et introverti. Et ces barrières se sont effondrées le jour où j’ai commencé à m’intéresser à la psychologie féminine et à la séduction.

Alors, je sais que c’est difficile. Mais qu’est-ce que vous risquez ? Des filles, il y en a des milliards sur cette Terre. Peut-être qu’un jour, cette personne que vous aimez actuellement ne fera plus partie de votre vie. C’est le cas pour moi. La fille qui m’a plue et avec qui je suis sorti, je n’ai plus aucune nouvelle d’elle. Et je n’en suis pas mort pour autant. Je sais que c’est dur, mais c’est ainsi. C’est la vie.

Donc, subir ou oser franchir le pas. C’est à vous de choisir…

Pour en savoir plus, consultez ma chaine YouTube : Maxime Séducation™

Pour changer de vie et atteindre le niveau des Winners, voici mes formations : Séducation

Comment surmonter le cas d’un amour à sens unique ?

C’est une sacrée situation déroutante et difficile à vivre, l’amour à sens unique. Vous ne comprenez peut-être pas pourquoi. Parce qu’au départ, tout est parti tout feu, tout flamme. C’est ce qui arrive généralement quand on rencontre une personne. On se dit : « Ouah, j’ai l’impression de le ou la connaitre depuis plus de dix ans ».

Et malheureusement, en réalité, vous êtes dans une situation qui est toujours instable. Vous pouvez donc aboutir par la suite à un amour qu’on appelle non réciproque. C’est-à-dire que VOUS, vous désirez être en couple, vous avez envie de vivre cette histoire. Vous avez envie de ne pas avoir de regrets. Toutefois, l’autre personne se trouve sur un axe différent. Autrement dit, elle ne souhaite pas s’engager dans une relation durable.

Mais comment le savoir ? Prenez un stylo et un papier. Et notez bien tout ce qui va venir : je vais vous poser six questions qui vont vous éclairer, vous indiquer si vous êtes situés dans un amour non réciproque. Quels sont les signes qui ne trompent pas ?

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail, un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

PREMIER SIGNE : L’IDEALISATION EXCESSIVE DE L’AUTRE

La première question à vous poser pour repérer l’amour non réciproque, c’est : « Est-ce que tu t’accroches à l’autre, avec la certitude que c’est LA seule personne qui te correspond ? »

Une relation non réciproque repose sur ce qu’on appelle de l’idéalisation excessive : je ne sais pas si vous avez déjà vu le film 500 jours ensemble. Tom, le héros, tombe éperdument amoureux de Summer. Ils se fréquentent un peu, de façon sporadique, et avec très peu de consistance. Parce que cette fille est imprévisible, mystérieuse et inaccessible.

Et Tom est persuadé qu’il a toutes ses chances avec elle, et donc il continue à lui courir après. Elle le fait vivre dans l’incertitude et Tom vit en fait des montagnes russes émotionnelles avec elle : il perd, puis reprend espoir.

Bref, mais pendant 500 jours, il reste accroché à elle. Prisonnier d’un amour qui semble insaisissable mais pas impossible. Jusqu’au jour où elle finit par lui annoncer qu’elle se marie…mais avec un autre ! Tom est dévasté, il réalise à quel point la connexion qu’il croyait vraiment avoir avec cette jeune femme n’a jamais en fait été réciproque. Donc, ce film illustre super bien l’amour non réciproque.

Et avec ce schéma, c’est que quand on vit cet amour non réciproque, on ne réalise pas que cela va dans un seul sens. Ou plutôt, on reste dans l’illusion, on se ferme les yeux. Du coup, on reste accroché à un espoir fou, qui nous rend insensible à toute autre personne, à tout partenaire potentiel.

DEUXIEME SIGNE : L’INTERMITTENCE PERMANENTE DE LA RELATION

La deuxième question à vous poser pour repérer l’amour non réciproque, c’est : « Est-ce que la nature de votre « relation » est claire ? Que représentez-vous exactement pour l’autre ? »

Comme Tom, dans l’amour non réciproque, vous vivez dans le doute permanent par rapport aux intentions de l’autre. Tu ne sais pas vraiment ce qu’il en est. Parce que tu reçois des signaux contradictoires, flous. Quand vous passez des super moments passés ensemble, quand vous voyez ses yeux s’illuminer. Vous avez la sensation de n’avoir jamais été aussi proches.

Et la fois d’après, en fait, vous avez en face de vous un glaçon. C’est bizarre, c’est flou. Il ou elle ne fait même pas un pas en avant, en arrière. Il disparait, réapparait. Elle donne de l’espoir, le retire aussitôt.

Du coup, c’est très difficile de savoir sur quel pied danser dans ce genre de relation. Une sorte de brouillard permanent qui règne dans la relation avec l’autre.

En fait, vous ne savez jamais ce que vous représentez vraiment pour l’autre, ni exactement quelle est votre relation. Même si vous demandez, vous n’aurez jamais de réponse.

