Les 3 questions que vous poseront toutes les femmes

Salut les winners, c’est Maxou ! Dans cet article, nous allons découvrir les 3 questions que vous poseront toutes les femmes avec lesquelles vous aurez des interactions.

Chez Séducation, nous vous apprenons à vous présenter sous votre meilleur jour, et à rencontrer et à vous connecter avec de belles femmes. Des femmes qui vous plaisent vraiment. Nous encourageons nos clients à être aussi naturels que possible. Car parler aux femmes devrait être quelque chose que vous devriez savoir faire naturellement. Cela doit devenir une simple habitude pour vous.

Cependant, il y a quelques questions, trois en particulier, qui semblent apparaitre dans à peu près toutes les interactions. Et plutôt que de simplement répondre à ces questions en un seul mot, il peut être très utile de réfléchir à la préparation de la réponse pour chacune d’elle.

Il y a tellement de choses sur lesquelles vous devez vous concentrer dans une interaction. Mais vous pouvez incorporer tous les éléments principaux dans chaque réponse.

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

LES 3 QUESTIONS QUE LES FEMMES POSERONT TOUJOURS DANS UNE CONVERSATION

Mettons fin au suspense. Voici donc les 3 principales questions que les femmes vous poseront :

  • Comment tu t’appelles ?
  • D’où viens-tu ?
  • Que fais-tu dans la vie ?

La plupart des gens répondraient simplement à ces trois questions avec un seul mot en guise de réponse. Puis, ils se demanderaient pourquoi la conversation s’évanouit et prend fin soudainement. La clé d’une bonne conversation, c’est de fournir des informations personnelles sur vous-même.

Autrement dit, vous devez offrir un contenu intéressant que l’autre personne pourra utiliser. Cela lui permettra alors de vous poser des questions en retour pour en savoir plus sur vous, et ainsi de construire une image mentale de votre identité. Voyons plus en détails comment enrichir nos réponses pour ces 3 questions.

QUESTION N°1 : « COMMENT TU T’APPELLES ? »

C’est une question basique, qui fait partie de ce que j’appelle le « Pentagone des questions de base dans une conversation ». C’est-à-dire que lorsque vous démarrez une conversation, en abordant une fille dans la rue par exemple, il y a 5 questions de base que vous devez toujours avoir à l’esprit. Ces 5 questions vous serviront pour faire perdurer la conversation et vous éviterez ainsi des « blancs » au cours de l’interaction, si le manque d’inspiration se fait sentir.

L’une de ces 5 questions de base concerne le prénom : en effet, si vous ne connaissez pas le nom de votre cible (ou de votre future potentielle petite amie), ça va être compliqué. Le fait de connaitre son identité crée du rapprochement parce que vous brisez ainsi le cadre de l’inconnu. Si la fille est un minimum intéressée par vous, elle vous posera la même question en retour, pour connaitre votre prénom, et savoir à qui elle parle.

Au lieu de dire simplement votre prénom, réfléchissez à une réponse qui vous permettra de développer. Parce que si vous lui dites juste votre prénom, que pourra-t-elle répondre ensuite ?

Pour se faire, effectuez des recherches sur Internet pour connaitre l’étymologie de votre prénom, autrement dit, sa signification. Par exemple, pour ma part, Maxime signifie « le plus grand » (issu du latin Maximus). Informez-vous également sur des personnages historiques qui auraient porté votre prénom par le passé. Cela enrichira votre réponse et montrera à la femme en face de vous que vous avez de la culture générale.

QUESTION N°2 : « D’OU VIENS-TU ? »

Là encore, c’est une question qui fait partie du Pentagone des questions clés dans une conversation avec une femme. Quand vous posez cette question, c’est parce que votre interlocutrice a une origine ethnique particulière. Cela se voit notamment si elle a la peau mate ou si elle est eurasienne (d’origine asiatique par exemple).

Cette question est légitime si la fille est étrangère, avec sa prononciation. Sa couleur de peau, sa façon de parler peuvent vous donner des indices sur son origine. Dans ce cas, vous pouvez lui poser la question, à savoir « d’où viens-tu ? ». Ainsi, vous créez du confort pour apprendre à la connaitre davantage.

Néanmoins, même si la fille que vous abordez est d’origine européenne, voire française, n’a aucun accent ou ne vous inspire aucun autre pays que la France, posez la question. En effet, cela peut vous permettre de savoir de quelle région de France elle vient.

Et si vous êtes un vrai winner, si vous voulez vous mettre au défi, ce que j’aime bien faire, c’est de ne pas poser de questions mais d’aller dans la supposition. Essayez de deviner des informations sur elles, rien qu’en la regardant. Adoptez une vision laser qui va scanner la fille, pour partir d’un détail sur elle que vous avez repéré (style vestimentaire, coupe de cheveux) et ainsi en déduire son origine ethnique.

Dès lors, vous avez deux options :

  • vous restez logique et rationnel du style : « Tu as de beaux cheveux noirs avec quelques mèches un peu plus claires, t’es un peu bronzée, tu as un sac en cuir blanc qui fait assez italien, je dirais que tu es Italienne » ;
  • vous entrez dans l’absurde en lançant une affirmation complètement fausse, ce qui va déclencher inconsciemment une réponse immédiate chez la fille pour rétablir la vérité. Par exemple, si vous abordez une Chinoise, vous lui demandez si elle n’est pas Norvégienne (en rebondissant notamment sur son style vestimentaire). C’est un moyen très puissant de rendre la fille attirée et de lui montrer que vous avez à la fois de l’humour et du sens de la répartie.

De son côté, si la fille vous pose cette même question sur votre origine, c’est par le principe de réciprocité : si vous lui posez la question en premier, elle se sentira obligée inconsciemment de vous poser cette question en retour. Surtout si votre couleur de peau est particulière ou si vous avez un accent notable.

