Comment augmenter sa confiance en soi ?

Dans cet article, vous allez découvrir 12 méthodes pour augmenter sa confiance en soi, plus précisément votre confiance en vous. Ce qui ne veut pas dire que vous manquez de confiance en vous, mais on peut toujours faire mieux.

Je vais vous dire quelque chose, et je ne plaisante pas, je suis très sérieux. Avant la fin de cet article, votre taux de testostérone aura augmenté de 20 %, c’est scientifiquement prouvé, et je ne rigole pas. Vous serez capable de regarder les gens dans les yeux comme vous ne les avait jamais regardés. Ce ne sera plus du regard, mais de la fascination. Les filles n’oseront plus vous dire « non ». Vous serez plus rapide et plus précis qu’un missile à tête chercheuse !

Juste avant, n’hésitez pas à rejoindre la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail, un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

CONNAISSEZ VOTRE OBJECTIF

Pourquoi faut-il connaitre son but ? Tout simplement parce que la personne qui ne connait pas son objectif, en fin de compte, ne sait pas où elle va.

Pour vous donner un exemple concret, il y a de cela quelques années, je me promenais à New-York, pour la toute première fois de ma vie. En mode « Indien dans la ville », je regardais les alentours et les gens. Et je me suis fait aborder par un vendeur ambulant.

Et j’ai réalisé que lorsque vous vous promenez dans la rue, si vous ne savez pas où vous allez et que vous vous promenez comme un touriste, un voleur de temps (ou d’argent) va vous choisir. Parce qu’on s’attaque toujours à ceux qui ne savent pas où ils vont.

Donc, cette règle va faire augmenter votre confiance en vous. Toujours connaitre sa route et se lever le matin comme si vous aviez une destination. Quand vous êtes concentré sur quelque chose, cette idée de manque de confiance en soi n’a même pas sa place. Il y a juste vous et ce que vous essayez de faire.

FAITES CE QUE VOUS DITES QUE VOUS ALLEZ FAIRE

Lorsque vous dites que vous allez faire quelque chose, faites-le. Pourquoi ? Imaginez qu’il y a deux loups : un gentil et un méchant. Quel loup survit ? Celui que vous nourrissez. Dans ce cas, arrêtez de nourrir le loup qui vous dit que vous n’êtes pas capable de faire ce que vous dites. La plus grosse erreur que vous puissiez commettre, c’est de sous-estimer la puissance de ce conseil-là.

J’ai une question pour vous : quelle est la meilleure méthode pour être de plus en plus libre ? Ce n’est pas d’être libre maintenant, parce que si je ne fais rien pendant deux ou trois ans, on va m’utiliser pour n’importe quoi. Le seul moyen d’être libre sur le long terme, c’est de s’emprisonner maintenant dans sa discipline, tous les jours, tous les soirs.

LIBEREZ-VOUS DES PERSONNES TOXIQUES

Le prochain conseil pour augmenter votre confiance en vous, cela va être de vous libérer des personnes toxiques. Qu’est-ce qu’une personne toxique ? Tout le monde peut être toxique pour quelqu’un. Cela veut dire que moi-même, je peux être toxique pour une personne qui ne correspondrait pas à ma vision et je pourrais donc faire plus de mal que de bien. C’est possible, on peut tous être toxique. Cependant, une personne n’est pas toxique par défaut pour tout le monde.

En tout cas, je juge qu’une personne est toxique pour moi si, en fin de compte, elle me maintient dans une image de moi-même qui ne me correspond pas. Cela signifie que si une personne me maintient dans un « Maxime » que je ne pense pas être, qui est moins bien à mes yeux que celui que je pense être, et que cette personne me maintient dans cette idée de moi-même.

Alors, je pense qu’il est préférable pour moi de me distancer de cette personne, sans forcément la quitter et couper les ponts. Mais plutôt de la voir moins souvent pendant une certaine période, pour renforcer l’identité que je veux avoir et que je veux réaffirmer envers moi-même, et donc d’augmenter ma confiance en moi.