C’est ce que j’appelle l’intermittence affective : c’est-à-dire donner son attention et son intérêt de façon inconsistante (parfois oui, parfois non). De ce fait, cela rend fou, ça rend accro.

Comme Tom, on reste un peu coincé car on est persuadé que l’autre, c’est notre âme sœur. Et vous vous accrochez à cet espoir fou que l’autre finisse par t’aimer. Mais en réalité, il n’en est rien. En même temps, vous souffrez de son indisponibilité et de l’incertitude permanente que vous vivez.

TROISIEME SIGNE : L’INDISPONIBILITE DE L’AUTRE

La troisième question à vous poser pour repérer l’amour non réciproque, c’est : « Est-ce que cette personne vous fait une place dans sa vie ? »

Vous n’êtes pas obligé d’être sa priorité numéro une, de passer 24 heures sur 24 ensemble. Mais si vous passez après son chien, le sport, sa licorne de compagnie et ainsi de suite, je suis désolé de vous annoncer que cette personne ne vous aime pas d’amour.

Dans l’amour non réciproque, l’autre se rend par défaut indisponible. Par exemple, il est d’office indisponible s’il est inaccessible, marié, orientation sexuelle différente de la vôtre, en couple actif, etc. Mais il est aussi indisponible si vous ne faites pas partie de ses priorités. Donc, cette indisponibilité par défaut vient compliquer les choses.

Par exemple, ça va être une personne qui ne va jamais être présente. Une personne qui va laisser l’incertitude par rapport au rendez-vous : annuler, reporter, ne pas donner de nouvelles. Communiquer très peu, rester silencieuse.

Autrement dit, c’est une personne qui vous a habitué à un style du genre « oui mais finalement non ». Et donc c’est très rare que cette personne soit disponible. C’est vraiment extraordinaire.

QUATRIEME SIGNE : SE BRAQUER FACE A DES SIGNES D’AFFECTION

La quatrième question à vous poser pour repérer l’amour non réciproque dans votre vie, c’est : « Comment votre partenaire réagit quand vous lui montrez spontanément de l’affection ? ».

Dans un amour réciproque, le plus beau des cadeaux que l’autre peut vous faire, c’est cette démonstration d’amour et d’affection. Un geste, une parole, un service, une conversation, un cadeau… Peu importe le langage de l’amour utilisé, montrer à l’autre son amour est toujours quelque chose qui est bien accueilli, qui fait chaud au cœur.

Alors que dans l’amour à sens unique, c’est l’inverse qui se passe. Quand vous démontrez un tout petit peu d’attachement à la fille en lui disant « je t’aime », en la présentant à vos amis ou à la famille, en proposant de voyager ensemble, elle a une réaction typique. Elle réagit en se montrant perplexe, puis elle prend la fuite.

C’est-à-dire qu’en fait, vos démonstrations d’amour la freinent. Elle va dire quelque chose du style : « Je suis flattée mais je ne suis pas sûre d’être totalement amoureuse. Il y a certaines choses qui me dérangent chez toi. Et si je montre la réciproque, ça va nous emmener à un stade d’engagement auquel je ne suis pas encore prête. »

Le problème, c’est qu’on se trouve des excuses pour renouer avec l’espoir fou d’avoir sa chance avec l’autre. On peut se dire : « Oui mais avec le temps, la relation peut se clarifier », « oui mais peut-être qu’il a vraiment un emploi du temps de ministre », « si je patiente un petit peu, elle réalisera qu’on est extrêmement compatible ensemble ». Navré, mais tout ceci n’arrivera pas, en tout cas, pas avec vous.

surmonter amour sens unique

CINQUIEME SIGNE D’UN AMOUR A SENS UNIQUE : NE PAS REPONDRE A VOS BESOINS EN RETOUR

La cinquième question à vous poser pour repérer un amour non réciproque, c’est : « Est-ce que votre partenaire s’intéresse sincèrement à vos besoins ? Fait-il de son mieux pour y répondre et te combler ? »

Un autre signe typique d’un amour non partagé, c’est quand l’autre ne ressent aucun élan pour répondre à vos besoins. Du coup, vous allez ramer seul, pour faire avancer la relation. Vous donnez de votre énergie jusqu’à l’épuisement et quand vous osez demander quelque chose en retour, un petit rien du tout, l’autre se braque et semble incapable d’y répondre.

Au lieu de vous rassurer, votre partenaire va fuir davantage. Il va prendre le large et vous laisser régler le problème vous-mêmes. La personne va espacer les rendez-vous, va se faire de plus en plus rare.

Et si vous osez la confronter, c’est à ce moment-là que cela devient toxique. Parce qu’en fait, elle va vous dire sa vérité : pas certaine d’être amoureuse, elle va envoyer un message du style « tu m’en demandes beaucoup trop ». Mais pour autant, cette personne ne fermera pas la porte définitivement.

A ce stade, c’est toxique car vous êtes coincé. Cela réveille en vous un sentiment d’inadéquation. Comme si vous deviez faire encore plus d’efforts pour que l’autre puisse réussir à vous aimer. Mais, ce qui est toxique là-dedans, c’est que quoi que vous fassiez, ce ne sera jamais assez.