Dans ce cas, que répondre à cette question sur votre origine ? Plutôt que de lui dire en un seul mot d’où vous venez, vous pouvez la mettre au défi. Concrètement, vous l’amenez à deviner votre origine, par exemple en lui donnant 3 chances, 3 essais pour qu’elle puisse trouver votre pays d’origine (ou votre région ou ville, peu importe). Une fois qu’elle l’a trouvée, ou que vous le lui avez révélée, vous développez votre réponse.

questions femmes conversation
Défi winner : essaie de faire des suppositions sur elle à partir de ses boucles d’oreille 😉

QUESTION N°3 : « QUE FAIS-TU DANS LA VIE ? »

Attardons-nous maintenant sur la troisième question : « Tu fais quoi dans la vie ? ». La question sur votre travail professionnel. La plupart de mes abonnés m’expliquent qu’ils n’ont pas d’emploi intéressant, ou alors qu’ils sont tout simplement au chômage. Ils me demandent s’ils doivent mentir pour enjoliver la réalité, afin de les rendre plus attirants aux yeux des femmes. Ils s’interrogent sur la meilleure façon de transformer un travail ennuyeux en travail palpitant et intéressant. La bonne réponse à cette question, c’est ce que j’appelle la « redirection conversationnelle ».

Concrètement, en quoi consiste cette « redirection conversationnelle » ? Vous pouvez simplement vous concentrer sur votre passion, sur ce que vous voulez vraiment faire, au lieu de ce que vous faites actuellement et qui ne vous intéresse pas.

Par exemple, si vous êtes électricien : « Je travaille dans l’électronique… Oui, c’est sympa, ça me permet de payer mes factures. Mais je vais te dire quelle est ma passion. Je m’intéresse vraiment à la psychologie et à la communication. Tu sais, tout ce qui concerne le langage corporel et les gens qui le lisent. »

Remarquez que je reste vague dans la dénomination du métier : je ne dis pas « électricien » car, dans l’imaginaire collectif, cela peut donner une image peu valorisante. Au contraire, je remplace le mot « électricien » par « je travaille dans l’électronique ». Cela reste général, flou, et permet à la fille de s’imaginer ce que vous faites réellement dans votre vie professionnelle. Par exemple, réparer des ordinateurs, geeker, tester des jeux vidéo, réparer des appareils électroménagers, etc. Vous ne mentez pas à la fille sur votre métier, mais vous restez vague et mystérieux.

« Si t’en apprends un peu plus sur le sujet, tu pourras limite lire dans les pensées des gens qui t’entourent. Je m’y suis mis il y a quelques années et j’ai trouvé cela fascinant. Mais là encore, je suis un mec, je dois apprendre ces choses. Toi, t’es une femme, donc tu es déjà une experte en la matière (sourire). Bref, supposons qu’une femme discute avec un homme et qu’elle soit attirée par lui : quels seraient les 3 signes d’intérêt ? »

Ceci est un exemple vous montrant la façon d’orienter la conversation vers des domaines qui vous passionnent et que vous maitrisez. Des sujets de conversation qui vous mettent à l’aise. Dans l’exemple ci-dessus, vous taquinez la fille dans le bon sens et vous la qualifiez même à la fin. Vous dirigez l’interaction, vous gardez le lead (je rappelle que c’est très important) et cela créera de l’attraction chez votre interlocutrice.

TOUJOURS GARDER LE LEAD DE LA CONVERSATION POUR ATTIRER LA FILLE

Nous vous encourageons à développer une réponse à chacune des trois questions. Ensuite, vous verrez vos conversations s’enrichir et vous pourrez littéralement remplir vos réponses avec davantage de contenu intéressant. Du contenu captivant qui vous permettra d’attirer la fille avec laquelle vous interagissez. Pour ainsi dire, faites du storytelling pour transporter votre interlocutrice et la faire rêver : apprenez à maitriser l’art de raconter des histoires pour captiver votre auditoire.

Gardez à l’esprit que la clé pour diriger une conversation, c’est de garder le contrôle de l’interaction. Et cela nécessitera une certaine préparation de votre part. En effet, il faudra pratiquer, s’entrainer. C’est avec l’entrainement et l’expérience que vous réussirez à donner des réponses enrichissantes et intéressantes pour attirer votre interlocutrice.

Comment avoir toujours quelque chose à dire ?

Salut les winners, c’est Maxou ! Dans cet article, nous allons découvrir comment faire pour toujours avoir quelque chose à dire dans une conversation. Avoir toujours quelque chose à dire n’est pas naturel pour tout le monde. Si certains maitrisent parfaitement l’art du bavardage, d’autres ont plus de mal à trouver les mots justes pour communiquer.

Au travail, devant la machine à café, comme dans la file d’attente du boulanger, les gens parlent régulièrement de banalités. En effet, les interactions sociales font partie intégrante de notre quotidien. Impossibles à fuir, elles relèvent de conventions implicites. Si vous ne vous sentez pas à l’aise dans ces échanges verbaux, rassurez-vous, des solutions existent.

Restez bien attentif jusqu’à la fin de l’article, car vous allez y découvrir comment avoir de la conversation facilement, en toutes circonstances.

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

L’IMPORTANCE DE DEVELOPPER SA CULTURE GENERALE

Pourquoi avoir de la culture générale ? Détenir une solide culture générale est un atout indéniable dans le domaine de la communication. Non seulement cela permet de comprendre toutes les allusions éventuelles de son interlocuteur, mais également d’avoir de la conversation. Il est important de bénéficier de connaissances sur des sujets divers parce que les contextes d’échanges dans lesquels vous pouvez vous retrouver sont nombreux.

Par exemple, au restaurant, certains vous parleront de la qualité du vin. Tandis que chez le petit commerçant du coin, ce sera la problématique du mondialisme et ses conséquences sur les prix du marché qui seront abordés. Au supermarché, vous n’échapperez pas aux questionnements éthiques concernant les œufs de poules élevées en batterie toujours en rayon.

Vous l’aurez compris, plusieurs thèmes peuvent vous prendre de court au moment où vous y attendez le moins.

Avoir quelque chose à dire, c’est finalement être capable de rebondir en toutes circonstances sur les propos de son interlocuteur. Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire de connaitre sur le bout des doigts tous les sujets du monde. Cet objectif serait d’ailleurs inatteignable. Il suffit de prendre quelques thèmes majeurs et d’en comprendre les grandes lignes.

ACQUERIR DES CONNAISSANCES FACILEMENT

Le support le plus commun en matière d’apprentissage est le livre. Si la lecture papier n’est jamais à mettre de côté, d’autres moyens plus modernes existent aujourd’hui pour gagner progressivement en culture générale.