ECOUTEZ PLUS, PARLEZ MOINS

Afin d’illustrer cette méthode, je vais vous raconter une petite histoire très explicite : c’est l’histoire d’Oprah Winfrey. Elle était sur le point de rencontrer Nelson Mandela pour la première fois de sa vie. Mandela, à l’époque – comme toutes les autres d’ailleurs –, était une véritable star. Quelqu’un qu’elle admirait profondément.

De ce fait, Oprah Winfrey parlait avec son manager et était inquiète : « Qu’est-ce que je vais lui dire ? » Et le manager lui répondit : « Mais tu vas rencontrer Nelson Mandela, ça ne te dirait pas d’écouter ? ». Pour elle, cela a été un choc, une révélation. Elle se disait : « Je vais l’écouter et je vais lui poser des questions. » Ainsi, le rendez-vous s’est très bien passé.

Dans la vie, c’est la même chose. Quand vous allez voir des amis ou des gens, souvent vous avez envie de parler de vous. Vous avez envie que ces personnes réalisent à quel point vous êtes génial ou que vous faites des trucs intéressants.

Mais la réalité c’est que, plus vous agirez ainsi, moins ils s’intéresseront à vous. Alors que si vous écoutez plus et si vous posez des questions, pour les aider à parler de leur histoire, plus ils vous adoreront. Même s’ils ne savent rien sur vous. Ce qui va faire augmenter votre confiance en vous.

CONTINUEZ A APPRENDRE DE NOUVELLES CHOSES

Cette méthode n’est pas à sous-estimer. Par exemple, le divertissement c’est super. Personnellement, j’adore cela et c’est une forme de stimulation, mais je ne parle pas de ça actuellement. Vous avez besoin d’énigmes, d’apprendre de nouvelles choses.

Dès que votre cerveau apprend une nouvelle chose, peu importe le livre, il y a de la dopamine qui est sécrétée. Pourquoi ? Parce que vous êtes programmé pour apprendre de nouvelles choses et augmenter votre confiance. Après tout, c’est en apprenant de nouvelles choses qu’on est devenu ce qu’on est.

Je pense qu’il n’y a rien de pire que de ne pas apprendre de nouvelles choses. Pour la simple et bonne raison que ce que vous apprenez devient « vous ». Comme ce que vous mangez, en quelque sorte : « Dis-moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es », comme le soulignait le gastronome Jean Anthelme Brillat-Savarin.

Donc, si vous n’apprenez pas de nouvelles choses, vous restez la même personne fixe. Et comme rien n’est fixe dans ce monde, quand vous n’évoluez pas, vous régressez. Ce qui est inacceptable. Au final, apprendre ce n’est pas juste appendre, c’est devenir.

UTILISEZ VOTRE CORPS

La méthode suivante, c’est tout simplement d’utiliser votre corps. Ce que vous devez comprendre, c’est que suivant la position dans laquelle vous êtes, vous n’êtes plus totalement la même personne. Sachant qu’un humain repose sur un équilibre hormonal : si vos hormones ne sont pas équilibrées, vous aurez des problèmes.

Par exemple, si je marche dans la rue la tête baissée, ce sera dur pour moi d’avoir confiance en moi. Alors que si je me déplace le dos droit, les épaules légèrement en arrière et la tête droite, il y a une énorme différence.

Des études scientifiques montrent que lorsque vous prenez une posture de pouvoir, votre taux de testostérone augmente de 20 %. Et votre niveau de cortisol, une des cinq hormones du stress, diminue d’environ 25 %. Imaginez que vous arrivez en haut de l’Everest et vous prenez une position de victoire : ce genre de position, maintenue pendant deux minutes, avec un petit sourire, impactera grandement vos hormones et votre confiance en vous.

Ce que je dis tout le temps et aux gens qui m’entourent, c’est que pour gérer vos émotions, faites du sport et pour gérer votre pensée, mangez correctement. Rappelez- vous : si vous n’allez pas bien émotionnellement, allez faire du sport, une heure par jour. Défoncez-vous au sport et ça ira mieux après. Si vous n’arrivez pas à réfléchir et vous avez l’esprit embrumé, commencez à manger mieux. Toutes ces astuces permettront d’augmenter votre confiance en vous.

DEVELOPPEZ UN ETAT D’ESPRIT DE CROISSANCE

Plutôt que d’avoir un état d’esprit fixe, ayez un état d’esprit de croissance.