Car on ne peut pas forcer qui que ce soit à nous aimer. C’est quelque chose qu’on ressent spontanément. Soit c’est présent ou non.

SIXIEME SIGNE D’UN AMOUR A SENS UNIQUE : NE PAS S’ENGAGER DANS UNE RELATION DURABLE

Enfin, le sixième point : l’autre ne s’engage pas. S’engager, c’est choisir l’autre et décider d’entrer entièrement dans la relation. Or, le signe le plus déterminant de l’amour non réciproque, c’est que l’autre ne s’engagera pas, jamais.

Même si vous êtes en couple. Oui c’est étonnant. Même si vous êtes en couple, il continuera à garder la porte entrouverte. Pour pouvoir s’échapper dès que les choses deviennent inconfortables, trop sérieuses, ou étouffantes.

Alors, maintenant qu’on a vu toutes ces questions, c’est tentant de se dire : « Je change de partenaire et ça ira ».

Mais j’ai envie de vous dire que vous n’avez pas choisi cette personne fuyante par hasard. Cette personne est votre miroir : elle vous dit que ce schéma a des bénéfices pour vous. C’est-à-dire que si vous continuez à choisir des personnes qui ne vous aiment pas, et si vous creusez profondément, sincèrement, honnêtement en vous… Vous allez réaliser qu’il y a une part en vous qui n’a pas envie de s’engager vraiment dans une relation durable.

Et donc, cela vous met face à votre propre ambivalence, dans votre propre peur de l’engagement. C’est cela qui vous fait choisir des partenaires qui vous échappent d’entre les mains.

COMMENT FAIRE POUR SURMONTER CET AMOUR A SENS UNIQUE ?

Comment réagir quand on est dans un amour à sens unique ?

  • règle numéro une : vous devez accepter la situation. Arracher le pansement et rendez-vous à l’évidence que Cupidon vous a touché de sa mauvaise flèche. Vous êtes dans un schéma d’amour non réciproque. Et toute votre logique obéit à ce schéma-là.

Il y a une raison précise qui fait que cette personne ne veut pas être en couple. Soit cela peut être la peur de l’engagement, soit ça a été trop vite entre vous deux. Ou alors, il ne s’est jamais rien passé et finalement, vous n’arriverez pas à aller de l’avant. Donc, il faut accepter de comprendre exactement pourquoi vous êtes dans cette situation.

  • règle numéro deux : vous devez prendre de la distance. Etre dans un amour à sens unique, c’est être dans une situation où l’autre n’est plus assez touché par notre charme, par notre charisme. Et par le degré d’attraction qui existe dans la relation.

Donc, je veux que vous arriviez à prendre de la distance pour vous dire : « Comment faire désormais pour (re)séduire l’autre ? Comment faire pour relancer l’attraction ? »

Et en général, cela part de vous. Si vous êtes dans un amour non réciproque, c’est que vous dévoilez vos sentiments et vos émotions. Pour ainsi dire, vous avancez à visage découvert. Ce que l’on va faire, c’est qu’on va casser cette habitude. On va prendre de la distance, faire un pas en arrière. Cacher nos intentions et montrer à cette personne en quoi votre vie est hyper agréable.

Parce que vous devez absolument retenir qu’un amour non réciproque = une attraction faible. Donc, le but c’est de relancer toute cette séduction, cette complicité, cette attraction qui existe entre vous deux.

Pour cela, il vous faut : une vie forte, avoir confiance en vous, ne jamais montrer vos intentions et vraiment contrôler votre cerveau. Vous devez vous dire : « Ce n’est plus l’homme/la femme de ma vie. » Pourquoi ? Parce que si vous êtes en face de cette personne, et que vos yeux vous trahissent, si vous la regardez avec des yeux d’amour, c’est GAME OVER.

Pareil pour le ton de votre voix. On doit sentir que vous lui parlez comme si c’était n’importe qui. Et surtout pas comme si c’était votre âme sœur.

Je sais qu’un amour à sens unique, ça fait souffrir. Et j’écris cela avec beaucoup d’empathie parce que ça a été mon schéma aussi, pendant longtemps. Ça fait fantasmer également. Ça nous fait nous sentir mal parce qu’on a l’impression de ne pas être à la hauteur. De ne pas avoir la capacité d’être aimé.

Mais c’est faux : un amour non réciproque, ce n’est pas une situation qui montre que vous ne valez rien. C’est une problématique d’attraction.

Et le problème, c’est qu’on a reçu également cette éducation de se dire : « Quand on aime une personne, on doit lui dire, lui faire sentir. » C’est vrai et en même temps faux. Quand on aime une personne, on doit la séduire. Donc, vous n’êtes pas dans une problématique sentimentale, mais plutôt dans une problématique de séduction.

Et je vous encourage à mettre en place ces petites actions : comprendre la source, prendre de la distance et relancer l’attraction en montrant à cette personne que votre vie est excitante et positive. Que vous n’avez pas besoin de lui ou d’elle.