Tout d’abord, simplement en vagabondant sur les réseaux sociaux, privilégiez les lectures d’articles constructifs plutôt que les publications insignifiantes. Contrairement aux idées reçues, ces plates-formes virtuelles peuvent être de véritables mines d’informations sur de nombreux sujets. Pour cela, il suffit de les utiliser intelligemment.

De même, certaines applications mobiles offrent la possibilité de se cultiver de manière ludique. Des livres audio ou numériques sont également à votre disposition à moindre prix sur le net. Enfin, de manière générale, profitez de tous les instants où vous n’avez rien à faire pour apprendre. Il est idéal d’utiliser ces divers outils dans le métro, dans la salle d’attente du médecin, en se préparant le matin ou même aux toilettes.

Dans la journée, les occasions sont nombreuses pour grignoter des informations. Pour se motiver et surtout garder le rythme, il est préférable de se fixer des petits objectifs faciles. Par exemple, lire un livre minimum par mois ou apprendre au moins une nouvelle donnée par jour.

Faites-en sorte de lire quotidiennement, d’apprendre de nouvelles choses tous les jours, d’écouter des audios inspirants sur le développement personnel. L’être humain a été programmé pour évoluer, et en apprenant de nouvelles informations, vous évoluez. A l’inverse, si vous cessez d’apprendre, vous régressez.

SE TENIR AU COURANT DE L’ACTUALITE

Parfois, il ne faut pas chercher très loin. Les gens ont tendance à parler de ce qui se passe en ce moment. Et cela est normal : la majorité a accès aux mêmes médias. Ils sont ainsi plongés dans les mêmes événements. Il est alors capital de garder contact avec l’actualité pour ne pas rapidement vous sentir exclu des échanges collectifs.

Que ce soit par le biais de la télévision, du journal, de la radio ou du net, prenez régulièrement connaissance de ce qui se passe dans le monde. Qu’il s’agisse de nouvelles politiques, économiques ou sociales, il vous sera toujours possible de les aborder au détour d’une conversation. Vous développerez ainsi votre intelligence rationnelle, une qualité attirante aux yeux des femmes.

Attention cependant : certains terrains sont glissants. En effet, quand il s’agit d’un sujet qui fait polémique, il n’est pas rare de devoir affronter des divergences d’opinion. Si vous n’avez pas assez confiance en vous pour appuyer la vôtre, il vaut mieux s’abstenir. L’objectif n’est pas de vous mettre dans une situation délicate.

ETRE ATTENTIF AU CONTEXTE ET UTILISER LES ELEMENTS DE SON ENVIRONNEMENT

Un échange entre deux individus se situe toujours dans un contexte donné. Ce contexte peut devenir pour vous un appui à la conversation. Il permet de lancer des sujets sur lesquels l’interlocuteur pourra facilement rebondir.

Par exemple, si vous parlez à quelqu’un dans une salle d’attente, vous pouvez aborder le fait que vous trouvez le nombre de chaises vraiment insuffisant. De même, si vous échangez avec votre voisin dans le hall de l’immeuble, vous pouvez relevez que la nouvelle décoration des boites aux lettres est vraiment sympa. Soyez imaginatif et créatif. Exploitez l’environnement dans lequel vous êtes.

Petite mise en garde : n’en faites pas trop non plus. S’il est tout à fait acceptable d’aborder quelques banalités pour créer du lien, il deviendra plus bizarre de vous voir vous passionner pendant une heure pour la couleur d’un autocollant. Vous l’aurez compris, tout se trouve dans la juste mesure.

UTILISER DES ELEMENTS COMMUNS

Toujours dans la même idée, il faut trouver des sujets qui vous lient à l’interlocuteur. C’est-à-dire des choses pour lesquelles vous auriez un intérêt commun évident. Par exemple, vous échangez avec un collègue de travail et vous parlez de la prochaine réunion d’équipe. Bien souvent, le contexte dans lequel vous êtes amené à rencontrer la personne vous donne des indications sur les points communs qui n’existent entre vous.

En faisant naitre une accroche partagée, vous fluidifiez immédiatement la conversation. Les langues se délient beaucoup plus facilement quand deux personnes partagent un sujet auquel elles attachent toutes les deux une importance. Et gardez à l’esprit que l’on recherche des personnes qui nous ressemblent, avec lesquelles on a des similarités. Après tout, « qui se ressemble s’assemble ».

Si par hasard, vous avez d’autant plus la même opinion que votre interlocuteur sur le sujet en question, c’est un avantage supplémentaire. En effet, les gens ont naturellement plus de sympathie pour ceux qui appuient leurs idées. Il ne faut cependant pas faire semblant d’approuver sans cesse votre interlocuteur. Restez authentique. Sinon, vous risqueriez de passer pour quelqu’un qui n’a aucune personnalité.

toujours savoir quoi dire
Trouve quelque chose à dire pour la captiver 😉

UTILISER SON INTERLOCUTEUR COMME SUPPORT EN LUI POSANT DES QUESTIONS

Avoir toujours quelque chose à dire nécessite parfois seulement une bonne observation de son interlocuteur et de ses propos. En effet, la majorité des gens apprécient parler d’eux, qu’il s’agisse de se confier ou de raconter leurs exploits. Les êtres humains adorent parler de leur vie et de leurs problèmes. En leur offrant cette possibilité, en les écoutant, vous vous épargnez de nombreux efforts de parole et d’imagination, et vous garantissez le bon déroulement de la conversation.

Pour commencer, il suffit de poser des questions à votre interlocuteur sur le premier sujet dont il vous parle. Peu importe si la réponse à ces questions vous intéresse réellement ou non. L’objectif est seulement de laisser l’autre combler les vides éventuels et désagréables. Par ailleurs, en étant à son écoute, vous gagnerez sa sympathie.

ECOUTER ATTENTIVEMENT

Une fois la question posée, l’interlocuteur va vous répondre plus ou moins longuement. Il reste cependant capital d’écouter au moins globalement ce qu’il vous raconte. Cela vous permettra, par la suite, de rebondir sur ses propos de manière adaptée.

De même, lorsque vous écoutez, montrez à votre interlocuteur que vous êtes captivé par ce qu’il vous raconte. N’hésitez pas à user du langage non-verbal, par exemple en le regardant dans les yeux, ou en hochant la tête. Il est également possible d’user de petits mots tels que « ah oui ? », « c’est pas vrai ?! », « d’accord ». Ces derniers mettent l’interlocuteur en confiance et l’encouragent à continuer.