Je vais vous donner un exemple tout simple : je vais vers une personne avec un état d’esprit fixe. Cette personne est occupée à faire quelque chose. Je lui donne une remarque constructive, quelle qu’elle soit. La personne va réagir négativement : « Tu veux dire quoi par-là ? Je ne suis pas assez bien pour toi ? Je ne fais pas les choses assez bien ? »

C’est peut-être légèrement caricatural, mais vous voyez où je veux en venir. En fin de compte, une personne avec un état d’esprit fixe va restée bloquée et focalisée sur les critiques. Tandis qu’une personne avec un état d’esprit de croissance va être motivée par ces mêmes critiques.

C’est comme la tenue du héros Black Panther : quand vous frappez dedans, elle vous renvoie le coup et elle devient plus forte. Et ce n’est pas de la solidité. Beaucoup de gens pensent que l’inverse de la fragilité, c’est la solidité. Or, le contraire de la fragilité, c’est l’anti-fragilité. C’est-à-dire que lorsque vous sautez sur le verre, il devient plus solide et ne se casse pas.

Pour ainsi dire, un état d’esprit de croissance représente cette idée d’anti-fragilité. Peu importe ce qu’on vous dit et le contexte extérieur, vous allez les utiliser pour devenir plus fort et augmenter votre confiance en vous.

augmenter confiance en soi

ACCEPTEZ-VOUS

On va commencer cette méthode avec la citation suivante : « Il est mieux d’être détesté pour ce que vous êtes que d’être aimé pour ce que vous n’êtes pas. » Beaucoup trop de gens vivent pour être acceptés dans un petit groupe ou une petite communauté qui ne vaut rien, comparé à l’importance de s’accepter soi-même.

Mais ça veut dire quoi, s’aimer soi-même ? C’est faire passer avant tout sa spontanéité, plutôt que de se réfléchir à ce qu’on devrait faire ou dire pour que quelqu’un nous aime, en s’oubliant totalement dans la démarche. En gros, si dans ma tête, j’ai une petite voix qui me dit : « Maxime, fais un petit sourire quand tu parles aux gens, peut-être qu’ils t’aimeront davantage. » ou « Il y a une fille qui passe, bombe le torse. » Jamais je n’écouterais cette voix. Je vais toujours agir selon ma spontanéité et mon honnêteté pour augmenter ma confiance en moi.

Et si je commets des erreurs de langage ou de comportement, je saurais m’excuser. Néanmoins, j’ai conscience de mes bonnes intentions. Donc, si une personne me dit que j’ai été trop loin, je sais que je partais d’une bonne intention parce que je n’écoute jamais la voix dans ma tête. J’agis toujours spontanément (ou j’essaie).

En cela, rappelez-vous que lorsque vous essayez de plaire à quelqu’un d’autre que vous-même, vous vous abandonnez dans ce moment. Et si cet abandon de vous-même fonctionne, c’est encore pire : dans cet effort de plaire à quelqu’un d’autre, vous vous êtes perdus et cette personne qui plait maintenant à quelqu’un d’autre n’est pas réellement vous.

LISTEZ VOS VALEURS PERSONNELLES

Cette méthode a fait ses preuves scientifiquement. Elle est très simple à mettre en place et prend pas moins de cinq minutes. Elle va diminuer votre stress et augmenter votre confiance en vous.

L’exercice est le suivant : vous allez prendre un stylo et une feuille. Sur cette feuille, vous allez écrire trois valeurs qui sont importantes pour vous aujourd’hui. Demain, si vous refaites l’exercice, vous pourrez choisir des valeurs différentes, ce n’est pas dramatique. Bref, choisissez trois valeurs qui comptent pour vous. Par exemple, pour ma part, ce sont : l’honnêteté, la discipline et la persévérance.

Ensuite, soulignez la valeur la plus importante pour vous aujourd’hui, parmi les trois valeurs que vous avez choisies. Puis, écrivez un petit paragraphe sur cette valeur. Expliquez pourquoi cette valeur est si importante pour vous aujourd’hui.