Parce que sinon, vous n’aurez aucune chance de le ou la séduire. Vous devez montrer que votre vie est parfaite, géniale, et que la petite cerise sur ce gros gâteau, ce serait cette personne-là.

Pour en savoir plus, consultez ma chaine YouTube : Maxime Séducation™

Pour changer de vie et atteindre le niveau des Winners, voici mes formations : Séducation

Comment réussir efficacement une relation à distance ?

Vous vivez une relation épanouie avec votre partenaire. Et puis, pour une raison personnelle ou professionnelle, l’un de vous deux doit partir pendant quelque temps loin. Comment réussir cette relation à distance ? Comment combler ces kilomètres qui vous séparent désormais ?

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail, un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

PREAMBULE

Je vais vous donner trois conseils pour réussir votre relation à distance. Mais avant ça je veux faire un petit préambule.

Parce que l’expression « relation à distance » ne convient pas à toutes les relations à distance. Ce que je veux dire par là, c’est qu’il n’y a pas UNE relation à distance. Il y a DES relations à distance. Et votre histoire est différente de l’histoire de votre voisin, qui est aussi différente de celle de son voisin.

Pourquoi ? Parce qu’il y a plein de paramètres qui rentrent en ligne de compte :

  • depuis combien de temps vous vous connaissez ?
  • est-ce que vous avez déjà habité ensemble ou pas ?
  • est-ce que vous connaissez la durée de cette distance ? Quelle est la durée de cette mise à distance ? Est-ce que c’est deux mois ? Deux ans ? Six ans ? Ce n’est pas la même chose.
  • quelle est la solidité de votre couple ?

Enfin bref, vous voyez qu’il y a plein de paramètres différents. Ce qui fait que tous les conseils sur les relations à distance ne vous concernent pas et ne s’appliquent pas à vous forcément.

Aujourd’hui, on a une énorme mobilité, par rapport à la génération de nos grands-parents. Les grands-parents se sont rencontrés à un endroit. Ils sont restés toute leur vie à un endroit.

Si on prend ma génération, on a une énorme mobilité : on franchit toutes les frontières, on prend l’avion régulièrement, donc on va en vacances à des milliers de kilomètres, on fait des rencontres. Ensuite, on rentre chez nous et ça, ça change vraiment la donne.

Cela veut dire qu’aujourd’hui, il y a beaucoup plus de gens qui sont confrontés à cette situation de la relation à distance. Ne serait-ce que dans un couple, à un moment donné : professionnellement, il y en a un qui va avoir une opportunité. Il va aller travailler six mois à un endroit, il va revenir chez lui, etc. On va avoir beaucoup plus de voyages professionnels.

Ce préambule étant fait, voici maintenant mes trois conseils pour réussir une relation à distance.

GARDER UNE FREQUENCE REGULIERE POUR PRESERVER VOTRE INTIMITE PHYSIQUE

Ce premier conseil commence par quelque chose qui est plutôt du bon sens. Et peut-être que vous en avez déjà l’intuition, mais ça me parait important de le redire.

C’est que l’intimité, et j’entends par là l’intimité physique et non pas l’intimité au téléphone, l’affection, le sexe, c’est quelque chose d’essentiel dans une relation. Donc, vous devez chercher à suspendre cette intimité physique le moins de temps possible. Si vous n’en aviez pas l’intuition, c’est très important, je vous le dis.

Je vous donne un exemple : il vaut mieux se voir fréquemment et de manière régulière (peut-être une fois par semaine, une fois tous les quinze jours ou une fois par mois) et garder cette régularité tout au long de la relation.

Plutôt que le premier mois, ou les deux premiers mois, se voir toutes les semaines, tous les week-ends, et ensuite faire une grande période durant laquelle on ne va pas se voir. Vous allez chercher à avoir de l’intimité, un contact physique le plus régulièrement possible.

C’est un peu comme quand vous faites du sport : si vous voulez progresser, c’est mieux d’aller faire un footing ou d’aller à la salle un jour sur deux, même si vous n’y allez que pendant 30 minutes. Plutôt que d’y aller une fois par semaine, mais d’y aller à fond. Donc, cherchez à garder cette régularité et à essayer de maintenir cette fréquence la plus haute possible.

Et vous devez toujours avoir deux dates en tête. En tout cas, c’est quelque chose qui me semble hyper important. Deux dates : quelles sont-elles ?

  • la première date, c’est : « quand est-ce qu’on va se voir la prochaine fois ? Quand est-ce qu’on va se retrouver ? » Cela ne doit pas être un problème de s’entendre sur cette date, de fixer cette date.

Pourquoi ? Car si c’est un problème, ça veut dire qu’il y a une volonté, de la part de l’une des deux personnes, de rendre ceci compliqué. De ne pas avoir cette date. Ce comportement veut dire quelque chose.

  • deuxième date que vous devez avoir en tête : « Quand est-ce qu’on va se retrouver réellement ? » Autrement dit, la fin de la relation à distance.