REFORMULER LES PROPOS

Enfin, la dernière étape de cette technique de communication est la reformulation. Trouver la bonne réponse à une longue tirade n’est pas chose facile. Plutôt que de vous embêter à chercher des idées complexes, retranscrivez simplement les propos de l’interlocuteur, mais avec d’autres mots. Faites-en quelque sorte un résumé de ce qu’il vient de vous raconter.

Vous pouvez également poser des sentiments sur la situation qu’il a évoquée. Par exemple : « Si je comprends bien, la voisine qui devait nourrir ton chat pendant les vacances s’est désistée à la dernière minute ? Tu devais te sentir vraiment en colère qu’elle t’ai fait faux bond. Ca devait être particulièrement stressant de trouver quelqu’un en urgence. »

En agissant de cette manière, vous vérifiez et vous validez le contenu de son message. Cette méthode, très largement utilisée dans le commerce, a fait ses preuves.

GAGNER EN CONFIANCE EN SOI ET SAVOIR DEDRAMATISER LA SITUATION

Pour terminer, rappelons que c’est lorsque nous sommes stressés que nous avons le plus de mal à converser. L’anxiété qu’engendrent les interactions sociales provient généralement d’un manque de confiance en soi. Il est indispensable d’aborder la communication avec autrui plus sereinement pour obtenir de meilleures performances.

Les personnes timides ont souvent l’impression qu’ils jouent dans un dialogue dramatique. Détendez-vous, ce n’est pas le cas. Sachez que la gêne engendrée par deux minutes de silence ou par un propos maladroit est peut-être au cœur de vos pensées toute la journée, mais oublié beaucoup plus rapidement que vous ne l’imaginez par l’interlocuteur.

Cessez réellement de vous torturer avec vos échecs. Apprenez à vous accepter tel que vous êtes, en lâchant prise sur cette obsession du perfectionnisme. Pour rappel, la perfection n’est qu’illusoire. Elle n’existe pas. Vous deviendrez beaucoup plus spontané et naturel.

NE PLUS CRAINDRE LE REGARD DES AUTRES

La peur du regard des autres est la cause première de vos difficultés à dialoguer. En effet, quand on manque de confiance en soi, on accorde une importance démesurée à la vie d’autrui. On redoute le regard des autres car on craint leur jugement, on imagine le pire. On appréhende leurs critiques, ce qui nous empêche de prendre des décisions et de passer à l’action.

En restant dans cette position, vous devenez à jamais esclave des gens qui vous entourent. Votre bonheur ne dépend plus de vous, mais de ce que l’extérieur daignera vous apporter. Quel dommage !

Demandez-vous, quand bien même une ou plusieurs personnes émettraient un avis négatif à votre égard, qu’est-ce que vous risquez concrètement ? La réponse, c’est « rien ». Vous ne risquez rien. Libérez-vous de ce fardeau de vouloir plaire à tout le monde, et commencez enfin à être vous-même.

Comment ne jamais être ennuyant dans une conversation ?

Salut les winners, c’est Maxou ! Dans ce nouvel article, nous allons découvrir comment ne jamais être ennuyant dans une conversation. Quoi de pire que d’avoir le sentiment de lasser les gens à qui vous parlez ? Nous avons tous connus cette situation gênante au moins une fois dans notre vie.

Même les plus brillants orateurs sont passés pas cette étape désagréable. Heureusement, il existe des clés qui permettent de captiver son auditoire en toute simplicité. Vous ne voulez plus jamais barber les autres ? Découvrez tout de suite comment ne jamais être ennuyant dans une conversation.

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

LA CONVERSATION : UN ART INDISPENSABLE POUR BRILLER EN SOCIETE

Savoir faire la conversation peut sembler être quelque chose de banal et naturel. En réalité, c’est un véritable art, qui était d’ailleurs autrefois enseigné au sein de la bonne société. Cette facilité de contact ouvre de nombreuses portes dans un monde où les interactions sociales sont de plus en plus nombreuses, que ce soit dans le domaine professionnel ou dans la vie privée. Il est prouvé que ceux qui sont les plus à l’aise pour communiquer s’en sortent globalement mieux que la moyenne des gens.

Ne jamais être ennuyant dans une conversation est essentielle si vous voulez que les gens aient envie de respecter en relation avec vous. Nous connaissons tous une personne dont on a tendance à fuir la compagnie car, même si elle est gentille, elle est abominablement ennuyeuse dès qu’elle ouvre la bouche. Grâce aux conseils de cet article, vous allez pouvoir mener des discussions plus intéressantes et renforcer vos capacités sociales.

1) UTILISER LE LANGAGE CORPOREL

La première façon de conserver l’intérêt des gens pour ce que vous dites, c’est d’adopter un langage corporel avenant. Si vous racontez une anecdote avec le visage fermé et une voix monocorde, il y a peu de chances qu’elle soit appréciée par votre auditoire, même si elle est drôle. Vous ne devez pas vous contenter de débiter des mots à la chaine, mais réellement habiter vos propos pour les rendre vivants.

Commencez par afficher un visage ouvert et souriant, sauf si vous parlez d’un événement particulièrement triste, bien entendu. Ce sourire doit se traduire sur vos lèvres, mais aussi se ressentir dans l’éclat de votre regard. Tenez-vous droit, sans être rigide, et regardez vos interlocuteurs. N’hésitez pas non plus à ponctuer votre discours de gestes, qui donneront plus d’énergie à vos propos. Evitez les positions de fermeture, telles que les bras et les jambes croisées, qui donnent l’impression que vous parlez contre votre gré.

2) ENRICHIR SA CULTURE GENERALE

Pour être intéressant lors d’une discussion, il est aussi indispensable d’enrichir sans cesse votre culture générale. Ainsi, vous pourrez plus facilement échanger avec des interlocuteurs d’horizons et de cultures variées, sans vous sentir perdu pour autant.

Soyez curieux de tout et intéressez-vous au maximum de choses. Lorsque vous tombez sur un sujet que vous connaissez peu, faites l’effort de vous renseigner suffisamment pour pouvoir vous intégrer à une discussion.