Dans mon cas, je souligne la persévérance et je justifie mon choix : « Elle est importante pour moi aujourd’hui parce que je sais que ça va créer un élan positif dans les jours à venir. Je sais que lorsque cet élan sera créé, j’aurais moins besoin de persévérance. Alors, je pourrais profiter de ce que la persévérance m’aura apportée en termes d’élan ». Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Il y a une infinité de possibilités. Vous écrivez ce que vous voulez, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse.

Pourquoi c’est important de le faire par écrit ? Parce que lorsque vous écrivez, en fin de compte, vous pensez plus lentement. Et en pensant plus lentement, vous donnez plus d’importance à la pensée en cours. Sachant que vous pensez tout le temps. Donc, prendre du temps pour écrire des choses qui comptent pour vous, ou même juste réfléchir sur des points importants pour vous en le faisant par écrit, cela donnera une meilleure qualité de pensée.

Par ailleurs, des études scientifiques prouvent que cela augmente la confiance en soi et la diminution du stress. Des individus ont été répartis en deux groupes. Le groupe A a réalisé l’exercice que je vous ai proposé, le groupe B ne l’a pas fait. Les deux groupes ont été confrontés à un stress extérieur et le groupe A a mieux réagi à ce stress.

REALISEZ QUE LE MONDE EST PERDU

La méthode suivante, c’est simplement de réaliser à quel point tout le monde est profondément perdu dans cette chose qu’on appelle « la vie ». Je pense que, si vous êtes capable de vous rendre compte de ce fait, y compris vous-même, et que l’on ne sait pas vraiment ce qu’on fait ici, alors vous comprenez que vous ne comprenez rien. Ce qui sera un avantage certain sur ceux qui croyaient comprendre. En résumé : « Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien à rien, et c’est pour cela que je suis plus malin que toi ».

En fin de compte, celui qui le plus confiance en lui, est-ce qu’il a vraiment confiance en lui ? Ou est-ce que c’est celui qui cache le mieux son manque de confiance en lui ?

Vu que l’être humain se compare tout le temps, on crée des comparaisons constructives. Donc, même l’empereur le plus puissant de tous les temps, les présidents, les membres les plus puissants, les plus respectés, les gens qui ont le plus de confiance en eux, en 300 ans, n’auront jamais existé. Dans 4,5 milliards d’années, personne n’aura jamais existé (à moins qu’Elon Musk arrive à nous faire sortir de ce système solaire).

Cela veut dire que tôt ou tard, on n’aura jamais existé. Il n’y aura personne qui sera là pour dire « Il y avait des humains qui existaient ».

Du coup, il n’y aura aucune preuve de notre existence, à un moment donné. Peut-être que l’on n’existe déjà pas. Donc, peut-être qu’on n’a pas besoin d’avoir peur de nos peurs. Et que l’on peut se laisser être infiniment ce qu’on a envie d’être.

AYEZ DES AFFIRMATIONS POSITIVES

Cette méthode est extraordinaire, elle fonctionne si vous la pratiquez quotidiennement. Il s’agit simplement d’avoir des affirmations positives.

Personnellement, j’ai abusé de cette méthode. Ce que je voulais, en fait, c’était de pouvoir entendre des affirmations positives qui allaient dans le même sens que moi. Je voulais pouvoir écouter cela non-stop. J’ai fait en sorte que cela entre dans mon subconscient : « Maxime tu es une personne merveilleuse, la personne la plus courageuse que je connaisse. », entre autres.

Mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’au moment où j’écrivais ces affirmations, je n’étais pas du tout à l’endroit où je voulais être dans la vie. De ce fait, au départ, ça ne m’aidait pas à me glorifier. J’écoutais ces affirmations sans vraiment y croire, mais je les écoutais parce que je savais que ça allait m’aider sur le long terme.

Et aujourd’hui, quand j’écoute ces affirmations, j’ai l’impression que plus ou moins ce que je voulais à cette époque, je l’ai actuellement. Bon, je ne pense pas que ce soit nécessaire que vous écriviez vous-même vos affirmations comme je l’ai fait. Il y a plein d’applications et de ressources sur Internet (notamment Youtube) pour trouver votre bonheur.