Parce que, si vous partez en relation à distance, vous ouvrez une parenthèse. Cette parenthèse, elle ne doit pas rester ouverte. Si cette parenthèse reste ouverte, encore une fois, ça dit quelque chose. Cela dit qu’il y a une des deux personnes qui n’a pas envie que cette parenthèse se ferme. Qui n’en éprouve pas le besoin.

Donc, vous devez vraiment chercher à borner cette relation à distance et cela rejoint ce que je vous disais dans le préambule. On a plein de relations à distance qui sont différentes et il y en a pour qui c’est clairement établi dès le début : ça va durer un mois, trois mois, six mois, un an… Mais en tout cas, il y a cette fin-là avec la parenthèse que va se fermer. On n’est pas dans quelque chose d’imaginaire.

C’est-à-dire que si je démarre une relation à distance et que je ne sais pas comment ça va se terminer, c’est quelque chose d’imaginaire, on peut imaginer tout ce qu’on veut. Mais tant qu’on n’a pas cette borne de fin, cela reste de l’imagination.

C’est comme quelqu’un qui dirait : « Dans la maison de mes rêves, je veux faire ceci, je vais faire cela ». D’accord, mais vous n’avez pas un terrain sur lequel vous pouvez bâtir cette maison.

S’INVESTIR EQUITABLEMENT DANS LA RELATION A DISTANCE

Mon deuxième conseil pour réussir une relation à distance, c’est un conseil qui s’applique à toutes les relations. Mais qui est encore plus important dans les relations à distance. C’est que vous devez vous investir, tous les deux, à la même mesure. Il ne doit pas y avoir une personne qui fait tous les efforts et l’autre qui se laisse porter. Ça, c’est très problématique.

Et dans le cadre des relations à distance, on a pas mal d’efforts à fournir en plus. Des efforts qu’on n’a pas à fournir dans une relation « normale », où on habite dans la même ville. Il faut organiser, il faut payer le voyage, il faut prendre du temps pour aller voir l’autre. Donc, tout ceci, c’est un effort supplémentaire que vous ne devez pas être le seul à faire.

Si vous vous retrouvez dans cette relation où c’est systématiquement vous qui prenez le volant, qui prenez le train ou l’avion, qui vous tapez des kilomètres pour aller le rejoindre… Alors, cela crée un déséquilibre. Vous ne devez pas laisser votre partenaire dans une relation où il n’a pas à s’investir, où il n’est pas obligé de le faire.

C’est important que cet investissement se fasse dans les deux sens. Pourquoi ? Parce que c’est en investissant dans la relation, donc dans l’entité de la relation, que l’on maintient notre amour.

C’est peut-être un peu compliqué, un petit peu étrange dit comme ça, comme concept. Mais on pense souvent à tort que, parce qu’une chose est importante, naturellement on va s’investir pour cette chose. Or, c’est plutôt l’inverse de ce qui se passe, en réalité.

C’est parce qu’on s’investit beaucoup pour une chose que cette chose est importante.

C’est comme une partie de poker. Imaginons que votre relation soit une partie de poker : si vous jouez une partie de poker avec des jetons de 1 centime, vous jouez des micro-mises. Ce n’est pas du tout important. S’il se passe un truc à un moment donné, qu’il faut quitter la table de jeu, ce n’est pas dramatique.

Maintenant, si vous jouez avec des jetons de 100 euros, ce n’est plus la même chose. La partie est beaucoup plus importante.

Alors, j’ai pris l’exemple du poker mais je ne suis pas en train de réduire cet investissement à de l’argent, évidemment. Puisque c’est un investissement de toute nature. C’est de la créativité, de la présence, du temps, de l’argent. Bien entendu, ça rentre en ligne de compte puisque c’est quand même un investissement. Mais c’est l’investissement au sens large. Vous devez chercher à garder cet investissement réciproque.

réussir relation distance

COMMUNIQUER INTELLIGEMMENT POUR REUSSIR SA RELATION A DISTANCE

Finissons par un troisième conseil pour réussir sa relation à distance, qui est un peu plus léger mais néanmoins tout aussi important à mon sens pour réussir une relation à distance.

Elle concerne la communication : vous vous doutez bien que la communication est cruciale, déjà dans une relation, mais dans une relation à distance. Puisqu’on se rattache à ces moyens de communication.

On essaie de réduire la distance en essayant d’avoir une meilleure communication. C’est tout à fait normal qu’on observe, dans une relation à distance, un petit peu plus de temps au téléphone. Un petit peu plus de lignes écrites dans les messages.

Mais il ne faut pas tomber dans le piège de devenir envahissant. Il y a toujours une limite à ne pas franchir. Comme on dit, le mieux est l’ennemi du bien. Et trop communiquer ce n’est pas le top. C’est bien de communiquer, mais trop communiquer, ça va pénaliser votre relation. Il y a toujours un moment où on devient envahissant, on devient redondant et prévisible. Donc, vous devez chercher cette limite entre communiquer suffisamment et le trop communiquer.