Ce travail peut sembler un peu fastidieux, mais il n’a que des avantages : il fait du bien à votre esprit, enrichit votre socle de connaissances et vous fera apprécier de nombreuses personnes. Tout le monde aime les gens cultivés car ils ont le mérite d’avoir de la conversation. Si vous parlez toujours de la même chose, vous aurez tôt fait de lasser votre auditoire, et vous vous retrouverez progressivement au ban des discussions. Si elle vous demande de faire quelques efforts au début, cette gymnastique mentale pour ne jamais être ennuyante deviendra vite une seconde nature.

3) SE TENIR AU COURANT DE L’ACTUALITE

Vous êtes vous déjà senti gêné au cours d’une discussion, où tout le monde parle d’un fait divers que vous ignoriez ? Si cela vous est déjà arrivé, vous connaissez l’importance de se tenir au courant de l’actualité en société.

Chaque jour, prenez le temps de lire les principales informations nationales, ainsi que celles qui concernent votre région ou votre ville. Si certains faits marquants se détachent, consultez deux ou trois articles afin d’enregistrer des informations complémentaires. Une fois votre revue de presse du jour effectuée, vous êtes fin prêt pour affronter les discussions autour de la machine à café, sans passer pour le mec rasoir qui ne se tient au courant de rien.

Lorsque vous êtes dans une situation où il est de bon ton de faire la conversation, sans que vous ayez pour autant grand-chose à dire à votre interlocuteur, les questions d’actualité vous seront aussi d’un grand secours.

4) APPRENDRE A ECOUTER LES AUTRES

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’une des clés pour ne jamais être ennuyant, c’est de savoir écouter. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les personnes à succès occupent rarement plus de 30 % du temps de parole.

Il ne s’agit pas de rester muet comme une carpe en faisant tapisserie. Ici, il est question d’écoute active. C’est-à-dire de vraiment vous intéresser à ce que les autres sont en train de dire. Ainsi, vous savez quand placer votre intervention pour qu’elle soit la plus pertinente. Si vous parlez pour répéter ce que vos comparses ont déjà dit, vous ne donnerez pas le sentiment d’apporter grand-chose à l’échange.

En revanche, si vous intervenez au moment où vos propos ont une valeur ajoutée, vous serez perçu comme une personne intéressante et vous ferez grande impression. Pour captiver, il n’est pas nécessaire de parler beaucoup. Il faut surtout savoir parler du bon sujet au bon moment. C’est là que le talent d’un bon orateur se manifeste vraiment. Au besoin, montrez votre présence en posant des questions pertinentes, ou rebondissez sur ce que la personne à côté de vous vient de dire.

5) FAIRE PREUVE DE BIENVEILLANCE

S’il y a bien une chose que presque tout le monde déteste, ce sont les personnes qui n’ouvrent la bouche que pour émettre des critiques. Pas celles à qui il arrive d’être en désaccord avec l’avis général, non. Vous savez, ces spécialistes de la casse en série aux yeux de qui personne ne trouve grâce et qui font feu verbalement sur tout ce qui bouge à la moindre occasion.

Pour ne jamais être ennuyant, il faut savoir faire preuve de bienveillance. Il ne s’agit pas non plus de devenir un paillasson sans personnalité, qui est toujours d’accord avec tout le monde. C’est presque aussi barbant que ceux qui sont contre le monde entier.

Votre langage doit simplement être composé d’une majorité de termes positifs. Si vous devez formuler une critique, faites-le de manière modérée et argumentez. Et apprenez aussi à exprimer ce que vous trouvez de bien chez cette personne.

jamais ennuyant conversation
Fais-la vibrer par ta conversation impactante 😉

6) PARTAGER SES CONNAISSANCES AVEC MESURE

Faire profiter les autres de votre savoir et de vos talents, c’est une très bonne idée pour ne jamais être ennuyant dans une discussion. A condition, toutefois, de ne pas donner l’impression d’écraser les autres avec votre savoir. Il ne s’agit pas de faire de la fausse modestie, comme nous l’enseigne à tort notre culture judéo-chrétienne.

Mais de ne pas tomber dans l’arrogance, en devenant un « monsieur je-sais-tout ». Si vous maitrisez un domaine technique, adaptez votre vocabulaire au niveau de l’auditoire et faites-en sorte d’être le plus clair possible. Les gens aiment rarement avoir l’impression d’être des idiots incultes. A vous de faire en sorte qu’ils puissent vous suivre et trouver de l’intérêt à ce que vous dites.

Une fois encore, prenez garde de ne pas monopoliser la parole, en passant le relais à un autre convive lorsque vous avez délivré l’essentiel de votre message. Si quelqu’un a des connaissances sur le même sujet, valorisez-le, même si son expertise est inférieure à la vôtre.

7) RESTER OUVERT AU DEBAT

Pour rendre votre compagnie intéressante, vous devez aussi exprimer votre opinion. Les gens qui n’ont jamais d’avis sur rien sont terriblement ennuyeux.

En revanche, gardez en tête que cette pensée ne représente que votre point de vue personnel. A moins que ce ne soit réellement le cas, évitez donc de la présenter comme une vérité absolue : par exemple, si vous discutez avec quelqu’un qui prétend que la Terre est plate.

Ne vous braquez pas si quelqu’un exprime son désaccord avec vos propos. Au contraire, questionnez votre contradicteur et demandez-lui de vous exposer sa façon de voir dans le détail. Le reste de l’assemblée sera captivée par le débat.

En plus d’être vu comme quelqu’un d’intéressant, vous donnerez l’image d’une personne à l’esprit ouvert. Cela vous donnera l’occasion de mieux connaitre les personnes qui vous entourent et d’approfondir votre connaissance du sujet en question. En somme, c’est une expérience aussi enrichissante pour les autres que pour vous-même. Et une preuve d’intelligence.

8) SAVOIR MANIER L’HUMOUR A BON ESCIENT

L’humour fait partie des ingrédients essentiels pour une conversation intéressante. Nous avons tendance à apprécier les personnes qui nous font rire car cela stimule le système de récompense du cerveau, et provoque des sensations agréables. N’hésitez donc pas à l’utiliser quand vous sentez que le moment est opportun.

En revanche, misez plutôt sur des blagues consensuelles. L’humour noir ou les vannes sur des sujets polémiques pourraient blesser, ou choquer une partie de votre entourage, même si tel n’était pas votre intention. Réservez-les aux situations dans lesquelles vous avez la certitude d’être entouré de personnes qui apprécient ce genre de plaisanteries décalées.