MEDITEZ

Le prochain conseil, c’est de méditer, pour être capable de reconnaitre les pensées qui vous font perdre confiance en vous. Il faut savoir que lorsque vous pensez, vous allez parfois penser inconsciemment à des choses qui vont directement diminuer votre confiance en vous.

Par exemple, un matin je me suis levé, je suis allé sur mon balcon pour méditer, en sous-vêtements, et je me suis dit : « Si les voisins me voient en boxer, ils vont se demander ce que j’ai fais là. » Quand j’ai remarqué que je pensais cela, j’ai laissé la pensée là où elle était sans m’en séparer et je me suis concentré sur ma respiration.

Cette pensée était parasite, mais le danger réside dans le fait que vous jugez cette pensée au lieu de l’abandonner à son sort. Quand vous jugez cette pensée, elle vous répond : « Si tu mettais un T-shirt, ce serait quand même mieux non ? »

Donc, laissez cette pensée et n’écoutez pas votre voix intérieure qui vous fera douter de vous. En faisant cet exercice, vous apprenez à votre cerveau à reconnaitre les pensées du doute de soi et à les laisser sur le côté.

Donc, la prochaine fois, quand vous serez dans votre garde-robe en train de choisir vos habits pour la journée, et que vous aurez une pensée du style « Ce T-shirt montre à quel point je suis maigre », vous reconnaitrez cette pensée parasite, dont vous n’avez pas besoin. Et vous la déplacerez sur le côté pour choisir vos habits, non pas pour plaire aux autres, mais par inspiration de vous habiller comme vous le souhaitez.

Pour en savoir plus, consultez ma chaine YouTube : Maxime Séducation™

Pour changer de vie et atteindre le niveau des Winners, voici mes formations : Séducation

Comment retrouver la confiance en soi grâce à 6 piliers ?

On connait tous des gens qui ont un charisme incroyable. Ça se ressent dans leur façon de parler, leur gestuelle, et leur aisance sociale en toutes situations. Ce pouvoir qu’ils ont d’attirer la sympathie et l’admiration des autres leur vient de leur confiance en soi. Mais si on perd cette confiance en soi, comment la retrouver ?

Et dans cet article, on va voir ensemble les 6 clés qui vont vous permettre d’avoir une confiance en soi infaillible. On peut les voir comme des piliers. Si on maitrise 4 ou 5 de ces piliers, la confiance en soi et notre présence en seront boostées. Mais si vous réussissez à devenir solide dans les 6 piliers, vous serez inarrêtable. Allez, c’est parti !

Ce qu’il faut d’abord comprendre, c’est que la confiance en soi repose sur l’estime qu’on a de soi. Il faut qu’on se considère compétent pour faire face aux défis de la vie, et digne de vivre une vie heureuse et épanouie.

D’où vient votre manque de confiance en soi ? Pourquoi est-ce que vous avez une mauvaise image de vous-même ? Pourquoi est-ce que vous avez des peurs au quotidien ? Essayez de vous poser les bonnes questions par rapport à un travail d’introspection sur votre passé. Cela peut être votre relation avec vos parents, votre relation sociale avec les autres quand vous étiez au collège ou à l’école primaire.

Il suffit parfois d’une réflexion. D’une seule réflexion sur vos boutons, sur votre zozotement, sur telle ou telle situation. Pour qu’à l’âge adulte, vous manquez de confiance en vous. Alors, prenez bien le temps de bien réfléchir à cette situation : qu’est-ce qui vous a provoqué du mal-être ?

Vous allez constater qu’une bonne estime de soi vous permettra de transformer vos relations avec les autres. Parce que la relation que vous avez avec les autres est le reflet de la relation que vous avez avec vous-même.

Une bonne estime de soi permet l’action, qui va elle-même renforcer l’estime de soi en retour. Plus vous agissez, plus vous allez augmenter votre estime de soi. Et plus vous serez confiant pour agir, et ainsi de suite. C’est un cercle vertueux.

C’est pour cela que les clés qu’on va vous donner sont des pratiques. Plus vous allez les mettre en application, plus votre confiance en vous va augmenter, et plus vous serez armé pour réussir.