Et essayez de ne jamais rentrer dans cette zone, dans laquelle l’autre va se dire : « Il y a trop de messages, je n’arrive pas à y répondre », « On a passé deux heures au téléphone hier, maintenant on repasse une heure au téléphone », etc. Ne rentrez pas dans une fréquence, une durée de communication que vous n’allez pas pouvoir tenir sur toute la longueur de votre relation à distance.

Je vous dis ça, en particulier si votre relation à distance est en train de commencer. Ou va commencer. Souvent, on est chaud patate. Dès le début, on a envie de l’autre qui nous manque énormément. Donc, on a envie de beaucoup s’appeler.

Qu’est-ce qu’on va observer ? Enormément d’efforts sur la communication au début. On part sur un rythme que ni votre partenaire ni vous serez capables de tenir. Et ensuite, on a une dégradation. Cette dégradation n’est pas bonne pour le moral.

Donc, c’est bien de partir en vous disant : « Je vais être un tout petit peu frustré au début, ce n’est pas grave sur les deux ou trois premières semaines, mais ma communication va rester régulière, constante. On ne va pas avoir une espèce de courbe qui fait qu’on va y aller à fond au début et qui diminue ensuite. »

Vous devez chercher à avoir une communication, qui aura des hauts et des bas évidemment. Il faut qu’elle bouge perpétuellement, sans qu’il y ait non plus un énorme « bas » ou un énorme « haut ».

Et pour terminer là-dessus, j’ai envie de rajouter une chose sur la communication : les moyens qui s’offrent à vous sont nombreux. Ne vous limitez pas.

Ce besoin de communication, cette envie que vous avez de parler avec l’autre, essayez de ne pas en faire quelque chose de quantitatif. Mais plutôt quelque chose de qualitatif et pour moi, ce qui est qualitatif, il doit y avoir la notion de surprise et d’imprévisibilité.

C’est-à-dire que vous ne devez pas installer des routines. On dit souvent que la routine c’est l’ennemi du couple. Eh bien, c’est la même chose à distance : si vous vous appelez une heure tous les soirs, vous êtes en train de créer une routine.

Vous devez essayer de varier, de jongler avec les différents moyens de communication qui sont à votre disposition. On pense tout de suite à des applications comme Skype, Messenger, Facetime : on peut se voir au téléphone, s’appeler au téléphone et s’écrire.

Mais il y a aussi plein d’autres choses que vous pouvez faire. Et je ne sais pas si vous y avez pensé, mais vous pouvez utiliser la voie postale. Je sais que c’est un petit peu désuet de nos jours. Mais il y a énormément de choses à faire avec une boite aux lettres. Je ne parle pas nécessairement d’écrire en manuscrit et d’envoyer des lettres d’amour pleines de poésie et parfumées au jasmin.

Cependant, vous pouvez livrer quelque chose à votre partenaire : ce peut être un livre que vous avez lu et marquer un petit mot derrière la couverture. Et ce, sans lui dire. On veut créer de la surprise. Concrètement, on lui dit qu’on lui envoie un livre mais sans la prévenir à l’avance. Parce que si je la préviens à l’avance, évidemment, ça va gâcher toute la surprise et l’effet escompté.

Par exemple, si votre partenaire habite dans une grande ville dans laquelle il y a beaucoup de services, faites appel à des sociétés qui vont lui livrer votre surprise à son bureau (gâteau, fleurs, etc.).

Bref, essayez d’aller chercher des cadeaux originaux et surtout, très important, essayez de varier. Ne répétez pas la même séquence chaque semaine. Essayez d’avoir quelque chose de différent. S’il y a un jour où vous n’avez pas écrit, ce n’est pas grave, vous écrirez davantage la prochaine fois.

Tentez d’y aller vraiment à l’envie, en fonction de ce que vous avez envie de partager. Partagez ce qui vous arrive dans votre vie. Et essayez de communiquer sur un plan émotionnel, à savoir : « Je vais t’envoyer quelque chose qui m’a touché (ou rire peu importe) » et qui va donc provoquer une émotion chez votre partenaire.

Pour en savoir plus, consultez ma chaine YouTube : Maxime Séducation™

Pour changer de vie et atteindre le niveau des Winners, voici mes formations : Séducation

Comment draguer sur Facebook en 5 conseils indispensables ?

Facebook est une plate-forme sur laquelle il est possible de séduire n’importe qui, à condition qu’on en connaisse les mécanismes.

Introduction : l’importance de savoir draguer sur Facebook

Dans cet article, nous allons parler de la plateforme Facebook. Nous allons voir en quoi elle peut nous être utile pour pouvoir séduire des personnes qui nous intéressent. Il est important de connaître le fonctionnement de ce réseau social. En effet, si l’on sait draguer correctement sur Facebook, on part avec un avantage considérable par rapport aux autres mecs qui veulent eux aussi apprendre à séduire dessus.

Cet article est un guide qui va vous servir à comprendre et à découvrir comment draguer sur Facebook. Grâce à lui, vous serez bientôt capables de pouvoir attirer l’attention d’une fille qui vous intéresse.