Faire rire les autres est un excellent moyen de ne jamais être ennuyant et de se faire de nouvelles connaissances. Il peut même devenir un outil de séduction à part entière pour qui sait le manier avec soin.

9) DONNER AUX AUTRES L’OCCASION DE BRILLER

Les personnes que l’on apprécie le plus ne sont pas celles qui sont extraordinaires, qui ont accompli des choses hors du commun. Ou qui rassemblent le plus de qualités que la moyenne. Nous préférons celles qui savent nous donner l’impression que nous sommes une personne extraordinaire. L’égo tient une place importante dans la manière dont nous percevons les autres, selon qu’ils le flattent ou le malmènent.

Pour ne jamais être ennuyant, apprenez donc à valoriser les gens qui se trouvent autour de vous. Si vous savez que quelqu’un a fait récemment quelque chose dont il est particulièrement fier, orientez la discussion sur le sujet de façon subtile, afin de lui donner l’occasion de la raconter. Posez des questions pour manifester votre intérêt. Dites combien vous auriez aimé être à sa place.

Faites-en sorte que vos proches aient l’occasion de briller en s’exprimant dans leur domaine d’expertise propre. Ils vous seront reconnaissants pour ces occasions que vous leur offrez de se mettre en avant et vous renverront l’ascenseur en retour. Vous vous ferez rapidement une réputation de personne appréciée, bien davantage que si vous tentez d’entrer en compétition avec eux pour être dans la lumière.

10) ETRE ATTENTIF AUX REACTIONS DES AUTRES

Pour savoir à quel moment l’intérêt de votre auditoire décroit, il est important de savoir l’observer. Faute de quoi vous risquez de vous lancer dans un monologue, alors que plus personne ne vous écoute depuis longtemps.

Apprenez à observer les signes qui ne trompent pas : regard fuyants, bâillements discrets, signes d’impatience, conversations parallèles qui se mettent en place. Lorsqu’ils font leur apparition, c’est un signe qu’il est temps de vous arrêter et de passer le relais à quelqu’un d’autre, en posant une question par exemple.

Vous démontrerez ainsi que vous savez faire preuve d’intelligence et que vous n’êtes pas un être imbu de lui-même, qui aime avant tout s’écouter parler. Puisque vous savez laisser la parole facilement, les autres n’hésiteront pas à vous la renvoyer lorsqu’ils n’auront plus rien à dire.

Etre capable de mener une conversation intéressante est un atout de taille pour avoir une vie sociale riche et épanouissante. Pour ne plus jamais être ennuyant, adoptez une posture corporelle ouverte et avenante. Faites-en sorte de vous cultiver régulièrement et de vous tenir informé, pour alimenter vos échanges. Faites preuve d’ouverture et de bienveillance envers les autres, tout en leur donnant l’occasion de se mettre en valeur.

Apprenez également à pratiquer l’écoute active, pour placer vos interventions aux moments stratégiques et agrémenter le tout d’une pointe d’humour. Vous avez alors la recette qui vous permettra d’être une personne passionnante, avec qui tout le monde a plaisir à discuter.

Comment parler aux filles ?

Nous allons découvrir comment parler aux filles et toujours savoir quoi leur dire. Pour certains hommes, parler à une femme peut être intimidant. Ils sont toujours peur de mal s’y prendre et finissent par gaffer. Pour que cette mésaventure ne vous arrive jamais plus, voici une liste de conseils essentiels qui va vous expliquer comment parler aux filles et toujours savoir quoi leur dire.

Juste avant, rejoignez la newsletter La Lettre privée des Winners, dans laquelle vous recevrez chaque jour dans votre boite mail, un email motivant qui va vous apprendre à séduire comme un beau gosse, rencontrer de belles demoiselles et les emmener dans votre lit naturellement. Dans ces mails, vous découvrirez aussi mes secrets en séduction, en persuasion et en psychologie féminine.

Pour rejoindre la communauté des Winners, cliquez ici.

COMMENT PARLER AUX FILLES : LES CLES DU SUCCES

La conversation avec des membres du sexe opposé se révèle souvent problématique. Les hommes ont des difficultés à savoir comment bien parler à une fille. S’il est relativement facile de dialoguer avec une personne pour qui on ne ressent aucune attirance, cela devient plus compliqué pour une personne qui vous plait. Dans cette situation, de nombreux hommes perdent leurs moyens et finissent par se rabaisser et s’humilier eux-mêmes.

Bien sûr, il n’est pas question de s’adresser à la fille qui vous plait comme à votre meilleur pote. Quoiqu’en dédramatisant la situation et en retirant toute pression émotionnelle, vous obtenez de bien meilleurs résultats. Voici quelques règles à respecter qui vous permette d’entamer et de poursuivre correctement une conversation avec une femme.

BIEN PARLER AUX FILLES : LA LIGNE DETERMINANTE DE VOTRE FUTURE RELATION

Hormis dans les magnifiques coups de foudre des contes de fées, l’attirance extrême est rarement immédiate et réciproque. La communication joue alors un rôle essentiel pour favoriser la complicité. C’est de cette complicité que naissent l’attraction et la persuasion sexuelles.

Bien parler à une femme est un jeu délicat dans lequel vous devrez faire preuve de discrétion et de persévérance. En effet, vous avez votre objectif bien en tête. Cependant, la femme avec qui vous conversez ne doit jamais se rendre compte de ce que vous avez dans la tête. C’est sur cet axe qu’une conversation avec une fille va décupler ou non vos chances de la séduire.

Parler avec une femme se révèle souvent assez simple, mais bien parler avec une femme est bien plus complexe. C’est ici que la différence est essentielle. En effet, c’est par le dialogue et la conversation que vous allez apprendre à la connaitre. Vous êtes alors plus en mesure de vous adapter à sa personnalité. Pour apprendre à bien la connaitre, vous allez devoir oublier vos propres pulsions.

C’est en parvenant à oublier les enjeux de votre conversation que votre stress et vos peurs vont s’évanouir. Vous allez automatiquement augmenter votre charisme et par voie de conséquence, votre attractivité.

BIEN COMMENCER LA DISCUSSION : DEUX REGLES ESSENTIELLES POUR S’EN SORTIR

Aborder une femme dans la rue, ou dans tout autre endroit d’ailleurs, peut se révéler compliqué pour beaucoup d’hommes. Vous vous sentez déstabilisé, vous avez du mal à adopter la bonne attitude.