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail, un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

RETROUVER CONFIANCE EN SOI AVEC LA PRATIQUE DE LA VIE CONSCIENTE

Le premier pilier, c’est la pratique de la vie consciente. Vivre consciemment, c’est accepter de voir la réalité en face, et agir en accord avec sa conscience. Etre conscient d’un mauvais comportement, mais choisir une action inappropriée est une trahison de sa conscience.

Tu peux, par exemple, te dire : « Je sais que je ne mange pas très bien, mais c’est dans mes gênes » ou « je ferai attention à ma santé demain ». Mais, au plus profond de vous, vous savez que c’est parce que vous passer de cette pizza 4 fromages représente un effort que vous n’êtes pas vraiment prêt à faire.

Vivre une vie consciente, c’est accepter que, souvent, la voie qui mène à l’épanouissement implique une bonne dose d’inconfort et de remises en question. Tu peux, par exemple, décider de rester dans ta bulle, et considérer que tu en sais suffisamment sur le monde qui t’entoure. Ou alors réaliser que le monde est en constante évolution et qu’on n’a jamais fini d’en apprendre.

Une chose importante à comprendre, c’est que ton environnement a un énorme impact sur toi. Ton environnement physique a des conséquences sur ta santé. Ton environnement culturel a une influence sur tes croyances et tes valeurs. L’économique a une influence sur ton niveau de vie, et le politique sur tes libertés.

Le fait que, en ce moment-même, tu lis cet article est déjà un bon signe que tu ne te contentes pas de ce que tu sais déjà, et que tu as fait le choix de vivre consciemment.

Par exemple, si tes frères te disent, pendant toute ton enfance, que tu es un idiot, inconsciemment, tu vas les croire et penser comme eux. Quand on a un environnement néfaste qui nous considère comme un moins que rien, on va croire qu’on n’est pas assez intelligent.

Votre manque de confiance vient principalement de votre environnement. Il vient d’un fait qui parait inconscient à la base, mais qui va toucher directement votre cerveau et qui peut affecter votre niveau d’estime personnelle.

Pour y remédier, si on reprend l’exemple des frères, communiquez avec eux. Bien aller vers eux pour pouvoir leur dire exactement que l’on ressent au fond de soi. Donc, ayez en tête que les personnes qui vous font du mal n’en ont pas forcément conscience.

On ne peut pas dire que ça marche pour tout le monde, mais généralement, on a des réflexions négatives sans s’en rendre compte. Un grand frère qui rabaisse, de façon répétée, son petit frère : cela devient une croyance qui entraine ensuite un manque de confiance. Ce manque va entrainer des doutes au quotidien, puis une souffrance.

On doit pardonner ces personnes en se disant qu’elles ne voulaient pas nous faire du mal. Et attaquer la journée du lendemain en étant positif et en se fixant des objectifs. On doit croire en soi-même parce qu’on sait qu’aujourd’hui, toutes les situations négatives vont disparaitre.

Donc, quand on manque de confiance en soi au quotidien, on doit se battre pour la retrouver. On doit se battre pour même la créer. Et même si vous ne l’aviez jamais eue. Mais une chose est sûre : allez faire un travail en profondeur sur votre environnement.

Quand vous prenez le temps de réfléchir à votre manque de confiance en soi, regardez autour de vous. Regardez votre environnement. Regardez ce qui vous blesse, même si vous savez que cette personne ne le fait pas consciemment. Je peux vous garantir qu’à cet instant, vous allez modifier votre comportement.

LA PRATIQUE DE L’ACCEPTATION DE SOI POUR RETROUVER CONFIANCE EN SOI

La deuxième clé pour retrouver la confiance en soi, c’est la pratique de l’acceptation de soi. Si on ne sait pas s’accepter, aucune estime de soi n’est vraiment possible. S’accepter, c’est accepter nos pensées, nos besoins, nos désirs et les actions qu’ils impliquent. Cela ne veut pas dire que vous allez sauter sur la première occasion de les satisfaire. Mais plutôt qu’il n’y a aucune honte à avoir les pensées que vous avez.

Ce qu’il faut absolument éviter, c’est de se laisser diriger par ses pensées et ses émotions. Vous pouvez, par exemple, ressentir de la peur quand il s’agit de parler en public. Ou de la colère envers quelqu’un. Une colère que vous n’arrivez pas à expliquer. On a alors tendance à vouloir la fuir.