Mais concrètement, comment je dois m’y prendre pour interagir avec une fille qui m’intéresse sur Facebook ? Pas de panique, voici cinq astuces à appliquer immédiatement.

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail, un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

Les 5 conseils pour draguer efficacement sur Facebook

1) Se démarquer rapidement

Facebook étant un réseau social, vous n’êtes pas tout seul sur cette plateforme. Il y a des millions d’utilisateurs qui font usage de Facebook quotidiennement. Donc, ayez en tête que si une fille vous a « tapé dans l’œil » et vous intéresse, vous n’êtes pas le seul homme à l’avoir repérée. D’autres mecs voudront essayer de faire sa connaissance et la séduire eux aussi.

C’est pourquoi, sur Facebook, la concurrence virtuelle est énorme. Vous devez vous démarquer des autres. Tirez votre épingle du jeu, dans le but d’attirer l’attention de cette fille qui vous plait, et de lui envoyer un message qui l’incitera à vous répondre.

Il faut que vous vous différenciez de tous ces mecs qui leur envoient des tonnes de messages chaque jour sur Facebook. Car oui, les femmes et souvent les plus jolies, sont harcelées quotidiennement par des messages en tous genres. Que ce soient des propositions de faire connaissance, à base de « coucou », « salut », « ça va ». Ou pire encore, des propositions indécentes et/ou sexuelles. Du coup, les filles ont tendance à devenir de plus en plus exigeantes. Ce qui rend la tâche compliquée d’engager une conversation avec une fille qui nous plait.

2) Soigner son profil

Lorsque vous envoyez une demande d’ami à une fille qui vous plait, cette dernière reçoit une notification de demande. Elle va se demander qui est ce type qui veut la demander en ami. Donc, elle se rendra sur votre profil Facebook pour se renseigner sur vous. Pour savoir qui vous êtes, afin de s’assurer que vous n’êtes pas un dangereux psychopathe, un futur harceleur.

C’est pourquoi, pour draguer sur Facebook, il faut soigner son profil Facebook. Votre profil, c’est votre vitrine. Il expose votre vie aux autres. Si votre vie est morne et ennuyeuse, c’est-à-dire que s’il y a très peu de publications de photos, de vous ou de vos amis, la fille ne sera pas très encline à discuter avec vous. Votre profil montrera que vous n’avez rien d’intéressant à publier. Donc, la fille ne sera pas intéressée pour parler avec vous.

En revanche, si votre profil est soigné, si vous avez une photo de couverture attrayante, une photo de profil soignée, qui vous met en valeur. Et des publications régulières, sur vos voyages, vos activités, vos loisirs, vos passions. Et que vous avez aussi rempli votre biographie. Là, elle pourra avoir des informations utiles sur vous pour se donner une image mentale de votre personnalité. Et ainsi, vous aurez plus de chances qu’elle réponde à vos messages, et donc plus de chances qu’elle ait envie de vous connaitre.

3) S’intéresser un minimum à la vie de la fille

Maintenant que vous avez travaillé votre profil, que vous l’avez soigné et rendu attrayant. Un profil qui donne envie à la fille de vous connaître. Vous devez en faire de même. Vous devez vous renseignez sur sa vie à elle.

Parce que, souvent, les mecs s’intéressent uniquement à la fille uniquement parce qu’ils ont vu ses photos d’elle en bikini, sur la plage, à Saint-Tropez. Et c’est uniquement motivés par ce motif reposant sur le physique qu’ils veulent apprendre à la séduire. En cela, ils ne sont intéressés par elle que parce qu’elle a un physique qui leur plait. Mais justement, s’intéresser à ce genre de fille va rendre la tâche de séduction plus ardue. Puisque cette fille connait son corps mieux que quiconque. Elle sait qu’elle plait, que son physique plait aux hommes. Et donc, elle en joue sur les photos. Parce qu’elle aime son corps. Et ça fait d’elle une fille très exigeante.

Donc, ne vous basez pas uniquement sur les photos de la fille en bikini. Intéressez-vous à toutes ses photos. Du moins, à une grande majorité d’entre elles, afin d’avoir un bref aperçu de sa vie, de ce qu’elle fait dans la vie. Vous en saurez plus sur sa famille, ses amis, ses passions, ses loisirs, ses rêves, ses objectifs, son métier. Lisez même sa biographie. Vous apprendrez des informations utiles et qui n’apparaissent pas forcément dans ses publications Facebook.

Le fait de connaitre des éléments de la vie de la fille vous permettra d’aborder ces sujets là dans la conversation. Ainsi, vous n’aurez pas de « blancs » et vous ne bloquerez plus sur le fait de ne plus savoir quoi lui dire.

4) Montrer qu’on est un homme occupé

Vous avez commencé à converser avec la fille sur Facebook, via Messenger. Elle vous fait des relances. Vous parlez de ses passions, de vos passions. Peut-être même que vous vous êtes trouvé des points communs, ce qui rajoute du dynamisme à la conversation. Une conversation qui doit rester fluide et légère, sans prise de tête.