Pour parvenir à attirer une femme en quelques minutes, au travers d’une conversation, vous devez retenir deux principes de la psychologie féminine. Il faut également gérer correctement vos émotions et éviter de vous centrer sur vous-même.

1) LAISSEZ-LA PARLER

En termes de psychologie féminine, certains clichés sont justifiés. Les femmes adorent en général parler d’elles-mêmes. Par conséquent, vous ne devez pas vous questionner sur les sujets qui pourraient intéresser votre partenaire.

Il faut cependant s’adapter à sa personnalité. Plus pour allez porter votre attention sur la femme avec qui vous dialoguez, plus votre conversation sera productive. Pensez cependant à ne pas tomber dans l’excès : pour dialoguer, il faut être deux. Donnez donc également vos impressions et parlez de vous, mais seulement après l’avoir écoutée.

La première règle pour parler à une femme est donc relativement simple. Posez-lui des questions et faites-la parler autant que possible. N’oubliez pas que le meilleur moyen de créer une alchimie relationnelle reste de parler du passé ou du futur.

2) METTEZ-VOUS EN VALEUR

La deuxième règle découle immédiatement de la première. S’il est évident qu’il faut toujours laisser une femme s’exprimer, il est aussi essentiel que vous parliez de vous-même. En effet, beaucoup d’hommes sont incapables de se mettre en valeur.

Aussi, après avoir fait parler et après avoir écouté votre partenaire, c’est à votre tour de vous exprimer. Vous pouvez parler de vous, de vos passions, de vos envies.

Mais surtout, vous devez arriver à lui faire prendre conscience de vos qualités. Pour ne pas vous mettre trop de pression, vous pouvez simplement rebondir en fonction des réponses et des expériences de la fille avec qui vous conversez.

SEDUIRE UNE FILLE AVEC LA PAROLE : TROIS REGLES DE BASE

Vous savez maintenant comment aborder une femme. Mais en dehors de la discussion, pour l’amour de la discussion, il faut passer aux choses sérieuses. Voici dès lors trois règles de base à respecter afin de pouvoir séduire une fille avec la parole.

1) SOYEZ POSITIF

La positivité et la bonne humeur font toujours des miracles. Qu’il s’agisse de séduction, du sexe opposé ou de séduction au sens large du terme, la forme positive et les compliments sont prisés par les spécialistes.

Au début du XXème siècle, Dale Carnegie, dans son excellent ouvrage, Comment se faire des amis, parlait déjà de l’utilisation de la forme positive et du compliment pour engager le dialogue. De nos jours, la parole positive est plutôt rare. Un compliment sur un détail rare sera toujours bien accueilli.

Mais comme dans toutes les techniques de séduction, point trop n’en faut. En effet, un compliment bien pensé a toujours un impact considérable. Mais des compliments à l’appel vous font passer pour un beau parleur, voire même pour un manipulateur. Soyez aimable sans devenir flatteur.

2) FLIRTEZ AVEC DISCRETION

Pour séduire une femme avec la parole, il faut flirter. Cependant, comme pour les compliments, la demi-mesure est de mise. Si vous flirtez de manière ouverte, vous risquez de passer pour un « mort de faim » et l’élue de votre cœur va fuir.

Arriver à produire un jeu de séduction de qualité peut être comparé à une sorte de manipulation. C’est à ce titre que vous pouvez vous inspirer des explications des relations humaines d’écrites dans l’excellent ouvrage, Influence et manipulation, de Robert Cialdini.

Le plus important à retenir est que les hommes, tout autant que les femmes, sont attirées par le défi. Vous pouvez donc vous servir de cette caractéristique pour taquiner la fille avec qui vous êtes en conversation. Cela permet de créer une intimité plus forte.

De cette manière, vous rebondissez sur les détails qu’elle vous donne et vous créez ainsi un rapport de force. Ce rapport permet un jeu de séduction.

3) AYEZ DE L’HUMOUR

L’humour est la règle principale en termes de séduction. Attention cependant : si l’on peut rire de tout, il ne faut pas en rire avec n’importe qui. L’humour est un grand vecteur de cohésion sociale. Donc, si après avoir glissé un compliment à la fille avec qui vous parlez, vous parvenez à lui glisser une phrase drôle, c’est bingo pour vous.

Cependant, pour la faire rire, oubliez immédiatement les blagues graveleuses. Vous devrez vous servir de votre environnement pour lui démontrer votre sens de l’humour. Les femmes apprécient les hommes cools, qui ne se prennent pas au sérieux. Vous devez lui démontrer qu’avec vous, on ne s’ennuie pas.

parler aux filles

BIEN PARLER AUX FILLES : LES PIEGES A EVITER

Autant il existe des règles à respecter pour bien parler à une fille, autant il y a des pièges qu’il vaut mieux éviter. En effet, certaines maladresses pourraient bien vous coûter vos chances de séduction. Alors, lisez bien la suite et restez attentif pour connaitre les pièges à éviter.

L’ECOUTE PASSIVE

Il existe une différence essentielle entre écouter et entendre. Si vous souhaitez séduire la femme avec qui vous discutez, c’est vers le premier qu’il faudra se tourner. En effet, la personne en face de vous a vraiment besoin que vous portiez attention à ce qu’elle dit.

Entendre est une chose, mais cela n’est pas suffisant. Pour séduire une fille, il faudrait absolument que vous ayez une écoute active. C’est-à-dire que vous soyez capable de comprendre et d’analyser ses paroles, afin de savoir sur quelles informations vous allez pouvoir axer la conversation.

Il s’agit donc de rebondir activement sur les propos de votre partenaire. Cela lui démontre que vous écoutez parfaitement ce qu’elle dit et que vous retenez les éléments importants de son discours.

Soyez dans l’instant présent et ne réfléchissez pas à la suite. Le meilleur moyen de vous retrouver dans une impasse et de n’avoir plus rien à vous dire, c’est de vouloir tout contrôler et de tout prévoir. Laissez faire les choses et vivez le moment présent en écoutant votre partenaire. Adaptez-vous à la situation.

LE MANQUE DE POLITESSE

Cela devrait être une évidence, mais pour bien parler à une femme, il faut avant tout se montrer poli avec elle. De la même manière qu’il est indispensable d’entendre le discours de votre partenaire, il est également primordial de ne pas lui couper la parole. Effectivement, couper la parole à quelqu’un est extrêmement grossier.