Mais refouler ses émotions ne les fera pas disparaitre. Bien sûr, ça pourra les faire disparaitre un temps, mais elles ressurgiront toujours encore plus fort la fois suivante. On ne peut pas changer ou améliorer quelque chose qu’on n’a pas accepté.

L’acceptation de soi est la première condition du changement et de l’amélioration. C’est pour cela qu’il faut faire preuve de compassion envers soi-même.

Par exemple, chaque matin, retrouvez-vous en face de votre miroir et demandez-vous quoi faire pour améliorer votre image. Le but n’est pas d’avoir une image de perfection, mais simplement d’avoir de la satisfaction pour soi-même.

Plutôt que de vous en vouloir d’être trop timide, ou de vous énerver facilement, soyez indulgent envers vous-même, comme vous le seriez avec un ami. Acceptez cette réalité et cherchez à comprendre ce qui a pu vous amener à devenir comme ça. Vous allez vite réaliser que vous avez tous les outils pour changer. Et que vous avez le pouvoir de le faire.

Quand on veut perdre du poids, il y a des solutions. Quand on veut prendre du muscle et ressembler à Arnold Schwarzenegger (pas aujourd’hui, mais vous voyez ce que je veux dire), il y a aussi des solutions. Lorsqu’on veut devenir un « cordon bleu » alors qu’on ne sait pas faire à manger, il y a, là encore, des solutions. Donc, investissez sur vous et votre image.

LA PRATIQUE DE LA RESPONSABILISATION DE SOI POUR ETRE PLUS CONFIANT

La troisième clé, c’est la pratique de la responsabilisation de soi. Pour développer sa confiance en soi, il faut réaliser qu’on est les seuls responsables de notre bonheur et de notre vie en général. On peut penser que prendre la responsabilité de ses actions est un fardeau. Mais en fait, c’est une libération.

Ne laissez pas la fatalité vous emporter. Si, aujourd’hui, vous manquez de confiance en vous, c’est qu’il y a forcément des raisons : des raisons dans votre passé, dans votre présent, qui vous amènent à douter de votre personne. Des raisons qui vous amènent à douter de votre quotidien, de vos facultés à pouvoir atteindre vos objectifs, vos envies, vos rêves.

Mais une chose est certaine : si vous laissez la fatalité vous emporter, vous n’arriverez pas à faire évoluer votre quotidien. C’est normal que ceux qui pensent que c’est le gouvernement qui est responsable de leur situation financière, ou que c’est leur entourage qui les tire vers le bas, sont généralement malheureux.

Si vous êtes convaincus que votre destin n’est pas entre vos mains, qu’il dépend de circonstances extérieures, plutôt que de réagir à ces circonstances, alors vous resterez passif toute votre vie. En attendant que la fortune ou le bonheur vous tombe dessus, comme par magie.

Prendre la responsabilité de son bonheur permet de prendre sa vie en main. Et donc de retrouver confiance en soi. On réalise que le monde a un impact sur nous, mais qu’on est compétent pour s’adapter et en tirer le meilleur. Il n’y a rien de mieux pour développer sa confiance en soi que de réaliser qu’on est le propre artisan de sa vie. Et qu’on peut en faire à peu près ce que l’on veut, bien entendu, si l’on s’en donne les moyens.

LA PRATIQUE DE L’AFFIRMATION DE SOI

La quatrième clé, c’est la pratique de l’affirmation de soi. C’est non seulement accepter ses désirs, ses besoins et ses valeurs, mais c’est aussi chercher une façon appropriée de leur donner une réalité.

On peut céder à la peur ou à la timidité, éviter la confrontation ou l’inconfort que ça peut entrainer de partager ses idées et ses convictions. Ou on peut faire le choix d’exprimer ce qu’on a en nous, malgré tout.

S’affirmer, ce n’est pas essayer d’imposer ses idées et sa vision par la force. Mais plutôt refuser de dissimuler ce qu’on est, dans le seul but de plaire.