Creer le manque

Néanmoins, ne soyez pas non plus accro à elle. Créez le manque chez elle pour susciter l’attirance. Le but, c’est de la séduire, non pas de devenir son meilleur pote en passant des heures à discuter avec elle. Evitez de passer des heures sur Facebook à parler avec elle. Vous devez lui montrer que vous avez d’autres occupations dans la vie. Montrez-lui que vous êtes un homme occupé, qu’elle n’est pas au centre de votre attention. Que vous avez des hobbies, des amis avec qui sortir en parallèle.

Dites-lui que vous n’avez pas le temps de continuer tel sujet de conversation, que vous avez quelque chose de prévu. Ce genre de comportement fera de vous un homme qui a de la valeur, qui se respecte. Vous gagnerez des points auprès d’elle. Elle constatera que vous n’êtes pas à ses pieds. Contrairement à la plupart des autres mecs qui la supplient de répondre à leur premier message. Montrez-lui que c’est vous qui menez la danse, qui mettez fin aux conversations.

ATTENDRE AVANT DE REPONDRE

Et ne répondez pas systématiquement à chacun de ses messages. La fille, de son côté, ne passe pas non plus des heures sur Facebook. Elle a une vie, en parallèle, avec des activités, des amis avec qui elle sort. Pendant ce temps-là, elle n’est pas sur son portable, à parler sur Messenger. Donc, il est normal qu’elle ne vous réponde que quelques heures, après l’envoi de votre message. C’est tout à fait normal. Elle n’a pas la tête à ça en permanence. Vous devez en faire de même.

Quand vous envoyez un message, n’attendez pas avec impatience sa réponse. Passez à autre chose. Même si elle vous répond dans la minute qui suit, ne bondissez pas sur votre portable pour lui répondre, même pour savoir sa réponse. Si vous lui répondez du tac au tac, elle aura gagné la partie. Ça voudra dire qu’elle saura que vous n’avez que ça à faire de votre vie.

Donc, gardez vos occupations habituelles. Si vous en manquez, trouvez-vous d’autres loisirs, d’autres passions. Répondez-lui de temps en temps, quand vous trouvez du temps libre. Au moins 5 minutes, pas plus. Et vous la rendrez attirée davantage.

5) Proposer le rendez-vous

Je rappelle que le but d’un réseau social, c’est de parler avec des gens via un écran. Et dans le cadre de la séduction, votre but, c’est de rencontrer la fille en vrai. Il n’y pas de véritable intérêt à continuer une conversation virtuelle avec une personne que l’on apprécie de plus en plus. Donc, proposez le rendez-vous pour enfin vous voir en chair et en os.

Ça peut faire peur à pas mal de mecs, mais justement, en prenant cette initiative, vous faites un grand pas dans la phase de séduction. La fille saura que vous passez à l’action, que vous prenez les devants. Que vous êtes un homme. En proposant un rendez-vous, vous avez quelque chose de concret. Et les filles aiment le concret. De toute façon, si elle est suffisamment attirée, si vous avez été taquin et joueur tout au long de la discussion, je ne vois pas en quoi il y a un risque qu’elle refuse. Au contraire, elle sera enchantée de pouvoir vous voir en vrai.

Alors que si vous n’osez pas prendre les devants, si vous laissez trainer en longueur la conversation, la fille risque de se lasser de vous. Et elle ira voir ailleurs. Je rappelle qu’il n’y pas que vous comme seul mec dans sa liste d’amis Facebook. Vous n’êtes pas le seul mec avec qui elle discute sur Facebook. En proposant le rendez-vous, vous vous démarquez encore plus que les autres mecs avec qui elle est en contact.

Conclusion : les points à retenir pour draguer sur Facebook

En résumé :

  1. vous devez vous démarquer des autres mecs sur Facebook car la concurrence virtuelle est rude. Gardez à l’esprit que vous devez faire en sorte d’être celui à qui la fille parlera sur Facebook, et à qui elle répondra aux messages ;
  2. ayez un profil soigné, travaillé, qui donne envie aux autres d’apprendre à vous connaitre. La fille épluchera votre profil Facebook pour se donner une idée de votre vie. Votre vie doit être la plus intéressante possible ;
  3. intéressez-vous à la vie de la fille, en lisant sa biographie et en regardant ses autres photos Facebook, afin de trouver des sujets de conversation avec elle ;
  4. gardez votre train de vie habituel et vos occupations sans la mettre sur un piédestal, elle ne doit pas devenir votre priorité numéro une ;
  5. l’objectif ultime de la conversation virtuelle c’est de déboucher sur un rendez-vous en face à face, qu’il faut proposer le plus tôt possible sous risque de provoquer de la lassitude chez la fille qui ira voir ailleurs.
En proposant le rendez-vous, vous permettez à la fille de vous voir en vrai et peut-être, qui sait, de connaitre une belle histoire…

Pour en savoir plus, consultez ma chaine YouTube : Maxime Séducation™

Pour changer de vie et atteindre le niveau des Winners, voici mes formations : Séducation