Par ailleurs, outre le manque de respect, votre partenaire pourrait croire que vous n’êtes pas sur la même longueur d’onde. Même si la politesse doit être une évidence, cette erreur est relativement fréquente. Soyez donc vigilant pour montrer à votre partenaire que vous la respectez.

LES CRITIQUES

Les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus, c’est sans doute exagéré mais néanmoins assez pertinent pour décrire les différences de goût entre les uns et les autres. Il est tout à fait normal que vous ayez des goûts très différents de la fille avec qui vous conversez. Il se peut que ses passions, ses amis ou encore certaines de ses opinions, vous déplaisent.

Cependant, vous ne devez jamais critiquer cela devant elle. En effet, s’il est parfois compliqué de comprendre certaines femmes, rappelez-vous que vous êtes là pour l’écouter et pour mettre de l’énergie positive. Si vous commencez à la critiquer ou à critiquer ses goûts et ses opinions, elle vous associera du négatif. Et cette erreur peut être fatale.

Donc, plutôt que de bouder dans votre coin et de rester muet, profitez-en pour argumenter et lui expliquer pourquoi vous pensez plutôt ceci que cela. Ne restez pas fermé comme une huitre et approfondissez votre conversation, en exprimant vos opinions. Peu importe si vous êtes d’accord ou non.

ABORDER DES THEMES INADEQUATS

S’il est possible d’aborder quasiment tous les thèmes lors d’une conversation avec une femme, certains sujets restent délicats.

Lors d’une première conversation avec une fille, il est déconseillé d’aborder des thèmes touchant à la politique et à la religion. Ce sont des thèmes ennuyants.

Concentrez-vous principalement sur des thèmes funs et légers, qui peuvent faire rêver, comme les voyages, les passions, les activités ou les sorties. Vous avez moins de chances d’être en désaccord profond avec votre partenaire.

QUE DIRE A UNE FILLE POUR LA SEDUIRE : LES INDISPENSABLES DE LA CONVERSATION

En dehors de la manière de parler aux filles, c’est aussi le contenu de votre discours qui peut faire la différence. Voici une petite explication à la fois du sujet qui tue et de l’erreur fatale.

BIEN PARLER AUX FILLES : LE SUJET QUI TUE

Lorsque vous parlez à une fille, vous devez absolument rebondir sur les réponses qu’elle donne à vos questions. C’est à ce prix que vous allez pouvoir avoir une discussion efficace, car vous allez cibler ce qui l’intéresse véritablement.

Pour amener une fille à répondre à vos questions, vous devez avant tout briser la glace. En effet, si elle ne vous connait pas, elle peut être assez mal à l’aise à l’idée de vous livrer des choses personnelles. A ce stade, l’humour sera votre meilleur allié. Il existe une multitude de sujets dont vous pouvez parler avec une fille.

A partir du moment où l’ambiance est agréable, vous pouvez aborder tout ce qui la concerne : sa vie, ses passions, ses activités ou ses goûts personnels. Cela lui permettra de se livrer à vous, de parler de vos possibles points communs. Ces sujets vous animent et vous passionnent, faisant durer davantage la conversation.

Pour parler avec les filles, favorisez les questions ouvertes, de manière à ce qu’elles vous répondent plus longuement que par « oui » ou par « non ». Grâce aux questions ouvertes, vous leur tendez la perche pour qu’elles fassent durer la conversation : par exemple, demandez-leur leur avis sur tel film plutôt que de leur demander si elles l’ont vu.

Cependant, rappelez-vous que le sujet qui plait le plus aux femmes, c’est avant tout elles-mêmes. Si vous souhaitez séduire une fille par la conversation, c’est alors d’elle-même qu’il faut lui parler. Elle sera heureuse de partager ce qu’elle aime avec vous, elle aura plaisir à parler de quelque chose qui l’intéresse. Ce sera idéal pour ne pas être à court de sujets de conversation.

Attention néanmoins : ne devenez pas son confident. Dans un tel cas, vous serez tout de suite relégué dans la case « friendzone ».

BIEN PARLER AUX FILLES : L’ERREUR FATALE

S’il est évident que vous devez vous montrer honnête et naturel lors de vos conversations avec des femmes, il existe certains sujets qu’il veut mieux éviter.

En premier lieu, ne lui parlez pas de votre passé amoureux et surtout, ne commencez pas à la comparer avec vos ex. Cette erreur fatale vous fera automatiquement passer pour un goujat, voire même pour un détraqué.

Au contraire, si vous souhaitez séduire une femme, vous devez vous montrer sous votre meilleur jour. Quand c’est à votre tour de vous exprimer, vous devez mettre en valeur vos qualités et éviter tous les sujets qui pourraient prêter à polémique.

DES PAROLES ADEQUATES, UN LANGAGE DU CORPS SYNCHRONE

Dans la communication, si les mots ont un certain poids, ils ne sont pas les seuls à s’exprimer. En effet, il y a également le contexte de la communication, mais aussi votre langage corporel qui dégage des émotions.

Si le virtuel prend une place de plus en plus importante dans les relations humaines, il faut tôt ou tard rencontrer la personne pour concrétiser les choses. A ce moment, les choses peuvent se compliquer si votre langage corporel n’est pas synchrone avec vos paroles.

Vos paroles vont être entendues et décodées avec le cerveau, mais vos gestes seront quant à eux analysés avec l’instinct. S’ils sont maladroits ou inappropriés, votre partenaire se rendra compte que quelque chose cloche. Et vous risquez de perdre toutes vos chances.

En séduction, la technique du miroir fonctionne très bien : elle consiste à utiliser le mimétisme pour séduire la personne qui se trouve en face de vous. Vous essayez donc d’adopter un langage corporel similaire au sien pour la mettre à l’aise. Attention cependant à ne pas ressembler non plus à un singe.

Parler aux filles n’est pas forcément compliqué. Il suffit de respecter quelques règles de bienséance et d’appliquer quelques techniques de psychologie féminine et le tour est joué. Alors, abordez l’élue de votre et faites-la chavirer.

Pour en savoir plus, consultez ma chaine YouTube : Maxime Séducation™

Pour changer de vie et atteindre le niveau des Winners, voici mes formations : Séducation