C’est tout simplement être authentique. En fait, cela peut paraitre contre-intuitif, mais pour être accepté et aimé par son entourage, il ne faut pas se conformer aux opinions et aux intérêts des autres. Mais plutôt développer les siens. Il n’y a rien de plus puissant que l’authenticité pour développer des relations saines et solides.

Alors, cela demande du courage, bien sûr. C’est beaucoup plus facile de renoncer à ses désirs et sacrifier ses idées pour être accepté. C’est plus facile de rentrer dans le moule et d’être un énième clone. Mais, pour profiter du confort que procure la confiance en soi, vous devez accepter l’inconfort qu’implique l’affirmation de soi.

LA PRATIQUE D’UNE VIE AXEE SUR UN BUT POUR RETROUVER CONFIANCE EN SOI

La cinquième clé, c’est la pratique d’une vie axée sur un but. Vivre sans but, c’est s’en remettre au hasard, à la chance. Quand on commence à développer son estime de soi, on réalise petit à petit qu’on a de vraies capacités. Et on commence à se donner les moyens de les concrétiser par nos actions. On ne cherche plus à prouver quoi que ce soit à qui que ce soit, mais à atteindre son potentiel.

Se donner un but permet d’orienter nos capacités et de canaliser notre énergie pour étudier les sujets qui nous intéressent. Par exemple : commencer à gagner sa vie, développer ses relations sociales et réaliser ses rêves les plus fous.

Mais avant cela, il faut commencer par se demander : « Qu’est-ce que j’essaie de réaliser dans ma vie ? Quelles sont mes priorités ? » Et ensuite, on va pouvoir commencer à se fixer des objectifs qui vont nous permettre à chaque fois de nous en rapprocher un peu plus.

A mesure que vous atteindrez ces objectifs, vous prendrez confiance en vos capacités et vous vous rapprocherez progressivement de la vie que vous rêviez d’avoir, quelques années plus tôt.

Le processus se fait étape par étape. C’est comme quand on commence à faire du skate. Au début, on ne se croit jamais capable de pouvoir faire un jour un kickflip. Et pourtant, plus on prend confiance en soi, d’abord en arrivant à tenir sur la planche, puis en pouvant rouler plus à l’aise, et plus on va se fixer des objectifs ambitieux. Un jour, l’objectif suivant sera de faire un kickflip et on en sera capable.

C’est la même chose pour l’estime de soi. Cela se développe étape par étape. En fait, l’estime de soi s’enracine plus dans la pratique qui mène au succès que dans le succès lui-même. On développe le goût de l’effort, et c’est comme ça que l’on devient inarrêtable. C’est le meilleur moyen de retrouver confiance en soi.

LA PRATIQUE DE L’INTEGRITE PERSONNELLE

Le dernier pilier pour retrouver confiance en soi, c’est celle de l’intégrité personnelle. L’intégrité, c’est quand notre comportement est en accord avec nos valeurs et nos idéaux. Si nos actions ne sont pas en accord avec nos convictions, on se met petit à petit à se mépriser. Souvent, sans s’en rendre compte.

Et le rejet de soi-même est bien pire que n’importe quel rejet venant des autres. Vous pouvez vous dire : « Ca ne concerne que moi, personne ne sera au courant ». Mais cela implique que vous accordez plus d’importance au jugement des autres qu’à votre propre jugement. Votre conscience, elle, ne se le pardonnera pas et votre estime personnelle en sortira blessée.

Dans un monde où tout le monde est intègre, c’est assez facile de l’être aussi. Si les responsables politiques et les personnalités publiques donnent l’exemple d’une conduite irréprochable, on se sent implicitement incité à agir de la même façon.

Mais dans un monde comme aujourd’hui, où les personnalités politiques et publiques ont relégué leur devoir d’exemplarité au second plan, il faut être extrêmement indépendant et autonome. Pour ne pas se persuader que la quête de l’intégrité est futile et irréaliste.

L’intégrité est, plus que jamais, une forme d’expression des valeurs qui vous sont chères. Et c’est le dernier pilier qui vous donnera une confiance en vous, à toute épreuve.

Pour en savoir plus, consultez ma chaine YouTube : Maxime Séducation™

Pour changer de vie et atteindre le niveau des Winners, voici mes formations : Séducation